Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 36è journée

Buffon trahit la Juve

Soirée folle en Italie : la Juve se fait surprendre à domicile par Lecce (1-1) à cause d’une erreur de Gigi Buffon en fin de match. Du coup, Milan, vainqueur de l’Atalanta (2-0), revient à un petit point des Bianconeri. Novara est officiellement relégué.

Modififié
Non, ce championnat d’Italie est loin d’être terminé. A 180 minutes du terme, la situation s’est brusquement renversée. La Juve, qui semblait avoir en main le titre, a fait n’importe quoi contre une équipe de Lecce qui ne veut décidément pas mourir, et a laissé échapper une victoire qui lui semblait promise. Le fautif a un nom. Gianluigi Buffon. Le portier de la Nazionale, redevenu immense cette saison, a commis sa première vraie erreur de l’année. Mais quelle erreur. Alors qu’il manquait quelques minutes, et que la Juve allait tranquillement empocher les trois points, le gardien contrôle mal une passe en retrait, ce qui profite à l’attaquant de Lecce Bertolacci, qui score dans le but vide après avoir chipé le ballon à Buffon. Un but gag, qui ne fait malheureusement pas rire le Juventus Stadium, qui était en fête depuis la 8ème minute et le but de Marchisio.

En revanche, du côté de Milan, on se marre bien. Les Milanais n’attendaient pas un si joli cadeau. Et pourtant, si. Le 2 mai a toujours porté chance aux Rossoneri : en 2004, ils avaient remporté le Scudetto en battant la Roma, en 2007, ils avaient atomisé United en demi-finales de C1. L’histoire retiendra qu’en 2012, tout le peuple rossonero s’est remis à croire à un titre qui semblait envolé. Le match contre l’Atalanta ? Presque un détail. Un succès 2-0, grâce à des buts de Muntari en début de rencontre, et de Robinho dans les arrêts de jeu. Que l’Atalanta soit plusieurs fois passée à côté de l’égalisation, personne ne s’en souviendra. Milan a gardé sa cage inviolée, et ramené (presque) sans trembler une deuxième victoire consécutive en trois jours. Dimanche, pendant que la Juve ira défier Cagliari, l’équipe d’Allegri sera amenée à jouer le quitte ou double : un fabuleux derby milanais l’attend. Soit pour enterrer ses dernières chances. Soit pour faire perdurer encore un fol espoir tricolore.

Le très bon coup du Napoli

Et ce derby sera tout aussi important pour l’Inter. Car ce soir, les Interisti ont vraisemblablement dit adieu à la Ligue des Champions. Andrea Stramaccioni a subi son premier revers sur le banc de l’Inter, mais c’est un revers qui fait mal. Malgré un score favorable de 1-0 à la pause, l’équipe nerazzurra a été terrassée en seconde période par une formation de Parme (3-1) qui enfile là un cinquième succès de rang en championnat. Une défaite qui fait très mal au classement pour l’Inter, qui se retrouve ce soir sixième, avec la Roma qui n’est finalement qu’à trois points. D’où l’obligation de ne pas se planter lors du derby de dimanche soir. La défaite de l’Inter fait évidemment les affaires des trois autres prétendants à la Ligue des Champions. Et en particulier celles du Napoli. Grâce à sa victoire 2-0 hier soir contre Palerme, l’équipe napolitaine s’empare de la troisième position à la différence de buts particulière, et a désormais son destin entre les mains. En effet, avec deux succès lors des deux derniers tours, l’équipe de Mazzarri sera mathématiquement qualifiée pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions, indépendamment des résultats des autres équipes.

Les autres équipes, ce sont l’Udinese et la Lazio. Les Frioulans s’accrochent pour le moment au Napoli, et s’imposent sur la pelouse du déjà relégué Cesena (0-1). Une victoire un peu tirée par les cheveux, puisque Cesena a tout de même foiré un pénalty par Mutu. Pour l’Udinese, la tâche est désormais difficile : il faudra gagner les deux derniers matches, et espérer un faux-pas du Napoli. L’an dernier, l’Udinese s’était qualifiée pour le tour préliminaire de la C1 grâce à une meilleure différence de buts par rapport à la Lazio. Cette saison, ils pourraient bien vivre la même situation, mais dans la place du con. La Lazio, tiens. Le dernier larron a semble-t-il abandonné ce soir toute chance de terminer troisième. A domicile, les Romains n’ont pas été capables de se défaire de Sienne, malgré une domination pendant toute la rencontre. Les Laziali n’ont égalisé qu’en seconde période par Ledesma, sur pénalty, et ont ensuite fait le forcing, sans réussite. Grâce à la défaite de l’Inter, la Lazio est ce soir cinquième, mais n’a pas encore validé son billet pour l’Europa League, puisqu’elle ne conserve que quatre points d’avance sur la Roma. Le Lazio-Inter de la dernière journée pourrait bien valoir très cher. Et, indirectement, favoriser la Roma. Un comble.

La bouffée d’oxygène du Genoa

On en sait un peu plus, ce soir, sur la course au maintien. Pour Bologne, Catane, l’Atalanta, le Chievo et Sienne, c’est bon : le maintien est en poche. Bologne a créé la surprise en s’imposant 1-0 sur le terrain de Catane, avec un splendide but de Ramirez. Une victoire qui va certainement lui permettre de terminer dans la première moitié de tableau. Ce qui intéresse, c’est de savoir qui rejoindra Cesena et Novara en Serie B. Oui, car depuis ce soir, Novara est mathématiquement relégué en deuxième division. Les joueurs de Tesser sont pourtant allés chercher un nul sur le terrain de la Fiorentina (2-2). Pas suffisant, néanmoins, pour empêcher la relégation. Scène ahurissante, d’ailleurs, pendant ce match. La Fiorentina est menée 2-0 en première période. Delio Rossi, le coach, décide donc de faire sortir le jeune Ljajic pour faire entrer Oliveira. Le Serbe, en sortant, applaudit ironiquement son coach… qui pète un câble. Ce dernier se retourne vers lui, le chope par le col, et se met tout simplement à le tabasser sur le banc de touche. Une scène surréaliste qui devrait certainement avoir des répercussions dans les prochains jours. D’autant que la Fiorentina n’est pas encore assurée du maintien. Il lui faut, pour ce, un petit point lors des deux derniers tours.

Même discours pour Cagliari et Palerme. Les deux équipes des îles ont actuellement 42 points. Il leur en faut donc un de plus pour être assurées de rester en Serie A. Ce qui devrait être faisable. Finalement, et comme c’était prévisible depuis plusieurs semaines, la relégation va se jouer entre Lecce et le Genoa. Les Génois, ce soir, se sont donné une énorme bouffée d’air, en s’imposant 2-1 face à Cagliari. Longtemps tenu en échec, le Genoa a inscrit le but vainqueur en toute fin de match par Jankovic. Un but providentiel, qui permet au Genoa de conserver trois points d’avance sur Lecce. Mais trois points, c’est peu. D’autant qu’une donnée est à prendre en compte : si les deux clubs arrivent à égalité, c’est le Genoa qui sera relégué, non pas à cause des confrontations directes qui sont en parfait équilibre (0-0 à l’aller, 2-2 au retour), mais de la différence de buts globale, largement favorable à Lecce (-14 contre -19). Le Udinese-Genoa de la semaine prochaine, avec une équipe qui lutte pour la C1 et l’autre pour ne pas aller en Serie B, risque d’être extraordinaire. Vivement dimanche. Prends ça, Michel Drucker.

Les résultats :

Chievo – Roma 0-0
Napoli – Palermo 2-0
Cavani 16’, Hamsik 35’
Milan – Atalanta 2-0
Muntari 8’, Robinho 91’
Catania – Bologna 0-1
Ramirez 79’

Genoa – Cagliari 2-1
Palacio 12’, Jankovic 76’ / Ariaudo 13’
Parma – Inter 3-1
Marques 53’, Giovinco 55’, Biabiany 83’ / Sneijder 13’
Juventus – Lecce 1-1
Marchisio 8’ / Bertolacci 85’
Fiorentina – Novara 2-2
Montolivo 48’ et 71’ / Jeda 14’, Rigoni 30’
Lazio – Siena 1-1
Ledesma 62’ / Destro 27’
Cesena – Udinese 0-1
Fabbrini 4’

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE