1. // L1 J23
  2. // Brest/Dijon

Brice Jovial : « On montre de belles choses »

Bonne surprise de la première partie de championnat, Brice tout puissant, leader de l’attaque dijonnaise, décrypte les performances de son équipe, et fait le bilan, calmement, avec confiance.

4 0
Raconte-nous un peu ton début de carrière, des aller - retours entre le National, la Belgique, l’Italie… pourquoi une telle instabilité ?

C’est le football qui veut ça. J’ai débuté en National, après je suis parti à Empoli en Serie A où j’ai eu des problèmes avec mon agent donc ça s’est mal passé, je suis allé ensuite en Belgique où on ne m’a pas fait confiance donc ça n’a encore pas marché. Mais j’ai aucun regret sur cette époque un peu difficile, c’est le football, c’est comme ça.

Sans club en 2009, tu as pensé à arrêter ?

Non, non, j’avais juste besoin de faire une pause, de couper pendant un moment et j’ai redémarré après en CFA à Moissy par l’intermédiaire de Olivier Miennay qui est l’actuel recruteur de Dijon.

Tu as fait quoi pendant un an ?

Rien du tout.

Tu ne t’es même pas entretenu physiquement ?

Non, non, rien du tout (rires).

Plus gros transfert de l’histoire du club de Dijon, ça n’a pas trop pesé ?

Bah écoutez, je ne le savais même pas, vous me l’apprenez.

Un mot sur la situation actuelle, Dijon était 13ème à la trêve. Là après deux défaites dont une à domicile contre Valenciennes, un concurrent direct pour le maintien, vous êtes 16ème…

Dans la tête, le groupe est bien, vraiment, deux défaites, c’est pas grave, ça arrive, une saison, c’est très long, il y a toujours des séries de ce genre. Il va falloir réagir à Brest et essayer de prendre des points mais on ne s’affole pas. Pour notre première saison en Ligue 1, tout le monde nous voyait descendre, nous avait enterrés avant même que ça commence. On a montré de belles choses mais on est capable de faire beaucoup mieux, Les gens ont d’ailleurs commencé à changer d’avis, donc à nous de montrer qu’on peut se maintenir.

Comment Patrice Carteron a orienté son discours en début de saison alors que tout le monde vous voyait batailler parmis les derniers ?

Au début, il nous a dit que tout le monde nous comparait à Arles-Avignon et s’attendait à ce qu’on galère toute l’année. Il nous a donc dit qu’il croyait fort en nous et qu’on était capable de faire de belles choses. Et on l’a prouvé. Pour le moment, il y a des équipes plus à la rue que nous. On n’est pas relégable, on ne se pose pas de questions et on fait notre chemin.

Comment expliquer votre inconstance, vous sortez souvent des bons matchs contre les gros (Paris en coupe de la ligue, Marseille) mais vous perdez aussi beaucoup…

C’est vrai qu’on fait des bons matchs contre les gros mais on les gagne rarement, et c’est aussi souvent du au manque d’expérience du groupe à ce niveau. Je pense que plus le championnat va avancer, plus on prendra des points.

On te sent assez confiant…

Bah oui, on est en Ligue 1, tout va bien, on nous promettait l’enfer, or début février, on n’est pas relégable, et il reste encore beaucoup de matchs donc oui tout va bien.

Huit buts à ce moment de la saison, c’est au-dessus de tes espérances ?

Non, non, c’est bien, c’est positif, ça montre qu’à force de travailler, ça finit par payer, mais je sais que je suis capable de beaucoup mieux, donc je vais essayer de donner encore plus au club.

Comment tu vis, en tant que joueur qui a un peu galéré, cette première saison en L1 ?

Bien sûr, au début, ça change mais après, une fois qu’on arrive sur le terrain, ça reste juste un match de foot comme un autre. J’essaie de ne pas trop me prendre la tête et pour le moment ça me réussit plutôt.

Le retourné contre Lorient en août t'a libéré un peu, non ?

Même pas, c’est vrai que c’est un beau but, mais je me suis pas attardé dessus, pour moi le plus important c’est d’être régulier et de marquer peu importe que ce soit une retournée, une tête, un vieux pointu, c’est pareil, ce qu’il faut, c’est marquer dans la durée.

« Certains arbitres sont cons, ils ne sont ouverts à aucun dialogue. Des cons comme monsieur Kalt, ça ne devrait pas exister. Il dégaine tout de suite le carton, c'est dommage » . T'y es allé cash! C'est ton côté pas formaté à la communication habituelle en L1 ?

Pas vraiment, il faut revoir le contexte, plusieurs évènements se sont passés alors qu’on avait le match en main, quelques mots sont sortis, je me suis excusé, j’ai reconnu avoir dit des choses à ne pas dire, je suis passé en commission et c’est une histoire ancienne qu'il ne faut pas trop analyser. Le foot, c’est une histoire de compétiteurs, ça fait partie de jeu, je n'ai pas envie de polémiquer surtout que ça se passe plutôt bien pour moi avec les arbitres donc il n’y a aucun soucis.

Tu te vois durer à Dijon ou discrètement, tu te dis pourquoi, si l’opportunité se présente, ne pas tenter ta chance plus haut ?

J’ai 28 ans et comme tous les joueurs, j’ai envie de grimper. On a tous envie de grimper. On a toujours l’ambition d’aller plus haut. Mais on verra en fin de saison où on se situe. Là le plus important pour moi, c’est de maintenir Dijon, le reste c’est secondaire et on verra plus tard.

Un mot sur Benjamin Corgnet qui explose aussi alors qu’il jouait il y a peu dans les échelons inférieurs… il est au-dessus du lot ?

Au-dessus, au-dessus… On est un groupe, c’est vrai que Benjamin, c’est un bon joueur, un élément important mais au-dessus non, c’est un bon joueur dans un bon groupe et il va nous aider à se maintenir.



Propos recueillis par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 0