1. //
  2. // Gr. E
  3. // Belgique-Italie

Buffon : « Parfois, la sélection est un marteau. Là, on est un clou »

En juin 2000, la Belgique d’un certain Marc Wilmots se faisait battre chez elle par l’Italie d’Antonio Conte au premier tour de son Euro, avant de se faire sortir quelques jours plus tard. Depuis ce jour où la Belgique a touché le fond, la hiérarchie des deux sélections s’est complètement inversée. La Belgique assume son nouveau statut de favori, pendant que l’Italie tentera de ne pas se ridiculiser avec son étiquette de pire Squadra de l’histoire.

Modififié
4k 35
Marc Wilmots s’est excusé : « Non, je ne me rappelle pas d’Antonio Conte à ce match de l’Euro 2000. Vous savez, si je devais me rappeler de tous les joueurs contre qui j’ai évolué en 600 ou 700 matchs... » Le sélectionneur belge s’est ensuite rattrapé aux branches, histoire de ne pas passer pour un goujat aux yeux de la journaliste italienne qui l’avait interrogé pendant la conférence de presse précédant le premier choc annoncé de cet Euro, lundi, à Lyon : « Mais j’ai beaucoup de respect pour la personne. » Pas sûr que, au-delà de la famille et des supporters de l’US Lecce, son premier club, beaucoup de monde n’ait quelque chose de significatif à raconter sur le match du premier tour de l’Euro 2000 d’Antonio Conte et de la confrontation sur le terrain entre les deux sélectionneurs actuels de la Belgique et de l’Italie. On peut supposer : ce 14 juin 2000, Conte avait dû faire du Conte, bosser dans l’ombre, assurer les transmissions et replacer du doigt et de la voix ses coéquipiers. À l’opposé de la fougue et des ruades de percheron de Wilmots qui s’en rappelle, encore aujourd’hui, comme de l’un des moments les plus douloureux de sa carrière, puisqu'après cette défaite (0-2), la Belgique se faisait taper par la Turquie, et devenait la première sélection d’un pays organisateur de l’Euro à se faire sortir au premier tour. C’est dans cette ultime défaite que barbotent encore les regrets de Wilmots, pas de celle face à l’Italie, parce qu’à cette époque, l’Italie, c’était quelque chose.

Une Squadra prête à prendre des coups en serrant les dents


Seize ans plus tard, cette Italie des années de gloire passées se la joue profil bas, bien obligée de trouver dans des vertus peu habituelles ni culturelles des raisons d’espérer malgré tout. Malgré une dernière Coupe du monde plus que quelconque, malgré la longue liste des blessés, malgré la raréfaction des talents, cette manière très transalpine de ne pas faire confiance à la jeunesse là où la Belgique voit éclore des cadors tous les six mois sans aucune explication scientifique.
« C’est le bon moment pour la Belgique, le moment de faire quelque chose de grand. »Eden Hazard
Il n’en faut peut-être pas plus pour expliquer pourquoi cette sélection italienne « est peut-être la pire de l’histoire » , comme on la surnomme déjà alors qu’elle s’apprête à entrer dans un tournoi sans porter l’un des chapeaux de favori. À cette question, Gianluigi Buffon a fait le dos rond en maniant une drôle de métaphore : « Je ne réponds pas beaucoup avec les mots, mais je vais vous dire une chose : il y a des moments où on est un marteau et quelquefois un clou. Là, la Squadra, on est un clou. » Bref, que la sélection italienne était prête à prendre des coups en serrant les dents, à en chier des tonnes sur le terrain pour pallier le manque de talent individuel et l’étiquette de nation en déclin que tout le monde semble prête à lui coller avant même le premier match.


Antonio Conte, de son côté, a rendu hommage à la qualité de ses adversaires, leur adressant, en creux, des louanges qui correspondent à tout ce qui semble manquer à son Italie : « Ils ont un gros potentiel, c’est la preuve qu’ils travaillent bien » , comme si le sélectionneur ne pouvait que constater et faire avec le déclin de la Serie A et la faiblesse de sa formation. Soit tout le contraire des Belges qui cachetonnent désormais dans le plus grand championnat du monde. Eden Hazard le sait bien. Il trépignait ce dimanche soir en essayant de concilier respect obligé de l’adversaire et son envie d’assumer le renversement de hiérarchie : « C’est le bon moment pour la Belgique, le moment de faire quelque chose de grand. » Ce à quoi Buffon, en vieux sage, a indirectement répondu en sortant l’encyclopédie de l’Euro : « Ce ne sont pas toujours les meilleures équipes ou celles composées par les meilleurs joueurs qui gagnent. Surtout sur une courte période comme ça. Comme je suis vieux, je me rappelle de la Grèce en 2004 ou même du Danemark en 1992. »

Par Joachim Barbier, à Lyon
Modifié

Dans cet article

wallotexas Niveau : CFA
Mettre la pression sur la Belgique, c'est de bonne guerre... Attention aux surprises... Wilmots/Percheron, c'est tout à fait ça :)
Top-player Niveau : CFA
Le problème c'est que les meilleurs jeunes italiens jouent dans des "petits" clubs et sont ignorés par la selection (Berardi, Saponara,..).

Les grands clubs italiens ne font plus trop confiance aux petits italiens et les laissent souvent sur le banc (Vadilfori, Gabbadini,..) . Seul Insigne fait exception
Message posté par wallotexas
Mettre la pression sur la Belgique, c'est de bonne guerre... Attention aux surprises... Wilmots/Percheron, c'est tout à fait ça :)




Il avait une sacrée frappe de mule,le Percheron ^^

https://www.youtube.com/watch?v=K6zZGHZd8Es
Note : 1
Message posté par Top-player
Le problème c'est que les meilleurs jeunes italiens jouent dans des "petits" clubs et sont ignorés par la selection (Berardi, Saponara,..).

Les grands clubs italiens ne font plus trop confiance aux petits italiens et les laissent souvent sur le banc (Vadilfori, Gabbadini,..) . Seul Insigne fait exception


Valdifiori a 30 ans
Moi c'est Wilmots que je ne connaissais pas. Avant les matchs de la Belgique en CDM 2014, je ne savais même pas que ce mec existait.

Hâte de voir cette pire Nazionale de l'histoire.
Valdifiori est en plus remplacent de Jorginho qui n'est même pas pris par ce pénible sélectionneur à perruque que je n'ai plus la force d'insulter.
gunther mickey Niveau : CFA2
Message posté par tottiOuj
Moi c'est Wilmots que je ne connaissais pas. Avant les matchs de la Belgique en CDM 2014, je ne savais même pas que ce mec existait.

Hâte de voir cette pire Nazionale de l'histoire.


Tu n'as pas dû suivre le foot allemand ces dernières années à mon avis... Autant il m'énerve à toujours se voir au dessus de la mêlée, autant à Schalke c'était un guerrier. Il a même fini joueur-entraîneur à un moment donné. Cela peut te situer un peu le personnage. Et dire qu'il a été élu meilleur coach de l'année 2015 pas un magazine spécialisé. Là, par contre, on nage en plein délire. Meilleur coach de l'année sans avoir rien gagné durant cette période (Low et Luis Enrique doivent bien se marrer en apprenant ça).
andreas mollard Niveau : CFA2
La belgique me fait penser au portugal année 2000...des talents à tous les postes mais une faculté à couiller dans les grands tournois....
Steve Zissou Niveau : District
Vous ne pensez pas qu'ils peuvent tout de même être chiants à jouer les italiens ?
Ils ont rien à perdre, une très bonne défense, pas sûr que ce soit si facile que ça pour nos amis Belges
gunther mickey Niveau : CFA2
Message posté par gunther mickey
Tu n'as pas dû suivre le foot allemand ces dernières années à mon avis... Autant il m'énerve à toujours se voir au dessus de la mêlée, autant à Schalke c'était un guerrier. Il a même fini joueur-entraîneur à un moment donné. Cela peut te situer un peu le personnage. Et dire qu'il a été élu meilleur coach de l'année 2015 pas un magazine spécialisé. Là, par contre, on nage en plein délire. Meilleur coach de l'année sans avoir rien gagné durant cette période (Low et Luis Enrique doivent bien se marrer en apprenant ça).


Par contre, petite anecdote assez sympa le concernant, je me rappelle que durant le coupe du monde 2002, il avait parié un bac (casier) de bières spéciales avec un de ses coéquipiers s'il marquait une bicyclette. Ce qu'il fit contre le Japon dans le premier match. Le mec ne faisait que tenter de la mettre en retourné juste pour se tripper. Juste pour ça je l'aime bien le Wilmots, un bon gars dans le fond. Par contre, son côté donneur de leçons et têtu dans ses tactiques (si existantes) il faut absolument qu'il change ça, c'est juste plus possible.
gunther mickey Niveau : CFA2
Note : 1
Message posté par Steve Zissou
Vous ne pensez pas qu'ils peuvent tout de même être chiants à jouer les italiens ?
Ils ont rien à perdre, une très bonne défense, pas sûr que ce soit si facile que ça pour nos amis Belges


Ce qui va être compliqué pour les Belges c'est de faire face à une bonne défense regroupée. En général, pour eux, c'est mission impossible (cfr Pays de Galles, Chypre, Macédoine, Finlande,...). Après, défensivement, je ne suis pas rassuré mais l'attaque italienne n'est pas non plus transcendante. La différence c'est que chez les Italiens, il y a un vrai tacticien, chose qu'il n'y a pas chez les Belges. Je sens bien un scénario du style : goal de Chielini sur corner à la 30ème, ça pousse du côté belge mais pas assez efficace dans le dernier geste, contre des Italiens foirés sur des passes imprécises, Wilmots qui ne sait pas quoi faire, donc il lance Fellaini (ou Origi si Fellaini est titulaire), puis Mertens comme d'hab et on finira en 4-4-2 dégueulasses qui n'a jamais fonctionné à ce jour (j'attends les combinaisons foireuses et le marchage sur les pieds de Benteke et Lukaku devant...). Ayons espoir mais j'ai l'impression que l'Italie se victimise un peu trop et ça sent pas bon pour les Diables.
gunther mickey Niveau : CFA2
Message posté par andreas mollard
La belgique me fait penser au portugal année 2000...des talents à tous les postes mais une faculté à couiller dans les grands tournois....


C'est seulement leur deuxième grand tournoi après la coupe du monde 2014. Avant cela c'était un trou de 12 ans sans rien. Ils ont tout de même terminés en 1/4 de finale qu'ils ont perdu contre l'Argentine. C'est tout de même encourageant pour leur premier grand tournoi. Désormais, ils font parties des outsiders/favoris, donc ils seront attendus et il faut espérer qu'ils seront au rendez-vous. Parce-qu'à part en défense, tous les autres joueurs évoluent dans de très bons clubs et sont souvent décisifs. Le problème c'est le coach qui est une tanche tactiquement et cela fait 4 ans que l'on a pas de fond de jeu cohérent (d'où les matchs dégueulasses au Mondial). D'ailleurs, il ne faudra pas s'attendre à mieux pour les prochains matchs. Il va nous sortir son milieu Witsel-Fellaini qui vont bien freiner le jeu et on va bien se faire chier. Je prédis une victoire de l'Italie 2-0 tranquillement et Wilmots qui comprendra enfin que ce milieu est trop lent et va se faire désosser par les joueurs techniques de l'Italie au milieu lorsqu'ils joueront en une touche de balle. Fellaini c'est plus un milieu, c'est presqu'un attaquant désormais. Il faut le considérer comme tel. Sinon offensivement, un petit Witsel-Nainggolan (en 8)-Hazard et Carrasco-De Bruyne sur les ailes avec Origi en pointe, c'est ça qu'il faudrait tenter, au lieu de faire jouer Divock ailier droit (où comment se remémorer sa période sombre de Lille) et Fellaini qui, à son corps défendant, fait jouer l'équipe de manière stéréotypée avec des longs centres totalement inutiles. A demain pour le verdict
Note : 1
L'Italie a une défense qui se connaît par cœur, c'est presque les quatre petits vieux corses sur le banc dans Astérix. Bon courage aux attaquants qui vont se frotter à ces quatre piliers, même sans le milieu Pirlo-De Rossi-Marchisio que nous avons tant aimé ces dernières années.
Je sais si cette Squadra est la pire de l'Histoire (notons d'ailleurs que les Pays Bas autant que le Brésil actuels peuvent également revendiquer ce titre, ce qui témoigne du niveau global du foot mondial...) mais historiquement elle n'est pas très bonne dans cette compétition au contraire de la Coupe du Monde exception faite des deux dernières éditions du Mundial.

En 1996, la Nazionale est bien meilleure que l'actuelle sur le papier : milieux de terrain Del Piero, Zola, Fuser, Dino Baggio se fait éliminer au 1er tour dans un groupe certes de la mort avec notamment l'Allemagne de Klinsi.
Message posté par andreas mollard
La belgique me fait penser au portugal année 2000...des talents à tous les postes mais une faculté à couiller dans les grands tournois....


S'ils font une décennie type Portugal 2000 ce serait trèèèès bien pour eux.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4k 35