Bundesliga, les talents de demain

Depuis que les Allemands ont décidé de miser sur les jeunes, ça pullule de talents outre-Rhin. La saison dernière, la Bundesliga nous a notamment permis de découvrir des joueurs comme Max Meyer, Jonathan Tah, Leon Goretzka, Erik Durm, Pierre-Emile Höjbjerg, Julian Brandt, Timo Werner ou encore Niklas Süle (liste non exhaustive). Des diamants plus tout à faits bruts, mais qu'il faut encore polir. Et il faut faire vite, parce que derrière, d'autres pépites se pressent au portillon. Voici quelques joueurs à découvrir (dont certains sont champions d'Europe), à tester très vite à FIFA et Football Manager. Et en profiter pour mettre CJP à l'amende une bonne fois pour toutes, lui et ses joueurs « que vous ne connaissez pas » .

Modififié
17 9

Gardiens

  • Timon Wellenreuther (18 ans, FC Schalke 04)


    Le FC Schalke 04 aime les jeunes plus que tout au monde. Il aime en former, mais aussi en post-former. L'an dernier, Timon Wellenreuther jouait encore chez les jeunes du Karlsruher SC, club dont son père est le président. Schalke est venu, Schalke a vu, Schalke lui a plu. Et après avoir atteint les demi-finales de la Youth League la saison dernière, le club de Gelsenkirchen a décidé de lui filer un contrat pro. Il est vrai que ça va être difficile pour lui de trouver une place avec Fährmann, Giefer et le vétéran Wetklo, mais bon. Hakuna Matata.
  • Raif Husic (18 ans, Werder Brême)


    Le Bayern Munich aime à se vanter en disant qu'il y a des tas de joueurs à travers tout le pays qui ont été formés chez lui. C'est vrai. Mats Hummels en est d'ailleurs le plus « bel » exemple. Alors, quand un joueur quitte la Säbener Strasse pour rejoindre une autre écurie de Bundesliga, il faut garder un œil dessus. Surtout si c'est un gardien. Car là-bas, l'esprit de Sepp Maier est partout. Raif Husic rejoint donc les bords de la Weser avec l'espoir de montrer pourquoi les observateurs le considèrent comme un talent pur, tels Bernd Leno et Marc-André ter Stegen. Quoi qu'il en soit, le Rekortdmeister a tout prévu : si Husic est parti que pour 100 000 euros, le Bayern a introduit une clause de rachat. De plus, Husic est chaperonné par la boîte gérée par le fils de Karl-Heinz Rummenigge. Ils sont forts, ces Bavarois.

    Défenseurs

  • Lukas Klostermann (18 ans, RB Leipzig)


    Après avoir sorti Leon Goretzka, le VfL Bochum s'apprêtait à sortir Lukas Klostermann. Seulement, l'arrière droit de 18 ans n'avait aucune envie de grandir dans la Ruhr. De nombreux clubs se sont manifestés pour l'acquérir, parmi lesquels Hambourg et la Juventus. Il faut dire qu'un latéral qui court le 30m en 3,7 secondes, ça donne envie. Mais Klostermann a fait un tout autre choix, et s'est retrouvé au RB Leipzig. C'est peu dire que l'entraîneur Peter Neururer, qui voyait Klostermann comme un fils, a été meurtri dans sa chair. « Je souhaite un bon vent à Lukas, qu'il soit en bonne santé – et surtout, qu'il ait un jour un nouvel agent. »
  • Kaan Ayhan (19 ans, FC Schalke 04)


    Schalke 04 et les enfants, 2e épisode. Profitant des blessures et des méformes de ses concurrents au poste, le jeune latéral a fait quelques entrées intéressantes avec les « Knappen » - et a même claqué un joli but face à Fribourg, lors de la 33e journée. Cette saison, Ayhan devrait être également en vue, étant donné que Kolašinac s'est fait le genou et que Fuchs est sur le départ. On verra enfin si ce grand fan d'Olive et Tom est capable d'être aussi fort que Ralf Peterson.
  • Kevin Akpoguma (19 ans, TSG Hoffenheim 1899)


    L'an dernier, c'est Matthias Ginter (ex-Fribourg, aujourd'hui au BVB) qui avait remporté la Fritz-Walter-Medaille dans la catégorie U19, un prix qui récompense les jeunes pousses. Chez les U18, c'est Kevin Akpoguma qui est reparti avec la récompense suprême. De père nigérian et de mère allemande, Akpoguma a été formé à Karlsruhe (tiens tiens…) et se trouve aujourd'hui à Hoffenheim, « pour ne pas être trop loin de la maison » . Quant à son poste, rien n'est encore très fixe : jusqu'à présent, il a joué à gauche ou dans l'axe en défense, et devant en équipe nationale. Mais celui qui fait partie des cinq meilleurs Allemands de sa catégorie au 100 mètres finira bien par trouver sa voie. En tout cas, il y court.
  • Marc-Oliver Kempf (19 ans, SC Fribourg)


    Remplacer Matthias Ginter à Fribourg : voilà la tâche qui attend Marc-Oliver Kempf. Autant dire que ça ne va pas être de la tarte. Mais visiblement, ça se passe bien pour l'ex-joueur de l'Eintracht, qui a livré une partie solide face à son ancien employeur lors de la 1re journée de Bundesliga. « J'ai beaucoup plus de confiance en moi depuis le titre de champion d'Europe en U19. » Ça, on veut bien le croire.
  • Niklas Stark (19 ans, 1. FC Nuremberg)


    Si l'Allemagne U19 s'est hissée sur le toit de l'Europe cet été, c'est en partie grâce à son capitaine, lauréat de la Fritz-Walter-Medaille devant un certain Max Meyer. Stark, comme son nom l'indique, est fort. Et si le 1. FC Nuremberg n'arrive pas à remonter la pente, il ne faudra pas s'étonner que ce monstre de travail quitte un jour la Franconie à la recherche d'un employeur plus fortuné.

    Milieux de terrain

  • Joshua Kimmich (19 ans, RB Leipzig)


    Joshua Kimmich n'a jamais gagné la Fritz-Walter-Medaille, mais il a toujours été bien placé : l'argent en 2013 chez les U18, le bronze en 2014 en U19. Formé à Stuttgart, le jeune milieu a pris la décision de défendre les couleurs du RB Leipzig, comme un certain Rani Khedira. Et bien que les Spätzle de sa région natale lui manquent, ce fan de Schweinsteiger et de Xavi essaye de se faire à manger tout seul. Ce qui explique peut-être pourquoi il s'en sort avec les tortillas.
  • Marc Stendera (18 ans, Eintracht Francfort)


    Né à Kassel, dans le centre de l'Allemagne, Marc Stendera se fait les dents du côté de l'Eintracht Francfort. Et le milieu offensif progresse si vite que les supporters des « Aigles » voient déjà en lui le successeur d'Alexander Meier. Il y a certes 24 centimètres entre les deux hommes, mais Marc Stendera n'a pas encore fini sa croissance…
  • Levin Öztunalı (18 ans, Bayer Leverkusen)


    Né à Hambourg, Levin Öztunalı est le petit-fils de la légende vivante de la cité portuaire Uwe Seeler. Une légende qui s'est emportée quand Levin a préféré finir de grandir au Bayer Leverkusen plutôt qu'au HSV. Avec Julian Brandt (qui est formé à Wolfsburg), Levin Öztunalı représente la jeunesse du Bayer. Qu'il espère un jour emmener plus haut que la deuxième place du classement.
  • Sinan Kurt (18 ans, Borussia Mönchengladbach)


    Sinan Kurt n'a jamais joué chez les pros. Cela n'empêche pas le Bayern Munich de le vouloir à tout prix. Probablement parce que le joueur du Borussia Mönchengladbach est le plus talentueux de sa génération. Le plus borné aussi. Déterminé à se rendre coûte que coûte en Bavière, le joueur, par l'intermédiaire de son agent, veut aller au clash avec le BMG. C'est un peu dur de commencer sa carrière comme ça.
  • Mahmoud Dahoud (18 ans, Borussia Mönchengladbach)


    L'an dernier, Mahmoud Dahoud avait réalisé une belle préparation d'avant-saison avec le Borussia Mönchengladbach. Malheureusement, il s'était blessé, et avait dû renoncer à l'exercice 13/14. Mais le Germano-Syrien a un soutien de poids en la personne de Lucien Favre, qui adore sa façon de jouer. Il n'est pas impossible en cours de saison de le voir à la récupération avec Christoph Kramer. Au moins pour lui servir de reminder.
  • Gianluca Gaudino (17 ans, Bayern Munich)


    89 minutes, 13 kilomètres parcourus, seulement deux passes ratées : pour son premier match de championnat avec le Bayern Munich, Gianluca a livré une prestation de daron. De quoi rendre fier son papounet Maurizio, ancien milieu du VfB Stuttgart, ainsi que Mehmet Scholl, qui l'a élevé au grain chez les jeunes du Bayern. Xabi qui ?
  • Lucas Scholl (18 ans, Bayern Munich)


    Durant la préparation, les fans du Bayern ont cru voir Mehmet Scholl jouer de nouveau pour le Bayern Munich. Il faut dire que son fils a les mêmes caractéristiques : dribble, spontanéité, et un zeste d'insolence. Vivement qu'il confirme sur le terrain qu'il est bien le fils de son papa. Et vivement qu'il montre qu'il n'a pas la langue dans sa poche.
  • Hany Mukhtar (19 ans, Hertha Berlin)


    Buteur en finale de l'Euro U19, Hany Mukhtar veut déjà s'envoler vers d'autres cieux. Petit frère veut grandir trop vite. Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère. Ou plutôt si : sous le maillot du Hertha, et confirmer ce qui a été entrevu en Hongrie cet été.
  • Paul Seguin (19 ans, VfL Wolfsburg)


    Paul Seguin vient d'ex-RDA. Il est le fils de Wolfgang, une légende du 1.FC Magdeburg, un des deux buteurs en finale de C2 en 1974, seul trophée européen d'un club de l'Est. Paul, lui, est un garçon moderne, qui a décidé de faire ses gammes à Wolfsburg. Qu'on se le dise : la famille Seguin, c'est pas des chèvres.
  • Leroy Sané (18 ans, FC Schalke 04)


    Encore un fils d'ancien joueur : le père de Leroy est en effet Souleymane Sané, ancien international sénégalais formé en France, mais qui a fait sa carrière outre-Rhin. Là, il a rencontré la gymnaste Regina Weber et ont eu trois enfants, qui ont tous les trois grandi à Schalke 04. Et comme Schalke aime donner sa chance aux jeunes, Sané pas impossible de voir Leroy faire le fou sur les ailes du « Null-Vier  » .

    Attaquants

  • Davie Selke (19 ans, Werder Brême)


    Avec six buts, Davie Selke a porté les U19 allemands jusqu'en finale de l'Euro. Du coup, l'attaquant d'origine éthiopienne s'est senti invincible, et a voulu se barrer du Werder sans passer par la case pro. Heureusement, le papa est intervenu et l'a ramené à la raison. Jusque quand? A voir. Déjà précieux lors du premier match du championnat, Selke pourrait être amené à avoir de plus en plus de temps de jeu cette saison. Poke Miroslav Klose. Poke Claudio Pizarro. Poke Ailton.
  • Donis Avdijaj (18 ans, FC Schalke 04)


    Après s'être marré devant les clauses ridicules proposées par le Borussia Dortmund à Mario Götze et Marco Reus, Schalke 04 a repris son sérieux et a blindé le contrat de Donis Avdijaj. Pour s'attacher les services du jeune homme, il faudra débourser 48 millions. C'est plus que Draxler ou que Meyer. On ne sait pas s'il les vaut vraiment, mais ce qui est sûr, c'est que les fans de Schalke l'adorent : il fait des merveilles avec les jeunes, et se prend déjà pour Messi. Un vrai gars de la Ruhr (même s'il est né à Osnabrück, un peu plus au nord), qui n'a peur de rien.

    Par Ali Farhat
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Et Christian Streich a dit de Kempf qu'il était la recrue qui l'avait le plus impressionné jusque-là. On est bien défensivement. J'ai confiance.
    Ahmed-Gooner Niveau : National
    Je crois que Stark mérite sa place avec les noms du chapeau de l'article, surtout que lui a une saison pleine de BL dans les jambes, ça a aurait pu nous permettre de découvrir un autre crack à la place.
    Calle Infierno Niveau : District
    Franchement c'est impressionnant...

    Leur programme de formation a enfin porté ses fruits avec la CDM. Et tout ces petits jeunes qui montent vont mettre l'Allemagne bien pendant dix ans facile!

    S'ils se foirent pas, ça sent la moisson de titres un peu partout...
    Julian Green, l'attaquant américain-allemand de 18 piges qui va être prêté à Hambourg par le Bayern et qui a fait de bonnes apparitions avec les USA à la CDM2014.
    Karine Benzemolle Niveau : Loisir
    Marc-Oliver Kampf !

    Ce petit jeune est un surdoué. Il a même écrit une autobiographie, best-seller en Allemagne où il raconte son enfance tourmentée. "Mein Kampf" (ça veut dire "Moi, c'est Kampf"), dans toutes vos librairies de France, à la rentrée !
    Voila pourquoi - sur un malentendu - Schalke "pourrait" chopper le titre dans ces 5 - 10 prochaines annees. Apres tout si meme Wolfsburg, Stuttgart, Breme ou meme le FCK ya 15 ans y sont arrives, pourquoi pas. Faudra eviter d'acheter trop de merde et garder Howedes, Aogo et si possible les Draxler, Meyer, Goretzka pour avoir des cadres mais bon sur le papier l'equipe est jeune et assez cool.

    La Knappenschmiede est une excellence en Europe et pour avoir assister a quelques matchs des jeunes, ya du niveau. J'aurais bien aime assister a la finale perdue contre Freiburg l'ete dernier mais bon yavais FCB - BVB en finale de coupe d'Allemagne a 500 metres et j'avais pas envie de me retrouver au milieu de ces gens la.

    Ayhan est deja presque un joueur confirme meme si je lui trouve une baisse de niveau depuis quelques matchs. Avdijaj, a voir j'ai hate de matter des matchs de haut niveau avec lui. Bref les caisses sont vides mais si on peut encore sortir des Neuer et autres Howedes dans les prochaines annees ce serait vraiment sympa.

    Ah et pour ceux qui lisent la langue de Gerald Asamoah (Oh Oh Oh Oh Ooooh) voici une bonne itw sur Max et le mec derriere le succes des equipes de Schalke, Norbert Elgert :
    http://www.11freunde.de/interview/talen … -interview
    J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
    Quand on décide un truc en Allemagne, on le fait pas à moitié, punaise, c'est bluffant.
    Sinan Kurt vient de signer au Bayern pour 4 ans contre 2.5 millions
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Article suivant
    L'OM dynamite Nice
    17 9