1. // Les restes du monde

Le FC Bruges qui donne des signes d’essoufflement en Belgique mais Anderlecht qui n’en profite pas, le joli parcours de Twente devant la meute de prétendants aux Pays-Bas, l'Écosse qui s’emmerde sans Old Firm et la renaissance du Grasshopper Zurich en Suisse. C’est le point mensuel des championnats mineurs européens.

Modififié
2 6
Belgique – Jupiler Pro League

Toujours en tête, toujours invaincu depuis le début de saison, le FC Bruges semble tout de même moins fringant qu’il y a un mois. La faute à deux petits résultats nuls concédés récemment à La Gantoise et face à Genk. Pas dit que la bande à Georges Leekens ait les moyens de mener longtemps de front le championnat et la Ligue Europa… Pour l’instant, Anderlecht n’en profite pas et reste relégué à trois longueurs du leader après la défaite de dimanche lors du choc face au Standard de Liège (1-2). Dans le chaudron de Sclessin, les Rouches décrochent une victoire de prestige et ô combien importante, après quatre défaites de rang. Devant un public chaud-patate – deux interruptions de match à cause des fumis – c’est le Français Frédéric Bulot qui s’est distingué, avec deux buts à son actif, les premiers depuis son arrivée en Belgique. Le Standard reste néanmoins englué en milieu de classement, juste devant le Mons d’Enzo Scifo, où Jérémy Perbet est moins en réussite que la saison passée. En bas de tableau, Charleroi devance toujours le Cercle Bruges, lanterne rouge.

Pays-Bas – Eredivisie

Sept victoires, une défaite (face à l’Ajax, 0-1) : Twente fait du boulot très propre en ce début de saison, notamment défensivement, avec très peu de buts encaissés. Ces performances permettent aux hommes de Steve McClaren d’occuper la tête du classement et à l’un d’entre eux, le Brésilien d’origine Douglas, d’être convoqué pour la première fois en sélection néerlandaise. À trois points de Twente, le PSV Eindhoven montre sa ganache en deuxième position de l’Eredivisie, comme d’habitude grâce à sa grosse puissance offensive (plus de 4 buts marqués par match en moyenne). Dries Mertens, Jeremain Lens et les autres restent sur une impressionnante série de victoires : 3-0, 6-0, 4-0. Next ! Le Vitesse Arnhem de Wilfried Bony (8 buts) complète le podium. Derrière, l’Ajax et Feyenoord sont en embuscade. Plus loin au classement, l’AZ Alkmaar est à la peine, malgré les performances d’Altidore et Maher. Les compères se démènent, un peu trop peut-être même, puisqu’ils ont tous deux été expulsés dimanche lors de la défaite (0-3) face au leader Twente. C’est dur aussi pour l’Heerenveen de Marco van Basten, à deux points seulement de la zone rouge.

Écosse – Scottish Premier League

Avant déjà, le championnat écossais n’avait pas un énorme intérêt, avec les deux de Glasgow devant et les autres équipes en simples faire-valoir. Cette saison, c’est pire encore puisque les Rangers ne sont plus là. Adieu la guéguerre, adieu les fantastiques Old Firm, place à l’ennui. Le Celtic ayant réalisé un début d’exercice poussif, le seul enjeu ces dernières semaines consistait à savoir quand il allait prendre la tête du classement – pour ne plus la quitter jusqu'au printemps, très certainement. C’est fait depuis le 29 septembre et une victoire sur Motherwell, qui était justement le leader surprise de ce début de saison. Même démotivés, même en effectif limité, les Bhoys du Celtic n’ont plus de rival dans cette Scottish Premier League… Ils peuvent du coup se concentrer sur leur parcours en Ligue des champions, plutôt très correctement débuté avec un nul face à Benfica et surtout une victoire arrachée à Moscou face au Spartak. En 4e div’, les Rangers font de la peine. Toujours dans la merde financièrement, ils viennent d’enregistrer leur première défaite de la saison face au champêtre Stirling Albion. Les fans continuent de les soutenir, mais jusque quand ?

Suisse – Super League

Le Grasshopper Zurich occupe la tête du classement, avec une impressionnante série en cours de 8 victoires consécutives ! Mieux, avant les deux buts encaissés ce week-end à Thoune (victoire 3-2), les leaders restaient sur 7 matchs sans encaisser le moindre but. Ce match de samedi coïncidait avec l’absence en défense de Stéphane Grichting. Tout sauf un hasard… Devant aussi, ça cartonne bien, avec l’émergence du néo international Ben Khalifa en pointe, soutenu par Zuber et Hajrovic sur les ailes. C’est une véritable et inespérée renaissance pour le club le plus titré du pays, qui a vécu une atroce saison dernière en bas de tableau. Sans les malheurs extra-sportifs de Neuchâtel Xamax (disqualifié) et de Sion (36 points de pénalité), les Sauterelles évolueraient cette saison en 2e division… Une 2e division d’où est issu Saint-Gall, fringant promu et solide deuxième de l’actuel classement de Super League. En troisième position, on retrouve le FC Sion de Gennaro Gattuso, alors que le FC Bâle, grand favori à sa propre succession, n’est pour l’instant que quatrième. La faute à trop de nuls concédés… En bas de classement, le Lausanne-Sport fait en sorte de gagner les matchs qu’il peut avec ses moyens limités. En dernière position, le Servette est en galère totale avec deux pauvres points inscrits en 12 journées, le dernier datant de la mi-août… Le directeur sportif Arpad Soos vient de se barrer.

À suivre : Turquie, Grèce, Russie, Ukraine…

Par Régis Delanoë
Modifié

Note : 1
Bruges a surtout affronté 2 gros morceaux lors de ses 2 derniers matchs de championnat, et entre temps, ils ont gagné en EL. Pas de quoi s'inquiéter pour eux, c'est même plutôt à Bruxelles qu'on s'inquiète tellement le jeu proposé est pauvre en ce moment, aucun caractère, rien, on se fait branlouter par Malaga et on se fait bouffer (pour les raisons qu'on connait) par le Standard chez eux, y a pas de miracle quand on a un noyau en fin de cycle partagé entre des vieux limités (Jova, Oli', Wasil…), des mecs qui veulent se casser (Mbokani, Biglia, Juhasz) et des joueurs trop limités pour Anderlecht (Kanul, le Ricain…). Seuls points positifs dans la grisaille : Bruno, Nuytinck et Proto.

Ah et sinon, faut vraiment qu'on apprenne à tirer les pénos…
Marshall_joe Niveau : District
@ Mortis, 200 fois d'accord. Sauf que j'aurais classé Biglia dans les vieux limités.
Partenaires
Le kit du supporter Trash Talk basket Vietnam Label
2 6