En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // Coupe des confédérations
  2. // Uruguay/Italie (2-2, 3-2 tab)

Buffon envoie l'Italie sur le podium

Modififié
Décidément, il était dit que Gianluigi Buffon ne pouvait pas rester sur une séance de pénaltys vierge de toute parade. Trois jours après l'Espagne, l'Italie a vécu une nouvelle loterie, face à l'Uruguay cette fois. Tout avait bien commencé pour la Nazionale dans cette petite finale, puisqu'elle ouvrait la marque suite à un coup franc d'Alessandro Diamanti (24e). Le ballon du Bolognais trouvait la barre, puis le dos de Muslera, et allait flirter avec la ligne de but. Ce filou d'Astori était là pour effleurer le ballon et voler un but tout fait à son pote, le salaud. Le Hawk-Eye (grande première !) accordait pour de bon le but au joueur de Cagliari.

Mais alors que l'Italie se repose sur son avantage et ne fait plus grand-chose sur le terrain, l'Uruguay presse, domine et égalise logiquement par Cavani, bien servi par Gargano (57e). La Celeste poursuit sa domination et on se dit que le but ne devrait plus tarder, malgré une énorme double parade de Gigi Buffon, très grand aujourd'hui (67e). Il arrive quelques minutes plus tard, mais côté italien. Cette fois-ci, pas de chichis, Astori n'est pas là pour braquer Diamanti et ce dernier envoie une merveille de coup franc direct dans les filets de Muslera (73e).

On sent déjà le coup parfait de l'Italie, mais Cavani avait visiblement décidé de conclure en beauté sa saison de malade. Peu après Diamanti, le Napolitain montre qu'il peut lui aussi tirer les coups francs et égalise pour l'Uruguay (78e). Plus rien ne sera marqué jusqu'au coup de sifflet final, pas plus que pendant la prolongation malgré l'expulsion de Montolivo, tombé dans le piège Luis Suárez.


En homme d'expérience, Diego Forlán se présente en premier devant Buffon pendant la séance de pénos. Son tir en force plein centre n'inquiète pas le portier de la Juve qui sort son premier arrêt. Suivront ceux face à Caceres et Gargano. L'Italie grimpe sur le podium. Avec Gigi, c'est plus facile. BJ
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 8 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9