1. //
  2. // 27e journée
  3. // Napoli/Juventus (1-1)
  4. // Notes

Buffon stoppe tout, Vucinic rate tout

Le choc au sommet de la Serie A a accouché d’un match nul somme toute logique. Une rencontre où les deux gardiens ont eu l’occasion de briller, tandis que les attaquants, de Cavani à Vučinić, ont été à la peine. Pas étonnant que les buts aient été inscrits par un défenseur et un milieu de terrain...

Modififié
0 17
Napoli


De Sanctis (6,5) : Même si Vučinić a tiré avec la conviction d’un enfant de 5 ans, sa parade réflexe vaut un but marqué. Il a permis aux siens de rester dans le match, puis s’est contenté d’observer la seconde période en tant que spectateur qui n’a pas payé son billet. Veinard.

Campagnaro (6,5) : Non, franchement, Hugo, on t’aime bien, mais ce truc des dents bleues, c’est vraiment flippant. À part ça, un match solide, qui confirme ses bonnes dispositions actuelles. Mais les dents bleues, c’est non.

Cannavaro (6) : Même chose que Campagnaro, mais sans les dents bleues. Celui qui a purgé une suspension pour rien a fait le taf, face à un Giovinco et un Vučinić pas franchement en état de grâce. Sa seule amnésie, sur le long ballon vers Vidal (vendangé par Vučinić), aurait toutefois pu coûter cher. Ca va pour cette fois, hein.

Britos (4) : La définition du match de merde incarnée en un joueur. À la 10e minute, il opte pour la défense « Non, je ne saute pas » sur le but de Chiellini. Quelques minutes plus tard, il se fracasse le crâne contre celui d’Inler et doit quitter ses partenaires à la pause. Il aurait été mieux devant Les Enfants de la Télé.

Maggio (6) : Difficile de prendre les couloirs face à cette Juve-là. Il a toutefois réussi quelques montées, et a même tenté d’inscrire un but de dingue sur une frappe dans un angle impossible. Si Buffon n’avait pas mis les gants, demain matin, toute la presse italienne l’aurait rebaptisé « Christian Baggio » .

Inler (7) : Un match aux deux visages pour le Suisse. Lors des premières minutes, il a tout loupé et semblait destiné à un match bien pourri. Puis il s’est ressaisi, et a affuté ses crampons. Peu avant la mi-temps, pan, le pétard qui permet au Napoli de se remettre dans le match. En seconde période, il a bien failli s’offrir un doublé avec deux nouvelles frappes lointaines. Vous l’avez compris : c’est sa spécialité.

Behrami (5,5) : Ah, si Valon avait un cerveau, il serait parmi les cinq meilleurs milieux de terrain au monde. Beaucoup d’envie, une détermination incroyable, des ballons récupérés à la pelle, mais derrière... que de fautes, et que de ballons perdus. À Rome, après un but marqué lors du derby, il avait fait le signe « Testa e cuore » , la tête et le cœur. Visiblement, il n’en a gardé qu’un des deux.

Zúñiga (5,5) : Pour courir, ça, il a couru ! Mais il a été plus maladroit que d’habitude. Peut-être parce que pendant tout le match, il devait rester attentif sur les montées de Lichtsteiner. En parlant de ça, il y avait combien de Suisses sur la pelouse, ce soir ?

Hamšík (6,5) : Cavani ne marque plus ? Alors le Slovaque prend ses responsabilités. On ne comptabilise même plus les missiles envoyés vers les cages de Buffon, le premier à la 11e seconde de jeu. Marechiaro aurait voulu être le sauveur. Il restera comme la plus belle crête de la soirée. Sans contestation possible.

Pandev (3,5) : Il avait déjà inscrit cinq buts contre la Juve au cours de sa carrière, dont un doublé l’an dernier au San Paolo. Il aurait pu jouer toute la nuit qu’il n’aurait jamais inscrit le sixième. Inutile.

Cavani (4,5) : Sa période d’abstinence se poursuit. On en est désormais à 590 minutes sans le moindre but, record négatif depuis son arrivée à Naples. Certes, il n’aura pas toujours sur le dos un mec qui lui fait des câlins pendant 90 minutes, mais on sent que le fait de ne plus marquer le ronge, et lui fait faire des erreurs inhabituelles. Comme ce coup de coude sur Chiellini, qui aurait dû le renvoyer à la douche prématurément. Le Mata-dort.

REMPLAÇANTS : Entré à la pause à la place de Britos, Dzemaili aura sur la conscience ce but hallucinant raté, seul face aux cages de Buffon. Achetez-lui un pied droit, bordel ! Insigne, lui, a apporté plus de fougue en une demi-heure que Pandev depuis le début de la saison, et Armero a totalement foiré le centre de ce qui aurait pu être la balle de match.

Juventus


Buffon (8) : Du grand, du très grand Gigi. Il a arrêté tout ce qu’il pouvait arrêter. Des frappes de loin, des tirs déviés, des têtes. Tout. La seule chose qu’il n’a pas pu sauver, c’est cette déviation décisive de la tête de Bonucci sur la frappe d’Inler. Le pire, c’est que sans cette foutue déviation, il l’aurait sortie main opposée, la frappe. Énorme.

Chiellini (7) : Le retour de l’homme dont le faciès ressemble à celui d’un Grec dans la BD Astérix aux Jeux olympiques a fait du bien à la Juve. Déjà, parce que derrière, c’est autre chose que Caceres. Ensuite, parce qu’il marque des buts. Enfin, parce que vous ne trouverez pas un autre type capable de ceinturer Cavani pendant tout un match (et même de lui tirer les cheveux) sans se prendre un carton jaune. Pas un.

Bonucci (6) : Comme Chiellini s’occupait de Cavani, lui devait se farcir Pandev. Bah, du coup, il n’a pas eu grand-chose à faire. Par contre, Leonardo, quand Hamšík et Inler ont le ballon à 25 mètres du but, il faut soit monter dessus pour les empêcher de tirer, soit s’écarter. Mais surtout, ne pas dévier le ballon dans ses propres filets. D’accord ?

Barzagli (6,5) : Plus besoin de commenter. Barzagli fait le même match depuis un an et demi. Solide, précis, efficace. Point.

Peluso (5,5) : Le dernier venu n’est pas encore au niveau des trois sentinelles de l’arrière-garde. Preuve en est : cette faute inutile et stupide sur Cavani, à trois minutes de la fin, qui aurait pu ruiner toute une rencontre si l’Uruguayen avait transformé le coup franc comme à la belle époque. À travailler, encore.

Marchisio (5) : Un tout petit Marchisio. Il n’est pas au top physiquement depuis le début de l’année 2013 et cela se ressent. Moins présent dans les contacts, moins influent sur le jeu. Et forcément, les prestations de la Juve sont moins brillantes. C’est lorsqu’il est moins bon que l’on voit à quel point son rôle à la Juve est devenu important.

Pirlo (7) : Le centre déposé sur la tête de Chiellini, avec son pied gauche, est un véritable bijou. On l’a vu réaliser d’autres gestes de grande classe (sa capacité à éliminer des joueurs sur trois mètres est folle), mais il a aussi raté quelques coups de pied arrêtés. Ce qui est assez rare pour être signalé.

Vidal (5,5) : Son enchaînement « appel dans le dos de la défense + passe aveugle pour Vučinić » vaut un 8 à lui seul. Malheureusement, le reste du temps, il n’a pas été au niveau par rapport à ses prestations habituelles. Certainement à cause de cette horrible coupe de cheveux.

Lichtsteiner (6,5) : Sur son côté droit, c’est un poison pour toutes les défenses. En première période, il aurait même pu bénéficier d’un pénalty pour une poussette d’Inler. Tous les centres dangereux sont venus de la droite (sauf celui de Pirlo, évidemment). Dommage qu’au centre, il n’y avait pas un attaquant digne de ce nom pour les convertir en but.

Vučinić (3) : Ce Vučinić-là est peut-être le joueur le plus irritant de Serie A. Il a tout raté. Ses passes, ses tirs, tout. Et le pire, c’est qu’il n’y mettait aucune conviction. Bah oui, forcément, avec un vrai tir sur son face-à-face contre De Sanctis (belle parade, cela dit), cela faisait 2-0 et c’était une autre histoire. On en viendrait presque à regretter Bendtner, c’est dire.

Giovinco (5) : Un bon début de match, plein d’intensité et de générosité. On l’a même vu gagner des duels, tiens. Et puis, comme trop souvent dans les grands rendez-vous, il a disparu. La Fourmi est rentrée dans sa fourmilière. Sans rien ramener à sa reine.

REMPLAÇANTS : Au match aller, ce sont deux remplaçants, Caceres et Pogba, qui avaient décidé du sort du match. Cette fois-ci, non. Matri, Pogba et Padoin sont surtout entrés pour faire joli et pour faire souffler les trois sortants. Ah si, Matri a fait une belle passe à Vučinić. Mais devinez quoi, bah le Monténégrin a raté. Étonnant.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Doctor Dim Niveau : DHR
Grâce à tes blagues Eric, Maggio rit.
DeanWinchester Niveau : CFA2
Pas vraiment d'accord sur ce coup la mr Maggiori ^^

déjà Chiellini a bien pris un carton jaune en fait (comme Cavani quoi, ridicule) et Caceres a été super bon durant son intérim.

ensuite je suis d'accord sur Marchisio qui loupe son match (ça arrive) mais pas Vidal, il a vraiment fait un bon match la.
Jang_Shin_Knight
C'est Peluso qui dévie le but dans son camps..
Je pensais voir un très beau match, Au final, C'était d'un ennuie sans fin. Heureusement que Pirlo était là pour montrer que lui, Pied droit, Pied Gauche, Il s'enfout*. Cavani 'Le sérial buteur' ? Ce soir, C'était Absence totale. On dirait pas mais le Behrami est juste un monstre.
Rassure-moi, tu parles d'un autre match là ?
Marek Hamsik Niveau : National
Note : 1
"Behrami si il avait un cerveau serait dans les 5 meilleurs milieux du monde". Pas faux (bon, les 5 meilleurs c'est hyperboliques), il est juste monstrueux au duel, et sa mentalité de combattant est incroyable, malheureusement c'est vrai que niveau technique et intelligence de jeu, on n'est plus proche de J.Ayew que de Pirlo quoi.

Pandev, grosse imposture sur ce match, d'ailleurs Insigne, de par sa vitesse, aurait été plus à même de bousculer une défense de la Juve dont la vélocité n'est pas la qualité première. Mais comme Vucinic a été aussi nul de l'autre côté, ça compense hein. Quant à Cavani, il chercherait à faire baisser sa clause libératoire qu'il ne s'y prendrait pas mieux ! Plus sérieusement, on sent le manque de confiance, et faut qu'il re-marque très vite pour pas laisser place au doute.

Sinon, on peut voir que, comme quoi, la Suisse dispose de très bon joueurs (bon surtout Inler et Lichteiner) et a de quoi faire une équipe sympa (avec en plus Shaqiri, Xhaka, Derdyok et Benaglio qui évoluent en Allemagne).
Quand pour un Barça Réal, l'article sort dans les dix minutes qui suivent avec une centaine de commentaire, et qu'un match comme celui-là on attends plus d'une heure avec cinq pauvres commentaire, alors qu'il est avec plus d'enjeux, on comprends mieux la rapide sous médiatisation que le Calcio est en train de vivre, hélas
milanello44 Niveau : CFA
Match d'une grande intensité, la Juve fait un pas de plus vers le titre malgré le nul. Buffon tout simplement impérial. RESPECT à l'homme.
robby baggio Niveau : District
Je trouve les notes assez juste. Et Vucinic faut le mettre su le banc!!! le mec te rate tout les truc simple et reussie des truc trop compliqué parfois, dans un match pareil c'est Matri ou Quaglia avec Giovinco ou Vucinic.

Vivement l'arrivé de llorente pour reprendre les centres de Lichtsteiner et pirlo.

j l'ai déjà dit dans l'autre article mais Buffon est juste fantastique, il est de retour à son niveau, un niveau que aucun gardien actuellement n'atteindra !

On voit bien que le retour de Chiellini fait du bien à notre défense.
Conte est borné avec son choix Vucinic-Giovinco, le premier ne s'améliorera jamais, il a 29ans et ne changera jamais, le second n'est pas digne d'être le grand neuf et demi de la Juve et sera toujours incapable de faire la différence dans les grands matchs, Conte est borné, il devrait tenter quelques fois la paire Matri-Quagliarella !
Je suis d'accord avec vous pour Vucinic. Déjà la semaine dernière contre Sienne il a été mauvais. Et c'est Giovinco qui a balancé une belle praline pour le deux zéros.

Par contre je serais moins sévère avec Giovinco, il est quand même très bon. Manque de régularité mais il a une sacré conduite de balle, une belle vision de jeu et n'est pas trop maladroit devant les buts. Bon je dis pas que C'est Del Piero mais quand même.

Chiellini est vraiment au top comme d'hab. Je ne sais pas s'il est encore à 100% physiquement mais il a récupéré un nb de ballons aériens incroyable.
Chiellini : "l'homme dont le faciès ressemble à celui d'un Grec dans la BD Astérix aux Jeux Olympiques" Excellent ! x)
Faudrait peut-être se rendre compte que Vucinic est le seul à savoir faire une passe devant et qu'il sort des ballons que les autres n'imaginent même pas. Gueuler sur vucinic aujourd'hui c'est comme gueuler sur Bonucci il y a un an ou comparer Giovinco à un top, c'est ne pas regarder les matchs. Après, chacun ses idées mais quelque chose me dit que Conte, Carrera ou Alessio ne sont pas obligatoirement plus nuls que nous.

Mazzari par contre...
Il y a une note que le rédacteur a oublié, c'est celle du public napolitain. Une note de merde* évidemment, celle qu'il a mérité. Parce que lorsqu'on s'offusque du comportement des autres (A bon droit) il ne faudrait pas oublié d'être soi-même sinon irréprochable du moins digne de respect.
Passe sur les concerts nocturnes, c'est du folklore, mais les choeurs sur Pessotto, les inscriptions -39, les pierres sur le bus, les pétards à la descente des joueurs suffisent à qualifier une bonne part du public, pas juste quelques excités. Si les napolitains veulent qu'on les regarde avec un peu de respect ils devraient commencer par se respecter eux-mêmes en se comportant avec un peu de savoir vivre.
Message posté par Trap
Faudrait peut-être se rendre compte que Vucinic est le seul à savoir faire une passe devant et qu'il sort des ballons que les autres n'imaginent même pas. Gueuler sur vucinic aujourd'hui c'est comme gueuler sur Bonucci il y a un an ou comparer Giovinco à un top, c'est ne pas regarder les matchs. Après, chacun ses idées mais quelque chose me dit que Conte, Carrera ou Alessio ne sont pas obligatoirement plus nuls que nous.

Mazzari par contre...


Une fois n'est pas coutume, d'accord avec toi. Dans ce schéma tactique, Vucinic est irremplaçable. Je ne dis pas qu'il est excellent, juste qu'il n'y a personne pour le faire à sa place mieux que lui et qu'il a eu quelques coups de génie passés inaperçus parce que derrière ses potes n'ont pas concrétisé en étant mal positionnés. Anelka peut-être, mais si Conte ne le titularise pas, c'est que les essais ne sont pas concluants.
Le seul bémol que j'ajouterais, c'est que Matri aussi sait faire une passe. Du moins il a sacrément progressé. Je vais finir par l'adorer s'il progresse encore alors que je ne jurais que par Quaglia il y a deux mois encore.
Je crois que Quaglia n'en fini pas de payer son coup de gueule lors d'un remplacement. Et comme Matri revient bien, je crois qu'on sait lequel va partir au mercato d'été. Tu as raison, le Matri sait aussi faire des passes mais Vucinic quand il veut a un oeil en plus.
Autant les dernières semaines de Vuc' me font saigner des yeux, autant je ne pense pas que Conte ait tort de l'aligner.
Sans reprendre les arguments de Trap et David, j'en ajouterai un autre:
Est-ce que vous vous rappeler du coup de gueule de Trap au Bayern par rapport à la titularisation de X ou Y ou la non-présence de A ou B ? Il dit dans son énervement une chose que je trouve très juste: vous voyez les joueurs 90 minutes par semaine, je les vois tous les jours, je sais qui est en forme, qui ne l'ai pas, qui est apte à jouer ou non, etc.
Pour avoir entraîné (à tout petit niveau), c'est marrant comme c'est vrai, les gens viennent vous dire X ou Y doivent jouer à tel poste pas à celui là, doivent jouer plus ou moins, etc. Ben c'est tellement vrai que les entraînements en aprennent bien plus que le match du dimanche.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 17