1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Kosovo-Islande

Bunjaki : « Tirer sur quelqu’un qui ne m’a rien fait de mal était impossible »

En 1991, Albert Bunjaki était un étudiant presque normal, assez doué pour le football. Puis un jour, tout a changé. L’ex-futur médecin doit fuir son pays et rejoint un camp de réfugiés en Suède, son pays d’adoption, où il vit encore la moitié du temps. L’autre moitié, il est sélectionneur de la jeune sélection kosovare, qu’il ne pense pas pouvoir amener à la Coupe du monde, mais compte bien envoyer à l’Euro 2020. Il raconterait alors l’histoire qui suit un peu partout. Un conte fait d’attentes, de pleurs, de mort et d’espoir.

Modififié
Parlez-nous de ce jour où vous avez dû quitter votre pays.
Mon grand rêve était d’étudier. Je jouais au FC Pristina, mais j’étais surtout étudiant en médecine. Chaque étudiant était obligé de faire le service militaire. Mais si tu étudiais la médecine, tu pouvais attendre d’avoir 25 ou 26 ans. J’avais déjà reçu les papiers trois fois pour le faire. Et à chaque fois, je les remplissais pour ne pas y aller. Mais à la quatrième fois, l’université de Pristina n’était plus accessible aux Albanais. Ils avaient interdit l’enseignement en albanais. Je n’étais plus étudiant et donc j’étais piégé. C’était en 1991, en pleine guerre ouverte en Croatie. Je devais donc aller à Vukovar, l’épicentre de la guerre. Le service était dans l’armée yougoslave, mais qui était en fait l’armée serbe. Plusieurs fois, de jeunes Albanais avaient été tués pendant leur service militaire. Avant la guerre. C’était très dangereux. Tu allais à la guerre, mais de mauvaises choses pouvaient t’arriver pendant le service juste parce que tu étais albanais. Puis tirer sur quelqu’un qui ne m’a rien fait de mal, c’était impossible. Je devais donc partir au plus vite, comme beaucoup d’autres jeunes ici.

Quand êtes-vous revenu pour la première fois ?
C’était après neuf ans. En 2000. J’avais vu ma famille une fois, mais à l’étranger, en Bulgarie. Je ne pouvais pas rentrer parce que j’étais considéré comme déserteur. La loi, c’était vingt ans de prison pour ça à l’époque. C’est sûrement comme ça dans d’autres pays, mais ce n’était pas un simple service militaire. C’était Vukovar.


Vous vous retrouvez en Suède, dans un camp de réfugiés. C’était comment ?
Je vivais avec le rêve et l’espoir de revenir. Je ne pensais pas vraiment que je ne reviendrai jamais. Quand j’ai déménagé de Pristina, j’étais étudiant, je jouais au foot et je me disais qu’après la Croatie, il n’y aurait plus de guerre. « C’est impossible ! C’est l’Europe ! » Puis, mois après mois... Les premiers mois en Suède, c’était bien. Être dans un nouveau pays avec le rêve de revenir un jour. J’apprenais à communiquer avec des étrangers. Mais le plus dur était de savoir que je n’avais pas le droit de descendre rendre visite à mes parents. Ça, c’était difficile à vivre.

Vous pouviez les appeler, au moins ?
C’était très cher. Je n’avais pas beaucoup d’argent. J’avais des cartes et c’était 100 couronnes, 10 euros aujourd’hui. Et tu pouvais parler deux ou trois minutes. Pas plus. Qu’est-ce que tu vas dire ? À ton père ? À ta mère ? « Allo, ça va ? » C’est rien deux minutes. Je me dis souvent : « Si seulement on avait eu Viber ou Skype à l’époque !  » Mais ce n’était pas seulement ça. Parfois il n’y avait pas de ligne, pas de signal, donc je devais attendre toute la journée pour pouvoir appeler. Parfois, j’attendais pour rien. Mais c’était encore plus dur pendant la guerre. Parce que, quand je les avais, j’étais très heureux de savoir qu’ils étaient en vie. Puis cinq minutes plus tard, je me demandais si c’était toujours le cas. Sans avoir de moyen de les contacter. Tu sais que tu peux ne pas savoir pendant deux ou trois autres semaines. Ça, c’était dur. Et tu dois continuer à vivre comme si de rien n’était.

Et un jour votre mère a appelé pour raconter que quelqu’un était mort ?
Oui. On a tous quelqu’un qui a été tué pendant la guerre. Dans ma famille élargie, 36 personnes que je connais sont mortes. Mon cousin, qui a été tué en combattant, par exemple. Ma grand-mère avait cinq frères, ils sont tous morts. Je me souviens surtout d’un appel de ma mère. J’étais dans mon salon. C’était tellement fort que je me souviens de tout. Elle me disait qu’elle avait peur. Elle me racontait ce qui s’était passé dans un village très près de chez moi, à Obria. C’était un génocide. Elle pleurait, elle criait et me disait qu’ils avaient enlevé les yeux des enfants. Après ça, j’ai perdu le signal. Je criais, je pleurais, j’étais dévasté. C’était l’une des choses les plus dures de ma vie. Je ne pouvais rien faire. J’étais dévasté pour les gens à qui c’était arrivé et pour ma famille qui était juste à côté. Je ne pouvais pas m’arrêter de me dire que ça pouvait leur arriver aussi. On en parle avec ma mère parfois.


Et ton père, tu lui parlais ?
Pendant longtemps, je n’ai pas pu. Parce qu’il travaillait avec les journalistes, donc il n’était pas très populaire. Mais nous avions une voisine serbe, très bonne voisine, décédée depuis. C’était une vieille dame seule et un jour, elle est venue voir ma famille pour dire que mon frère devait bouger. Parce qu’ils parlaient de venir le tuer. Donc ils ont déménagé de leur appartement de Pristina. À ce moment-là, la voisine savait que les Albanais ne pouvaient pas avoir de téléphone. Et s’ils en avaient un, le gouvernement écoutait. Donc la voisine a arrangé un appel entre mon père et moi. Mais elle les a prévenus : « Vous ne pouvez parler qu’en serbe. » Sinon ils auraient coupé la ligne. Ça, c’était la chose la plus difficile que j’ai eu à faire de ma vie : avoir à parler à mon père en serbe. Pour une minute. Je lui ai juste demandé comment il allait, j’ai dit que j’allais bien, puis je n’ai pas réussi à continuer. J’ai décidé de ne rien dire de plus. Mais je voulais juste savoir s’ils étaient en vie. Après la guerre, ma famille a aidé la voisine à déménager. Parce qu’elle était toute seule. C’était la seule manière de la remercier. Il y a des gens bien partout. Et de mauvaises gens aussi.

Vous jouiez encore en Suède ?
J’ai continué à jouer, oui. Mais je bougeais beaucoup, j’étais assez émotif. C’était compliqué. Ma carrière était différente à cause de tout ça. Mon plus grand problème était que je voulais rentrer au pays. Donc ça freine ton processus d’intégration dans ton nouveau pays : trouver un travail, te marier, faire des enfants... C’est pas évident. Mais j’ai toujours voulu travailler avec les gens, je suis entraîneur, donc je suis content.


Vous aviez quand même une guerre en tête. Vous souvenez-vous ne pas avoir été capable de travailler sans que les autres comprennent vraiment ?
Très souvent, oui. Surtout quand j’allais m’entraîner. Parce que c’était comme au Kosovo ça, je m’entraînais comme chez moi. J’allais en vélo à l’entraînement et soudainement j’avais un sentiment : je pensais que quelque chose n’allait pas. Ça me prenait comme ça : « Mais que sont en train de faire mes parents. Là ? Tout de suite ? » Je ne savais pas quoi faire. Je faisais demi-tour, je rentrais, je pleurais. J’étais triste. Tu es dans un endroit où les gens ne peuvent pas comprendre pourquoi tu es comme ça. Tu vas mal. Et c’est pour ça qu’en 2002, j’ai commencé à étudier le coaching mental. Parce que je veux pouvoir me comprendre. Et comprendre pourquoi j’agissais comme ça.


Racontez-nous le jour où vous êtes rentré.
C’était très différent de maintenant. Il y avait des voitures partout, les gens conduisaient très vite. Ils bougeaient en permanence. La plus grande différence était en moi. Voir mes parents, ma sœur, mon frère. Il avait quinze ans la dernière fois que je l’avais vu et là il en avait vingt-quatre. Je ne comprenais pas trop. Quand des choses arrivent, mais que vous n’êtes pas là, c’est comme si elles n’arrivaient pas vraiment. Ce n’est plus qu’un rêve.

C’est mieux maintenant ou avant la guerre ?
Ça dépend comment tu vois les choses. Si tu vois le côté économique, les espaces, la verdure, la ville a beaucoup changé. Mais avant, on avait plus d’endroits où jouer au foot. Et c’est ça qui m’intéresse. Au Kosovo, tu vois encore beaucoup de foot de rue. Mais ça va disparaître. Là où tu avais un terrain de foot, aujourd’hui tu as un immeuble. Mais c’est normal, ça va avec la croissance économique.


Les gens étaient plus heureux avant ou maintenant ?
Si tu parles de liberté, les gens sont plus heureux maintenant. Je peux chanter, je peux lire, je peux faire ce que je fais dans ma langue. On a la liberté de parole. C’est bien. Je peux voyager en Albanie, avant je ne pouvais pas. Donc c’est mieux, c’est une grosse différence. Mais les gens vivent très différemment. Ils sont tout le temps stressés, tout le temps au téléphone, comme dans toutes les villes. Ce n’est pas comme avant. Parfois, je me demande si je pourrais avoir tous mes amis au même moment au même endroit. Sans qu’ils soient au téléphone. Donc sur certains aspects, la vie était plus facile avant. Plus calme. Tu allais au travail, tu rentrais, tu allais boire un café. Aujourd’hui, tout le monde a deux ou trois boulots. C’est fou, Pristina. C’est très différent de ma vie en Suède. Là-bas j’entends les oiseaux, ici les voitures.

Vous supportiez qui petit ?
J’aimais le Milan. Juste parce qu’ils étaient bons. On était plus proches du foot italien. Quand j’étais petit, j’étais pour la Yougoslavie. On ne pouvait pas voir les matchs de l’Albanie, comme on ne pouvait rien lire en albanais ou aller en vacances là-bas. C’était dangereux d’avoir un journal albanais ou d’écouter la musique albanaise. La police contrôlait la musique que tu écoutais en voiture. J’étais petit, la Yougoslavie avait de bons joueurs, je ne pensais pas à la politique. Ils avaient de bons joueurs croates et même un Albanais : l’actuel président de la Fédération kosovare, Fadil Vokkri. On était fiers de lui. C’était notre joueur préféré à tous. Avec Maradona.

Beaucoup de vos compatriotes rêvent encore de réunification entre le Kosovo et l’Albanie. Vous aimeriez coacher une équipe de Albanie – Kosovo ?
J’aimerais avoir tout le monde ! Tu imagines l’équipe de Yougoslavie aujourd’hui ? En tant que coach, j’aimerais ça. Mais tu dois avoir des sentiments aussi. Peut-être que c’est pour ça que la Yougoslavie n’arrivait pas à passer un palier. Parce qu’ils n’avaient pas les sentiments.

Propos recueillis par Thomas Andrei, à Pristina
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Note : 2
Interview incroyable, on aurait aimé qu'elle soit plus longue encore.

Par contre, pour la prochaine fois, il serait intéréssant de proposer une petite introduction afin de présenter le contexte.
Pour ma part, j'avais 7 ou 8 ans à l'époque de la guerre du Kosovo et donc je ne savais même pas que c'était un conflit entre Albanais et Serbe (maintenant oui après m'être renseigné). Et il se trouve que, sans ces informations, c'est plutôt difficile de comprendre cette interview.
michel michel michel Niveau : District
Super article en effet, on a vraiment envie d'aller discuter autour d'une Karlovačko bien fraîche avec ce bon Albert après ça!
Sinon je t'assure que contextualiser la situation de la "Yougoslavie" dans les années 90 en quelques mots d'introduction serait un vrai chemin de croix...
1 réponse à ce commentaire.
MariScott
S'ennuyer ce soir? Vous ne savez pas où trouver une fille pour la nuit? Bienvenue http://u.to/HtzPDw
GovouLegend Niveau : CFA
 //  18:13  //  Supporter de Lyon
Incroyable, ça rapporte tant de clics que ça de poster sur SoFoot ? Y'a des coquinous parmi nous ?
1 réponse à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.


c'est juste un test désolé
[img]https://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fs017.radikal.ru%2Fi400%2F1208%2F42%2Fd33cef8a30e1.png&imgrefurl=https%3A%2F%2Fwww.reddit.com%2Fr%2FDrugs%2Fcomments%2F2w7ugq%2Fguys_find_key_of_coke_on_beach_and_give_it_to%2F&docid=SerPfyJt-gtf8M&tbnid=w27lmC3EcyN5EM%3A&vet=10ahUKEwj_4tHJ3o_TAhWBchQKHdY_Bu0QMwgmKAowCg..i&w=1920&h=816&bih=783&biw=1600&q=jordi%20molla%20blow&ved=0ahUKEwj_4tHJ3o_TAhWBchQKHdY_Bu0QMwgmKAowCg&iact=mrc&uact=8[/img]
2 réponses à ce commentaire.
Hier à 17:48 Le bilan de la saison est en kiosque ! Hier à 17:23 Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 103 Hier à 16:47 Un petit bijou en MLS 4 Hier à 13:36 Trejo de retour au Rayo 17
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:23 Oscar suspendu huit matchs 25 Hier à 11:38 Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 Hier à 10:40 Zlatan vers Los Angeles ? 37 Hier à 10:28 Parme va passer sous pavillon chinois 35 Hier à 09:11 La panenka d'Alessandrini 17
mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 26 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17 samedi 3 juin Buffon pourrait détrôner Maldini ce soir 20
Article suivant
Podolski soigne ses adieux