1. //
  2. //
  3. // Marseille-Monaco

Bruno Germain : « Valère, son club de cœur, c’est l’OM »

Ce soir, Valère Germain retourne à Marseille, là où il est né, car son père, Bruno, a porté le maillot de l'OM pendant quatre saisons. Le papa revient aujourd'hui sur la carrière de son fils. Entre racines marseillaises, tennis-ballon avec Michel Platini, renaissance à l'OGC Nice et attachement à l'ASM.

Modififié
Vous êtes passé de Marseille au PSG, et Valère est passé de Monaco à Nice sans pour autant se faire détester des supporters. Comment faites-vous dans la famille Germain pour réussir à vous faire aimer de tout le monde ?
C’est simple, il faut réussir sportivement. Prouver aussi que l’on a oublié le passé et que l’on est de tout cœur avec notre nouveau club. Pour mon cas, cela s’est résumé à tout donner sur le terrain et à mouiller le maillot. Valère, lui, devait en plus se montrer efficace et faire gagner son équipe.

Valère est né le 17 avril 1990, le 18 vous jouiez une demi-finale retour de C1 contre le Benfica à Lisbonne. Est-ce que le bonheur de la paternité a adouci votre colère à la suite de la main de Vata ?
Oui, oui, c’est sûr que le bonheur d’avoir un fils a aidé. Mais, c’était malgré tout un déchirement. Perdre une demi-finale de Ligue des champions contre Benfica alors qu’on se sentait supérieur, c’est dur. On aurait mérité mieux au match aller, cela aurait pu éviter de se faire voler au retour.

Lorsqu'il était plus grand, Valère venait avec vous aux entraînements ?
Dès qu’il a été en âge de marcher, il venait avec moi aux entraînements des lendemains de match et des décrassages, comme beaucoup de fils de footballeurs. Alors ses premiers pas, il les a faits en tapant le ballon avec nous. C’était sympa, c’était un peu la mascotte.

Il a dû taquiner le cuir avec de sacrés joueurs...
Oui c’est sûr, comme tout gamin avec des parents footballeurs. Je me rappelle, j’habitais tout près de chez Michel Platini à Cassis. Avec Michel, on se faisait des tennis-ballon chez lui l’été, et Valère, lorsqu'il avait quatre-cinq ans, on lui apprenait et il jouait avec nous.

En le voyant jouer petit, Michel Platini avait-il décelé en lui un futur numéro 9 ?
Non pas du tout, on ne peut pas déceler quoi que ce soit à quatre-cinq ans. Mais ça se sentait qu’il était à l’aise avec le ballon en tout cas. Mais surtout, c’était un passionné, il avait envie de jouer tout le temps. Il avait toujours des ballons partout à la maison.


Si les enfants d’Abedi Pelé ont rejoint le centre de formation de l’OM, Valère, lui, est parti à Monaco. Était-ce un choix de votre part ou les Marseillais n’ont pas fait la démarche de le recruter ?
Valère était suivi pas plusieurs clubs pros, dont l’ASM. Moi, je connaissais le sérieux de Monaco en matière de formation footballistique, mais aussi au niveau scolaire. Alors, on a choisi l’ASM qui est une référence en la matière. Quelques jours plus tard, j’ai croisé José Anigo qui m'a parlé de Valère. Mais nous avions déjà donné notre accord à Monaco. L’OM s’est montré intéressé trop tard.

De quoi donner des regrets à Valère ?
Valère, c’est vrai que son club de cœur, c’est l’OM. C’est normal, il est né à Marseille et on a passé quelques années là-bas. Lorsqu’il était petit, il avait des maillots de l’OM partout dans sa chambre, tout le contraire de sa sœur qui, elle, était pour le PSG. Mais après, on avait choisi l’ASM ensemble, il n'avait qu’une seule idée en tête, c’était de réussir à Monaco et de se faire apprécier. Désormais, c’est sa deuxième maison.

Sachant qu'il n’a jamais caché son attachement à Marseille, un transfert à l’OM est-il envisageable ?
« L’OM restera toujours l’OM pour Valère. Après, chaque joueur peut avoir deux ou trois clubs de cœur. »
Oui, car malgré tout, c’est son club de cœur. L’OM restera toujours l’OM pour Valère. Après, chaque joueur peut avoir deux ou trois clubs de cœur. Et, depuis longtemps maintenant, sa deuxième maison, c’est Monaco. La preuve, je suis sûr qu’une fois sa carrière terminée, il restera installé à Monaco ou dans le coin. Il est comme chez lui là-bas et il est très apprécié.

Finalement, ce prêt à Nice lui aura fait un bien fou...
Ouais, c’était un bon choix. À l’époque, il jouait un peu moins, même s’il avait marqué quelques buts. Mais il arrivait à un âge où il lui fallait du temps de jeu et qu’il se sente important dans un groupe et dans un club. Plusieurs clubs s’étaient positionnés sur lui, mais nous avons choisi Nice. Cela a été un très bon choix, car il a fait une saison remarquable. Je l’ai senti complètement épanoui, transformé. Il était heureux, car il avait l’impression d’apporter à l’équipe. Il se sentait responsable.

Quel rôle a joué Claude Puel dans cette éclosion ?
Déjà, Claude le voulait absolument, et quand un entraîneur insiste autant pour vous faire venir, c’est qu’il croit en vous et qu’il fera en sorte que vous réussissiez. On connaît les qualités de formateur et de coach de Claude, alors j’étais sûr qu’il allait progresser à Nice sous ses ordres. Ça ne pouvait que lui faire du bien. Et finalement, la bonne surprise a été que Nice a fait une saison exceptionnelle. Donc c’était tout bénef pour Valère. Nous ne nous sommes pas trompés dans ce choix.

Comment était l’ambiance à Nice ?
Ça leur arrivait souvent d’aller manger les uns chez les autres ou d’aller se faire un petit resto à plusieurs. C’était une équipe qui vivait très bien, les résultats aidant. Le groupe respirait la joie de vivre, la simplicité et l’humilité. Il a gardé plein de copains là-bas.

Finalement, il a joué à Nice un an trop tôt, non ?
« Le président Rivère a tout fait pour le garder, mais l’ASM a mis son veto en nous faisant voir que le club comptait sur lui. Alors il a fallu oublier Nice. »
C’est le football, c’est comme ça. Le président Rivère a tout fait pour le garder, mais l’ASM a mis son veto en nous faisant voir que le club comptait sur lui. Il avait encore deux ans de contrat avec Monaco, qui est son club. Alors il a fallu oublier Nice. Mais ça n’a pas été trop difficile, car il est retourné chez lui, dans son club.

Et il est revenu avec un autre statut...
Il est très heureux. Il avait tellement envie de réussir avec son club. Et pour tout footballeur, ce n’est que du bonheur de jouer dans une équipe qui a des moyens, des ambitions et qui a la possibilité de faire quelque chose de grand. Ils sont encore sur les quatre tableaux. Maintenant, il a envie de gagner quelques chose, car faire une carrière, c’est super, mais si on arrive à gagner des titres, c’est mieux.

Lorsqu’il jouait en Ligue 2 avec Monaco, il rêvait déjà de Ligue des champions ?
Il avait déjà envie de s’imposer à Monaco, et c’est ce qu’il a fait. Après, il n'avait envie que d’une chose, c’était d’aller le plus haut et le plus loin possible avec son club, et donc de jouer la Ligue des champions.

À Monaco, il est souvent associé à Falcao en attaque. Comment vous trouvez leur entente ?
Elle se passe très bien sur et en dehors du terrain. Et ce n’est pas surprenant, car Falcao est un grand joueur et un joueur intelligent. Après, avec Falcao, Mbappé, Carillo et Valère, Monaco dispose d’atouts offensifs énormes. D’autant que sur les côtés, ils ont aussi de bons joueurs. Au milieu et derrière, c’est très solide. Ils ont vraiment un bel effectif. Maintenant, il faut espérer que tout le monde tire dans le même sens en se concentrant sur le collectif avant tout. Car, viser plus loin, à savoir jouer dans des grands clubs étrangers, c’est bien beau, mais il faut le faire au service de la collectivité.

Vous dites beaucoup « nous » lorsque vous parlez des choix de carrière de votre fils. Vous le conseillez beaucoup ?
Oui, comme tout père. En plus, je suis issu du milieu du foot, je connais beaucoup de monde dans ce milieu, alors je me permets de le conseiller. Comme deux passionnés, nous parlons de foot constamment, vous pensez bien que c’est notre premier sujet de conversation.

Vous vous appelez après les matchs pour parler de sa prestation ?
Ouais souvent, tout le temps en fait. On n'en discute pas des heures non plus, mais je le conforte, le réconforte aussi comme n’importe quel père. On s’appelle en général le matin du match et après la rencontre. Je connais l’équipe de l’ASM par cœur et je connais aussi un peu le football.

Malgré sa notoriété qui prend de l’ampleur, Valère Germain reste toujours très discret. Est-ce un choix de sa part ou sa manière d’être ?
« Dans notre famille, nous connaissons la valeur des choses et Valère ne se prendra jamais pour un autre. Il s’éclate dans son métier et reste lui-même, peu importe avec qui il joue ou contre qui il joue. »
C’est sa manière d’être. Il me ressemble un petit peu de ce côté-là. Nous voulons juste nous éclater. Il a la chance de faire d’une passion son métier et il le sait. Dans notre famille, nous connaissons la valeur des choses, et Valère ne se prendra jamais pour un autre. Il s’éclate dans son métier et reste lui-même, peu importe avec qui il joue ou contre qui il joue.

Valère a déjà joué avec les Espoirs, mais n’a jamais été appelé en équipe de France. Est-ce qu’il vous en parle, des Bleus ?
Non, pas trop. Déjà qu’il s’éclate avec son club, qu’il soit efficace et qu’il gagne des titres, car ce serait bien qu’il ait quelques lignes à son palmarès.

L’équipe de France n’est donc pas une priorité pour lui ?
Non. Après, si l’équipe de France vient, ça ne sera que du bonheur, mais si ça ne vient pas tant pis. Lorsque je jouais à Marseille, les gens disaient « Bruno Germain, c’est l’un des meilleurs milieux de terrain français » et finalement, je n’ai qu’une sélection (une défaite 0-1 contre la RDA en 1987, ndlr). J’aurais mérité certainement d'en avoir plusieurs, mais je ne les ai pas eu et ce n’est pas grave. Le principal, c’est que nos clubs se disent : « On a eu la chance d’avoir Valère ou Bruno, des valeurs sûres qui ont tout donné pour son club. »

En tant que supporter marseillais et père de Valère Germain, vous serez pour qui ce soir ?
« À chaque fois, il arrive à être décisif face à l’OM. »
C’est toujours un déchirement quand il y a Monaco-Marseille ou l’an dernier Nice-Marseille. C’est difficile pour moi, car l’OM est mon club de cœur, je fais partie des anciens de l’OM Star Club. Même si, et j’espère que tout le monde le comprendra, je serai pour l’ASM ce jour-là. Pour Valère aussi, ce ne sont pas des matchs faciles, car c’est sa ville aussi, mais à chaque fois, il arrive à être décisif face à l’OM.

Propos recueillis par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

LincolnDeGalatasarayOnT'OubliePas Niveau : Loisir
Sois fier de ton gamin, il a du gout ^^

Maintenant lisons l'interview
Alvaro_Recoba Niveau : CFA2
Club de cœur ... club de cœur ....

Il faudrait bannir cette expression. C'est un des pires poncifs employés par les footeux.
Pas loin de l'insupportable : "groupe qui vit bien"
Je pense que le pire reste "l'important c'est les 3 points" !

Sinon +1 pour ton pseudo, un grand joueur au pied gauche magnifique Recoba !
"C'est de bonne augure pour la suite" est tout aussi insupportable
"Si elle est dedans c'est pareil", "on aurait merite mieux", "box to box", "surcote", "pepite", "jouer au foot" sont pour ma part les expressions footballistiques les plus agacantes car ne voulant rien dire ou mal employees.
Psychedelic Train Niveau : CFA2
Il est compréhensible que certaines expressions soient agaçantes. Maintenant, si le mec ressent qu'il a deux ou trois clubs de coeur, tu peux pas lui enlever ça, si? Qu'il soit joueur ou supporter, pour une raison ou pour une autre, qu'il aime ou qu'il déteste, c'est son droit, non? Si c'est en lui, ancré et qu'en plus, comme ici, ça ne sort pas de nulle part, pourquoi tu tiens absolument à lui enlever ça?
Moi perso ça restera le classique "C'est le nouveau Zidane".
6 réponses à ce commentaire.
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Note : 1
Je profite de cet article pour glisser que j'habite dans un modeste immeuble bâti par Bruno Germain....d'où des liens très forts entre nous 2, pour ainsi dire à la vie à la mort..
Joseph Marx Niveau : Loisir
Valère est probablement un gars apprécié unanimement, en revanche, ce n'est pas le cas de Bruno.

So Foot aurait dû citer l'épisode toulonnais de B. Germain... Le bras d'honneur fait au public du stade Mayol puis le transfert, dans la foulée, de papa Germain...
GovouLegend Niveau : CFA
Note : 1
On pense souvent que les maillots dégueulasses sont une tendance récente. Là par exemple Reebok ils mettaient leur logo en ENORME sur un maillot au mépris total de la convention de Genève et personne ne disait rien.
Psychedelic Train Niveau : CFA2
Les goûts,les couleurs, tout ça, tout ça. Et puis c'est pas comme si Adidas mettait ses trois bandes partout!
Joseph Marx Niveau : Loisir
Quel maillot Reebok, STP ?
Ce commentaire a été modifié.
Jamais reussi à me faire une idée à savoir si c'etait grotesque ou collector. Bastia avait le meme, le chili aussi en 98 mais avec le logo reebok plus petit ce qui ne gachait pas le maillot
Fabrizio Gonzalez Niveau : DHR
En fait, le maillot du chili était un poil different, le logo n'était pas complet mais j'ai jamais su pourquoi. Sinon pour Bastia le maillot est collector surtout pour les souvenirs de l'époque: le retour en coupe d'europe, le record de carton rouges...
4 réponses à ce commentaire.
Note : 1
Un p'tit air de Terence Hill non ?
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
il y a 7 heures Valdés lance sa société de production 8 il y a 8 heures Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 11
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4