1. //
  2. // Finale
  3. // Juventus-Real Madrid

Buffon et Zidane, le respect mutuel

La dernière fois qu'il se sont croisés sur un terrain de football, c'était lors de la finale de la Coupe du monde 2006. Depuis, Buffon et Zidane, qui auraient toutes les raisons de s'éviter, ne peuvent faire autrement que de se respecter.

Modififié
« Peut-être que je terminerai à la Zidane, en donnant un coup de boule à quelqu’un sur le terrain. » Il y a quelques mois, juste avant de disputer son 1000e match, Gianluigi Buffon adresse un petit clin d’œil à Zizou lorsqu'on lui demande comment et quand il compte terminer sa carrière. Une petite pique, en référence au fameux coup de tête asséné à Marco Materazzi, que l’ancien capitaine des Bleus aurait pu mal prendre. Mais c’est loin d’être le cas, au vu des déclarations élogieuses de ZZ il y a quelques jours. « C'est un leader naturel. Il a été extraordinaire pendant toute sa carrière. C'est un leader sur la pelouse et un grand capitaine. Concernant tout ce qu'il a dit à propos des joueurs qu'il a rencontrés, il s'est toujours montré avenant envers ses collègues. Cela montre la personnalité qu'il a » , explique l’entraîneur du Real Madrid. Un respect mutuel, nullement entaché par une dernière rencontre pourtant douloureuse.

Panenka, parade et cafteur


Si le France-Italie 2006 a souvent été résumé au duel Zidane-Materazzi, buteurs tous les deux, et protagonistes de l’un des plus gros rebondissements d’une finale de Mondial, le vrai mano a mano a surtout opposé Zizou au gardien de la Juventus. Dès la septième minute, ZZ se présente face à Gigi pour tirer un penalty ô combien important. « Je ne pouvais le tirer pareil (croisé en bas à gauche, ndlr). Surtout quand il y a ce qu’il y a en face. » Alors, pour surprendre le gardien qui a l’honneur de semer le trouble dans son esprit, Zizou lâche une panenka. Un geste que les gardiens détestent et ont tendance à prendre comme une humiliation. Mais pas Buffon, qui sait simplement reconnaître le geste d’un grand joueur. Après l’égalisation italienne et une fin de match haletante où la France domine, les rôles s’inversent. C’est Buffon qui devient le bourreau du Français.


En prolongation, malgré une douleur à l’épaule, Zidane continue de porter les siens. Et à la 103e minute, sur un centre millimétré de Willy Sagnol, il décoche une énorme tête qui pourrait le faire entrer dans l’histoire en signant un deuxième doublé en finale de Coupe du monde. Mais le gardien italien se dresse miraculeusement sur la trajectoire. Un geste qui aurait pu valoir une haine irrationnelle de Zizou envers Buffon. Mais il sait, lui aussi, simplement reconnaître le geste d’un grand joueur. Quelques minutes plus tard, Buffon fait pire. Zidane vient de péter un plomb et d’envoyer sa tête dans le torse de Marco Materazzi. Personne ne l’a vu. Sauf Buffon, qui s’empresse d’aller cafter auprès des arbitres. Le carton rouge est sorti, et renvoie Zidane aux vestiaires par la petite porte. Pour le dernier match de sa carrière.

Les retrouvailles


Là encore, Zizou aurait pu lui en tenir rigueur. Mais sa colère est, peut-être encore aujourd’hui, uniquement dirigée contre celui qui l’a provoqué. « C'est bien que Buffon ait alerté l'arbitre pour lui signaler ce que j'avais fait. Je ne sais pas comment j'aurais pu vivre avec ça si les Bleus avaient été champions du monde et si j'étais resté sur le terrain » , déclare-t-il même en 2009 à France Football, alors qu’il assure encore n’avoir aucun remord à avoir frappé « le vrai coupable, celui qui provoque » .

Depuis ce 9 juillet 2006, les chemins de Zinédine Zidane et Gianluigi Buffon ne se sont plus recroisés sur un terrain de football. Ce samedi soir, cela va enfin être le cas. Buffon est toujours, plus que jamais, le formidable gardien qu’il était. Zidane s’est transformé en un entraîneur à qui tout sourit depuis qu’il est au Real. Rien ne pouvait être plus parfait qu’une nouvelle finale pour réécrire l’histoire. Et se témoigner, enfin, face à face, tout le respect qu’ils s’inspirent. En champions.

  • Profitez de nos bonus et pariez sur la finale de Ligue des champions

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Finale de la Ligue des Champions
    Juventus - Real Madrid




    Dans cet article

    On en fait pas un peu trop sur cette fameuse parade de Buffon sur la tête du Z ?
    Honnêtement, c'est pas l'arrêt du siècle où le mec a du faire une horizontale pour aller la chercher. Je comprends qu'elle fait partie de la dramaturgie du match mais bon, ça reste une claquette. Coupet l'aurait capté d'ailleurs il paraît...
    Higuita aurait mis le pied.
    *Coupet aurait mis la tête
    Et couperet aurait perdue la sienne
    zinczinc78 Niveau : CFA
    Note : 9
    Prior serait parti à la pêche sur le centre.
    Note : -3
    Le mec tellement perché qu'il s'imagine Prior en finale d'un Mondial! hahahaha!


    Où est-ce qu'on signe pour que ça se réalise.... ?
    Juste en bas du formulaire "second degré", il devrait arriver dans ta boite aux lettres assez vite ;)
    vous êtes vache avec jibs99, lui aussi joue le jeu du 43 ème degré.
    le gars a quand même des états de service qui joue en sa faveur...
    Loulou Nic au Lin Niveau : CFA
    Frey aurait pris le but en étant éblouis par les projecteurs
    Lopes aurait fait un saut périlleux
    Coupet l'aurait sorti et après il aurait fait un dégagement foiré qui aurait donné un but.
    Cardinale se serait envolé jusqu au 7eme ciel . sûrement un cousin du petit Lopez celui la
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
    Note : 7
    Je ne pense pas qu'on en fait trop avec cette fameuse tête. Précisément parce qu'elle est intimement liée à la dramaturgie de ce match exceptionnel.

    Si on l'ôte du contexte, elle semble de suite plus anodine ; si tu isoles un coup de gouache d'un tableau de Van Gogh, tu peux juger ses carences techniques, la rudesse de son trait, tu peux autopsier toute son oeuvre comme ça mais ça ne restituera pas le souffle génial de ses compositions vivantes.

    Cette tête, c'est le dernier souffle de Zidane (enfin, son avant-dernier), son ultime tentative pour putscher le sort. C'est son baroud d'honneur Napoléonien, ses 100 jours de l'Île d'Elbe jusqu'à son terrible Waterloo rétroactif.

    On n'en fera jamais assez sur cette tête.
    V. Mistelroum Niveau : DHR
    O Alegria : je tenais à le dire, je suis sur Sofoot depuis moins d'un an, mais tu fais partie des 2 ou 3 posteurs que j'estime réellement.
    Tes posts alternent haute culture, grosse connaissance footballistique, et une certaine poésie dans la forme.

    Chapeau bas, Monsieur.
    @ Alegria :

    Totalement.

    En plus, cette tête suivie de celle envoyée à Materazzi quelques minutes plus tard sont les deux pendants négatifs des deux victorieuses huit ans plus tôt. L'effet négatif par symétrie est absolument parfait.

    Mais de toute façon, tout est irrationnel dans la dernière année de carrière de Zidane.
    Ce commentaire a été modifié.
    On oublie une question fondamentale dans tout ça :

    - Le poteau de Gignac rentrera t-il aussi un jour dans la postérité ?
    On n'aime pas le même football. Ce n'est pas l'arrêt de Banks, d'accord mais la symbolique de cette séquence, elle, est écrasante.
    lefootspectacle Niveau : District
    Je suis surpris par le nombre de notes négatives que tu reçois!
    20 réponses à ce commentaire.
    Thouvenel Ballon d'Or Niveau : National
    Moralité, 11 ans après, le moindre détail de cette finale me fait encore mal au cul
    Allah Votre Niveau : Loisir
    Putain ouais. Ríen que lire cet article m'a foutu des aigreurs d'estomac!
    Et ce plongeon de malouda
    pierrot92 Niveau : CFA
    T'as pas connu Séville 82
    Allah Votre Niveau : Loisir
    M'en parle pas, rien que le chiffre 82 me fout des cauchemards
    Et pense à ces pauvres Algériens !
    Et que dire de 2002 ? Perso, je préfère me dire que ça n'a jamais existé.
    Totti a du y penser ces jours ci, surtout qu'il était blessé en 2006.
    Thouvenel Ballon d'Or Niveau : National
    L'expo universelle? La 7ème place de Séville en Liga?
    Je ne vois absolument pas de quoi du veux parler sinon
    8 réponses à ce commentaire.
    roue doux roux Niveau : DHR
    ce match, cette panenka...ce finish...une tragédie grecque ce match...en mieux meme
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
    Note : 2
    Une tragédie sans la représentation. C'était un authentique sacrifice dionysiaque, lorsque le dieu meurt et qu'il se fait mettre en charpie par les ménades afin de les (se) régénérer.

    C'était un banquet, ce match. Un banquet d'anthropophages idolâtres où nous fûmes tous conviés.
    Thouvenel Ballon d'Or Niveau : National
    Oui et ce match restera dans les mémoires comme le 1er match sans vidéo, mais avec vidéo
    2 réponses à ce commentaire.
    Cette saloperie de parade de Buffon m'est revenu en mémoire Quand l'autre mangeur de morue a ressorti la même au stade de France face à Griezmann
    *revenue , excusez du peu il faut être expérimenté pour avoir le droit de ne pas passer pour un illettré
    Tu passes pas par un illettré mais par unputain de raciste
    Je suis ébahi que personne ne réagisse !
    Et qu'en France les clichés anti portugais passent comme une lettre à la poste.
    Le camembert périme t il ? Niveau : Loisir
    Quech que tu dis ?
    lalbatros Niveau : CFA2
    Aucun de mes congénères n'a jugé bon de tz répondre, et je dois t'avouer avoir songé à faire de même. Mais je vais quand même prendre le temps cette fois-ci car tu as l'air sincère dans ta stupéfaction (ce qui tz fera sans doute cliquer ou plutôt t'as sans doute fait cliquer sur "recevoir un mail blablabla...")
    J'ai oublié le pseudo de ce mr au dessus mais mangeur de morue dans sa phrase est placé là sciemment, sachant que c'est une expression extrêmement péjorative liée aux us de "l'ethnie" citée, avec pour but d'exprimer de manière amusante le ressentiment ressenti à la suite de la défaite contre le dit peuple (note qu'il n'y avait pourtant que 11 joueurs sur la pelouse, bon ptet 12 avec cricri...).
    Après livre à toi de ne pas apprécier l'humour basé sur l'utilisation de préjugés et autres blagues à tendance raciste, mais sache également que les voies de l'humour sont impénétrables mais que ça n'empêche pas que son auteur ou ses lecteurs soient sur le plan de l'humour uniquement.
    Bizn à toi
    Ok alors si je dit d'un noir "mangeur de bananes", ou d'un chinois "face de citron" tout cela est à prendre par de l'humour ?
    Ce commentaire a été modifié.
    Non, car ceux qui mangent les bananes, ce ne sont pas les Noirs mais les singes, et "mangeur de bananes" est un grand classique de l'animalisation des autres par les différents racismes (on se souvient du sinistre "mange ta banane la guenon" lancé par une enfant à Taubira). "Face de citron", c'est s'en prendre directement à la couleur de peau de l'autre, c'est nul, même contre Jean-Vincent Placé.

    Mais si tu parles de "pilier de KFC" ou de "bouffeur de nem", là, on est plus dans la racisme, mais le cliché sociologique, à l'instar de la célèbre morue-phagie du peuple portugais. On peut se plaindre de l'usage d'un cliché éculé, mais parler de racisme...

    A titre personnel, ma nationalité française ne me fait pas prendre les blagues anglaises sur notre statut de "mangeurs de grenouilles" (ou d'escargots) pour du racisme. A vrai dire, ça me fait surtout rire vu comme les grenouilles et les escargots sont des mets délicieux (et encore plus depuis que j'ai goûté à la cuisine des Rosbeefs).

    Et vu que tu as l'air d'être sensible à la question, je lance une devinette à la cantonnade : savez vous comment on reconnaît le marié à un mariage portugais ?

    C'est celui qui a le plus beau survêtement.
    Je la connaissais.
    Pour le reste mangeur de morue est tout aussi un stéréotype comme mangeur de bananes ou enculeurs​ de moutons.
    Si tu ne pige pas, essaie d'utiliser l'expression au cours d'un mariage Portugais par exemple, juste pour tester le réaction de gens.
    Mais pour faire ça il faut avoir des couilles, pas être un sale pd. (Puisque apparemment c'est le style de maison)
    Sinon le cliché à l'étranger sur les Français ce n'est pas à propos des grenouilles. Le stéréotype veut que le français soit sale et qui pue et d'être prétentieux.
    Ce commentaire a été modifié.
    On parlait des clichés à liés à l'alimentation et aux coutumes comme relevant de la sociologie de comptoir et non du racisme.

    Ainsi, tu noteras que si j'ai plaisanté sur les habitudes vestimentaires des Portugais, je n'ai pas fait de commentaire graveleux liés à la pilosité que l'on leur prête. Tu aurais dès lors pu t'abstenir de ceux liés à l'odeur des Français, ça aurait fait de toi quelqu'un de presque aussi classe que moi, à défaut d'être aussi drôle.
    Suarez champion du monde, ça me déplairait pas du tout.

    Je l'adore. Il a tout. Et là où il se démarque par rapport à bon nombre de grands attaquants (ou attaquants actuels), c'est qu'il a le vice, la combativité il sait énerver les défenseurs, il met des coups, il fait le pressing, la grinta sud américaine, il parle avec les arbitres, il simule, il insulte, il sait chercher les fautes, ils jouent parfaitement tous les coups etc etc le gars a toutes les qualités qu'on peut qualifier de "moches" mais qui font partie intégrante de la palette totale d'un buteur et d'un joueur en général. J'adore. Pour moi on a face à nous un top 10 all time à son poste sans problème et je m'en fous si je choque certains.

    Je pleure du sang tous les jours quand je vois certains sur les réseaux sociaux ou sur youtube qui te mette Benzema au-dessus. Mais dans quelle dimension sans déconner ? Déjà ils ont pas du tout les mêmes rôles sur un terrain, Benzema c'est pas un vrai 9, il est plus du style polyvalent/soutien.
    Tout ces fan boys de Benzema qui sévissent sur les réseaux, sincèrement j'en peux plus et j'assume. Je suis loin d'être Benzema qui est un très bon joueur mais les comparaisons incessantes genre Team Benzema vs Team Griezmann/Giroud ..etc je fais juste une overdose.
    Pour le dernier paragraphe, au cas où, je précise que je pense la même chose pour les fan boy qui Grizou qui le mette au niveau de Messi ou Ronaldo parce qu'il a fait top 3 au ballon d'or et 1 seule grosse saison de niveau crack à son actif.
    Merde désolé Pelusa je t'ai répondu au mauvais endroit pour Luis.

    La fatigue d'être resté éveillé pour ce match NBA en bois
    (je suis sur un autre ordi, d'où le changement de pseudos, j'ai perdu les identifiants du compte principal).

    Sacré bordel ;)
    T es sur d etre portugais et pas francais ?

    Parce que faire une lecon de morale sur le racisme supposé d une vanne éculée et ensuite lâcher un sale pd, c est tres francais.

    Mais comme en même temps les portugais sont homophobes. Je suis perdu.

    Humour je précise
    15 réponses à ce commentaire.
    Ce commentaire a été modifié.
    11 ans après avec du recul et en ayant plus ou moins digéré : traitez moi de maso mais j'éprouve un grand respect envers Marco Materazzi et si j'étais italien je le mettrai sans aucune honte parmi les légendes de la squadra.

    C'est l'homme de cette finale sans aucun doute. Déjà c'est lui qui égalise sur corner d'une tête surpuissante qui récompense la domination italienne après l'ouverture du score de Zidane. Derrière en prolongations, il fait expulser Zidane et il met ensuite son pénalty lors de la séance de tirs du but. Match parfait pour l'intériste.

    Et quoiqu'on dise, un joueur comme ça dans un collectif, ça vaut tout l'or du monde. Le mec est capable de sacrifier son image, de passer pour la pire des putes aux yeux du monde entier et tout ça pour le bien l'équipe, pour le pays. C'est rare, c'est inestimable. Et puis dans l'histoire, y aura toujours un enculé dans le camp des vainqueurs, c'est comme ça.

    Le vice ça fait partie du jeu comme l'arbitrage. Faire dégoupiller l'adversaire, c'est tout un art. Ce sont des qualités à part. Materazzi a utilisé tous les artifices possibles pour gagner et ça lui a réussi, je respecte ça.
    +1 pour toi, je pense exactement pareil.
    GrunWeiss Niveau : DHR
    D'accord Avec toi.
    Tant qu'on peut le respecter et le hair quand même, ca me va.
    C'est tout à fait compatible, c'est exactement ce que je ressens pour ce joueur ;)
    Que Materazzi ait été sur le terrain un défenseur vicieux, rugueux et peu fair-play ne peut se nier mais je rigole toujours lorsque j'entends ou que je lis "il a fait expulser Zidane". Vous pensez bien que si on avait dit à Materazzi qu'il aurait suffi de "vanner" Zidane, sans même l'insulter (contrairement à ce que certains croient encore aujourd'hui) pour le faire disjoncter, le défenseur Intériste aurait sûrement tenté la chose, plus tôt dans la rencontre.
    4 réponses à ce commentaire.
    JEAN CLAUDE SEAU D'EAU Niveau : District
    Tout à fait d'accord avec toi, Materazzi à fait une grande finale et la provocation fait partie du jeu.

    Y répondre sans être vu des arbitres aussi et c'est ce qu'a fait Zidane.

    Le problème si j'ai bien compris cette histoire, c'est qu'aucun des 4 arbitres n'a vu le coup de tête de Zidane sur Materazzi.

    Les arbitres ont manifestement expulsé Zidane au vu des images vidéo et ça ce n'est pas prévu par le règlement.
    Non c'è n'était pas à cause de la vidéo, d'ailleurs, de mémoire, la réaction arbitrale arrive avant les images.
    PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 2
    Ha ouais donc aucun de vous deux n'a lu l'article en fait ?
    mara donna des frissons Niveau : CFA
    Ah ah ah j'ai pensé pareil !

    Bon, maintenant je vais lire l'article avant d'avoir l'air con.
    JEAN CLAUDE SEAU D'EAU Niveau : District
    Je doute que les arbitres aient exclu Zidane simplement parce que Buffon leur a demandé
    Ce commentaire a été modifié 3 fois.
    C'est fou comme on peut être impliqué à chaque fois sur des "innovations" arbitrales.

    Entre l'arbitrage vidéo improvisé sur grand écran (avec aide de Buffon) en finale de CDM, la première utilisation de la goal line avec le but de Benzema contre le Honduras en CDM 2014, le but de Griezmann contre l'Espagne refusé par vidéo pour un hors-jeu qui n'avait pas été vu. Manquait plus qu'une annulation du but de Gallas en 2009 contre l'Irlande sur le contrôle de la main de Henry.

    En effet l'arbitre n'avait rien vu, ça m'aurait pas dérangé que l'arbitre ne dise rien en mode équilibrage du bon dieu après l'injustice de 82 pour compenser haha. Le coup de boule aurait quand même été légendaire même si injuste et on se serait un peu crachés dessus mais on aurait eu peut être 2 étoiles sur le maillot (peut-être parce que croire que si Zizou était resté on aurait gagné, c'est du pur fantasme, on sait pas ce qu'il se serait passé) puis dans la postérité je pense pas que cela aurait vraiment terni la légende de ZZ.
    Les italiens auraient vécu leur Séville 82 à eux (bon ça aurait été un peu sale parce que 4 ans plus tôt en 2002 ils se font très salement entubé par la Corée du Sud).
    La tête de Zizou et son coup de boule sont les légendes de cette finale, mais la blessure de Vieira en est le vrai tournant.
    A.Diarra (!!!) le remplace et on joue avec Diarra/Makelele...

    Avec Vieira, on gagne avant les prolong' (en théorie...) sans l'arrêt de Buffon, ni la sortie christique de Zizou...

    Mais en parlerait-on autant?
    Ce souvenir (la victoire) serait-il si prégnant dans l'inconscient collectif?

    Est-ce que des fois une défaite légendaire et mythique ne vaut-elle pas mieux qu'une victoire linéaire et sportive?

    "L'amour c'est souffrir, ne pas aimer c'est souffrir..."

    Perso, je préfère la souffrance de l'amour, à la souffrance de l'indifférence...
    D'une certaine manière tu as totalement raison. ;)
    Et ça fait plaisir de voir encore des gens qui ont cette vision du foot qui privilégie, la manière, les émotions à l'heure où tout est question de résultats et où tout passe après (aujourd'hui on fait passer des coachs comme Guardiola pour des tanches parce qu'il n'a jamais remporté la LDC en 3 tentatives avec le Bayern, c'est dire à quel point ça fait des ravages).

    Mais en sélection j'aurai toujours autant de mal à faire passer les émotions avant le résultats. Je suis en mode "la vittoria è l'unica cosa che conta" comme le disent nos rivaux de cette finale. Même si y a une certaine beauté et même si c'est une défaite de légende, cette finale me laissera toujours d'amers regrets même si c'est vrai que les défaites et les énormes déceptions font partie intégrante de l'histoire et de la légende d'une équipe et rendent ensuite les succès plus beaux.
    On est loin d'être les seuls, mais souvent, on le dit sans s'énerver ou troller, donc ça impact moins ;)

    J'ai oublié un truc d'ailleurs, c'est qu'on attendait rien de cette équipe, avant la compète (Domenech, ambiance..etc) et les matchs contre l'Espagne, puis le Brésil ont fait naître une espérance folle (victoire, jubilé magnifique de Zizou...), et la déception de la finale fut à la hauteur...
    ça rajoute une saveur, c'est clair !

    Si on avait gagné, dans le genre "beauté dans la défaite", côté italien c'était pas mal non plus.

    Des légendes comme Totti, Del Piero qui avait déjà perdu la finale de l'Euro 2000 qui perdent ensuite la finale de CDM 2006 après s'être fait entubés sans gravier par la Corée en 2002. Ca aurait été triste pour eux aussi. Buffon pareil, 11 ans après il a toujours pas de LDC, tu lui enlèves la CDM de son palmarès ça pique. Après bien sûr mon avis élogieux sur ces joueurs là n'auraient pas changé pour autant pour une histoire de finale perdue mais j'aurais été quand même triste d'une certaine manière pour ces gars. Puis ça faisait un moment que le pays en général enchaînaient les traumatismes niveau football, 1990 ils se font taper à la maison par l'Argentine de Diego, 94 ils perdent aux pénos en finale contre le Brésil (Baggio :'(), 98 ils perdent aux pénos contre nous avec une énorme occasion de Vieiri en prolons (arrêt mythique de Barthez), 2000 ils perdent la finale dans les arrêts de jeu sur le but de Wiltord, 2002 ils se font prendre sans vaseline par le corps arbitral, tu rajoutes 2006 au tableau...
    Ce commentaire a été modifié.
    Exactement, ils auraient été une génération maudite, dans la grandeur de la défaite cruelle...

    L'injustice n'a que faire du foot, mais cela aurait été particulièrement injuste, pour le coup, tant de personnalitées, deux générations si talentueuses (Maldini, Baresi, Baggio puis Totti, Del Piero, Buffon, Cannavaro...) clouées au piloris comme cela répétitivement, compète après compète, leur aurait accordé une place de choix, au panthéon des losers magnifiques, devant les P-B et le Brésil 82-86.

    La roue à finalement tournée pour eux, et ce n'est pas illogique, après tant de déceptions cruelles...
    Ce commentaire a été modifié 2 fois.
    Rien à ajouter ;)

    Si ce n'est que j'ai une grosse crainte pour Messi. Déjà 3 finales de Copa perdue et 1 finale de CDM, c'est d'une tristesse...Putain sur les 2 de Copa aux pénos et la finale contre l'Allemagne, avec un zeste de chance supplémentaire il en prenait 2.

    J'ai une grande admiration pour ce joueur et j'ai peur qu'il demeure à jamais maudit en sélection. En dehors de la France, je soutiendrai l'argentine au prochain mondial car même si à l'instar de l'injustice comme tu dis, le mérite n'a que faire du foot, pour moi la puce argentine doit être auréolée un jour.
    Idem :)

    Etant un fan quasi absolu de Diego, mon coeur a toujours penché pour l'Albiceleste, et cela me désole la gestion de cette équipe par cette fédé, corrompue jusqu'à sa moelle :(

    J'aime énormément le footballeur Messi, mais l'homme me laisse indifférent, surement le manque de charisme et d'émotion qu'il dégage, mais, pour l'Argentine, j'aimerais beaucoup que 2018 soit leur/son année ;)
    En tant que fan de Diego moi aussi, je soutiendrai l'Uruguay de Suarez au prochain Mondial si la France venait à se faire éliminer.

    Suarez fait toujours des trucs de malade en Coupe du Monde, il est foutu de gagner celle de 2018.
    Ce commentaire a été modifié.
    Je sais pas si c'est les tatouages, la barbe ou la coupe de cheveux ou simplement l'âge mais je trouve qu'il est de moins en moins introverti depuis quelques années.

    On le voit beaucoup plus actif en match, il parle beaucoup avec les arbitres (il les insulte même, "la concha de tu madre" semble être devenu son expression favorite), avec les joueurs aussi, il montre bien plus d'émotions. Et à l'abri des caméras, dans l'intimité du collectif, dans l'intimité du vestiaire, il ouvre sa gueule et fait preuve de leadership. Plus il vieillit et plus son aura grandit.

    Et certaines de ses célébrations en disent long dont la dernière en date au Bernabeu mais aussi et surtout ce bref moment de communion légendaire et rare avec le public après le but de Sergi Roberto pour le 6-1 contre le PSG :

    - https://www.youtube.com/watch?v=Bkh9JIFkKnk&t=25s

    Bon c'est sûr c'est pas Diego et je grossis légèrement les traits mais y a clairement du progrès.
    Ce commentaire a été modifié.
    @Pelusa

    J'aime beaucoup Luis Suarez, j'étais assez déçu qu'il aille dans l'ombre de Messi, ce mec mérite "son" équipe, c'est un "truand" nécessaire au foot :)

    @Miko

    Certes Messi prend de l'ampleur, je ne le conteste pas, mais ce n'est pas inné, c'est une évolution, un processus, quelque chose qui tient autant de la volonté, que du travail, et d'une courbe de confiance naturelle ;)

    Sans les comparer, Diego avait cette aura, innée, naturelle, inimitable et identifiable entre toutes...

    Edit: merci pour la vidéo, je ne l'avais pas vue, (cicatrice oblige) mais c'est assez impressionnant ;)
    Ce commentaire a été modifié.
    Je suis d'accord pour dire que Messi est en train de prendre enfin une certaine épaisseur psychologique, et également d'accord pour regretter que Suarez soit allé se produire dans son ombre (même si ces dernières années, ça lui offre une moyenne prodigieuse de quarante buts par an, d'une C1 et de deux Ligas). La Coupe du Monde est l'occasion pour lui de reprendre son indépendance (sachant qu'il n'a pu se produire lors des deux Copa America intermédiaire).

    Parce que je me répète, mais si Messi a souvent fait flop en compétition internationale, Suarez, lui, a presque toujours animé l'été (la main en 2010, la victoire en Copa en étant excellent en 2011, le doublé contre l'Angleterre suivi du coup de dent à Chiellini en 2014).

    En plus, je crois que j'aime profondément l'idée qu'un pays de quatre millions d'habitant seulement soit une telle place forte du football.
    En 1990, c'était également une élimination aux tirs aux buts! Ta tournure de phrase "tapés par les Argentins" pourraient laisser penser à une défaite plus nette dans les chiffres.
    Ananaspiquante
    Merci beaucoup pour cette video, en effet elle est legendaire et je ne l'avais jamais vu!
    Je me suis inscrit juste pour te remercier tellement j'ai kiffé!
    19 réponses à ce commentaire.
    Shakiri à moitié dans ton lit Niveau : District
    Je ne me remettrai jamais du traumatisme qu'a pu être pour moi cette finale de coupe du monde perdue en 2006. J'aimais Zidane, j'étais fier de le voir porter notre maillot, fier de tous ces gestes qu'il faisait en notre honneur. Depuis qu'il avait annoncé son retour pendant les qualifications je vivais un rêve éveillé, il était revenu pour nous sauver de la morose platitude du jeu de notre équipe de France. Et c'était formidable!!
    Et je me souviens des gens qui se plaignaient de Zidane (il est trop vieux, il ralentit le jeu... Oui oui il y en avait plein) au point que je me rappelle de la phrase de Deschamps qui se demandait à voix haute si ces gens n'étaient pas devenus fous (comme tu avais raison mon DD). Et puis il y a eu l'Espagne qui voulait le mettre à la retraite, puis ce match face au Brésil après lequel plus personne ne discutait sa présence. Le Portugal en demie et puis cette Panenka au début de la finale: Je ne savais plus respirer. Vint ce moment où je vis Materrazzi au sol, le ralentit me coupa à nouveau le souffle, je n'ai plus jamais respiré vraiment depuis... Je t'aimais Zinédine, et tu me manqueras toujours.
    Que c'est beau tout çà. On est sûr d'assister à une grande finale. Quelque soit le vainqueur, même si je suis plutôt pour la Juve. Si ZZ le fait, il lui restera la coupe intergalactique de RugBall à rafler pour finir de convaincre ses très étranges détracteurs ... Qui ne sont ni piémontais ni castillans.
    Japhetauvillage Niveau : DHR
    Il ne sait pas comment il aurait accepté de remporter le match sans se faire exclure ?!
    Perso, j'ai l'impression qu'une deuxième étoile sur le maillot, ça m'aurait aidé à accepter l'injustice...
    Quand on voit la polémique qu'il y a eu à échelle mondiale même avec une morale "respectée" (Zidane exclu, la France qui perd), je n'ose même pas imaginer ce que ça aurait été avec une victoire des Bleus au bout.
    Japhetauvillage Niveau : DHR
    Surnaturel. Ça aurait dépassé la simple polémique : ça aurait été quasi-biblique.

    La "main de Dieu" de Diego ?! Pfff, laissez-moi rire...
    2 réponses à ce commentaire.
    Ce commentaire a été modifié.
    mauriston Niveau : CFA2
    Aveuglé que j'étais par mon admiration pour Buffon et la Juv, mon coeur balançait entre les finalistes. Merci pour cet article qui a le mérite de remettre un peu les choses dans leur contexte. Le respect ça va un moment, mais samedi soir c'est le Z qui saluera Buffon en vainqueur à la fin du match.
    Hier à 22:38 Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 15 Hier à 19:30 Les supporters niçois déjà bouillants 2
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 16:40 Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 102 Hier à 16:27 Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 19 Hier à 14:44 Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
    mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 66 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 32 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5