Busquets ira à Wembley

0 15
Le duel pimenté entre le Barça et le Real Madrid se poursuit en-dehors du terrain.

Dernier évènement en date, la décision de l'UEFA de ne pas sanctionner Sergio Busquets pour la finale de la Ligue des champions, qui aura lieu à Londres le 28 mai prochain.

Le site du FC Barcelone précise que « l'UEFA a notifié au club le rejet de la réclamation du Real Madrid » . L'accusation remonte au match aller des demi-finales de la Ligue des Champions disputé à Bernabeu, au cours duquel le joueur catalan aurait traité Marcelo de « mono » (singe, ndlr).

Jusqu'au bout, le Real aura tenté de pourrir la fin de saison de l'ennemi barcelonais. En vain.

LR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
hahaha, même en dehors des terrains le Real n'arrive pas à gagner !! Allez, Monsieur Perez, remettez un petit 200 mds € pour faire venir une paire de starlettes en attaque (Rooney/Tevez) et on va encore bien se marrer devant une manita.
A quand Balotelli au Real ? Un joueur avec un melon démésuré jouer avec un Roi du mélon démésuré sous les ordres de l'entraîneur qui s'est auto-proclamé THE SPECIAL ONE et un président qui dépensent des millions dans des starlettes pour combler son égo... Hâte de voir ça !
Sans aucune preuve et après avoir perdu toute crédibilité, décision simplement juste.
Le Real FIFA, Champions des campagnes de dénigrement infondées. Pathétique.
Compte tenu de la gravité de l'accusation, on peut comprendre que l'absence de preuve formelle et définitive motive cette décision qui, détail important tout de même, a été prise par le seul président du comité de contrôle et de discipline (dixit l'annonce de l'UEFA). Cela peut il pour autant laver Busquets de tout soupçon ? Chacun, en fonction de sa paroisse, jugera.

Il y a quand même deux choses curieuses dans cette décision. Tout d'abord, son origine. Il semble que c'est le comité lui même qui a décidé d'ouvrir une enquête visant spécifiquement Busquets. On ne sait pas si c'est une décision collégiale ou celle du président, mais, vraisemblablement, elle a été prise sur la base d'une déclaration de Marcelo associée à une vidéo produite par le Réal. Le club de Madrid a déclaré hier que ces deux éléments avaient été produits, non pas pour viser Busquets, mais pour étayer une précédente plainte, celle d'actes "antisportifs" des joueurs de Barcelone, pour simulations et provocations en vue d'induire en erreur Starck et exclure un adversaire.

L'autre chose surprenante, c'est l'idée que cette première accusation, donc celle à l'initiative du club de Madrid, ait été rejetée par ce même comité de contrôle et de discipline une première fois puis une seconde fois par le comité d'appel.

Aujourd'hui, qu'apprend-t'on ? Que le président du comité classe l'affaire. Mais attention, non pas grâce à des preuves à décharge, bien au contraire, par absence de preuve, tout simplement.

Enfin la question que si pose alors, c'est pourquoi avoir pris l'initiative d'ouvrir cette fameuse enquête sur Busquets puisque les preuves apportées à l'origine ont été rejetées en première instance, puis en appel, et enfin à l'issue d'une procédure décidée à l'intérieur du comité ! Qui a pris la décision concernant Busquets ? Qu'est ce qu'ils ont voulu vérifier par rapport aux premiers éléments ?? C'est bizarre quand même ce processus.
Je sais pas si on aura un jour une explication claire mais force est de constater que même Kafka n'aurait pu imaginer un scénario aussi confus.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Ferguson y croit
0 15