1. //
  2. // 13e journée
  3. // Saint-Étienne/Lyon (1-2)
  4. // Notes

Briand gagne l'immunité, Perrin perd encore un derby

Comme d'habitude, Sainté et Lyon ont fait jeu égal à Geoffroy-Guichard, mais comme d'habitude, les Lyonnais se sont imposés. Les fameux « détails » qui font tout venaient cette fois du banc de touche.

Modififié
12 26

Saint-Étienne - Lyon
(1-2)
R. Hamouma (65') pour Saint-Étienne , A. Lacazette (48'), J. Briand (93') pour Lyon.

Saint-Étienne

Ruffier (5) : Déjà, sur l'ouverture du score, il doit avoir sacrément les boules de sortir une immense parade et de devoir s'incliner dans la continuité. Mais surtout, après Bastia, Monaco, Paris, c'est au tour de Lyon de crucifier le para du Forez dans les dernières secondes. Un homme qui va faire un double nœud sur ses Rangers.

Clerc (4) : Il a loupé la première occase du match, mais n'a pas loupé la cheville de Bedimo une poignée de secondes plus tard. De loin l'action la plus spectaculaire de la première période. La précocité de son attentat lui a sûrement évité le rouge. Une offrande qu'il n'a pas vraiment bonifiée : les deux buts visiteurs sont venus de son couloir.

Bayal Sall (5) : Il n'a pas fait un vilain match, mais voilà : il a manqué de promptitude au rebond sur le but de Lacazette, puis a lâché son marquage sur celui de Jimmy Briand. Le réalisme dans la zone de vérité, ce n'est pas réservé aux attaquants.

Perrin (5,5) : Battu de la tête par Gomis, l'homme le plus sexy sur la pelouse - avant l'entrée de Gourcuff - a raté l'occase de devenir le héros du match. La barre en a décidé autrement. Il n'a pas fini de ruminer ces quelques centimètres qui ont fait basculé la rencontre. Ce qui n'est pas une bonne nouvelle pour la dépigmentation de ses cheveux déjà bien avancée.

Ghoulam (5,5) : Sérieux et appliqué, il cède toutefois aux sirènes de l'enflammade en tentant des coups francs flottant de 45 mètres.

Clément (4) : Dans ce genre de derbys musclés, où le moindre ballon gratté vaut une fortune et où le poste de milieu défensif a un rôle crucial à jouer, il ne s'est pas vraiment montré à son avantage.

Cohade (5,5) : Nettement plus propre après le repos qu'avant, l'ancien Valenciennois devra tout de même un jour se pencher sur ses stats d'arrière-droit. Remplacé par Diomandé (80e).

Corgnet (6,5) : Le meilleur Stéphanois de la rencontre. Juste techniquement, actif et combatif, il n'a néanmoins pas réussi à se montrer décisif. Il ne lui manque pas grand-chose : 10 kilos. Un créateur qui a besoin de créatine.

Hamouma (5,5) : Lui, c'est l'inverse. Discret, mais décisif. L'ex-Caennais a redonné la voix à tout un stade d'un but sensationnel : un ciseau à 30 centimètres du sol. Qui malheureusement pour lui ne servira à rien. Remplacé par Tabanou (82e).

Mollo (4) : Avec les embrouilles et les contacts du début de match, on pensait que c'était le genre de climat qui allait lui correspondre. Que nenni, il n'a quasiment jamais provoqué. Yohan « Je pense que » Mollo manie le stéréotype jusque dans ses interviews de banc de touche. Mais au moins, il n'a pas coûté de point à son équipe, à la différence de son remplaçant, Max-Alain Gradel. Auteur d'un mauvais choix sur un 4-contre-3 (une frappe écrasée, en gros), il a couronné sa presta' en se faisant déborder par Gourcuff et ses passements de jambe à deux à l'heure à la 93e.

Brandão (4) : Il défend comme un avant-centre et attaque comme un stoppeur. Mais bon, il paraît qu'il est indispensable… Et qu'on ne lui compte pas sa remise pour Hamouma sur l'exploit de ce dernier comme une passe décisive, soyons sérieux.

Lyon

Gorgelin (6) : Des sorties aériennes fantômes qui n'ont pas dû dépayser ses défenseurs, habitués au concept depuis des mois. Mais au moins va-t-il au contact pour tout dégommer, ce qui n'est pas forcément évident quand on débute par ce genre de match. En sus, quelques réflexes de très bonne facture sur sa ligne, et un peu de chance, déjà.

Lopes (5,5) : Une moustache, et il ferait une parfaite égérie pour Movember. Remplacé par Dabo pour le money time.

Biševac (5,5) : Un homme qui n'hésite pas à pointer du doigt une semi-erreur d'un gardien qui débute en Ligue 1 pour se dédouaner sur un but encaissé est forcément quelqu'un d'attachant.

Umtiti (5,5) : Il s'est coltiné Brandão, en a bavé, mais a muselé le Brésilien.

Bedimo (6,5) : L'attentat que lui a infligé Clerc en début de match a montré à quel point il pouvait monter dans les aigus quand il a mal. Au-delà de ça, il a livré une prestation parfaitement solide, de la première à la dernière minute. C'est bien le seul.

Gonalons (5,5) : Précieux à la récup', il a bien suppléé sa défense centrale pendant le temps fort stéphanois. N'est pas pour autant un box to box interstellaire.

Malbranque (3,5) : Pas sûr que le dispositif en losange lui convienne mieux que le banc de touche. Pour ne rien arranger, comme Gomis, il a vu son remplaçant, Gourcuff, se montrer décisif.

Fofana (4) : Brouillon, mais physique. Un milieu défensif de Ligue 1, quoi. Selon les rumeurs, il serait sur les tablettes de Bordeaux.

Grenier (3) : Les hypes du printemps ont généralement la vie dure à l'automne qui suit. Il n'échappe pas à la règle.

Gomis (4,5) : Voilà un homme qui sourit en permanence. Quand il casse Clerc, quand il rate une frappe de 48 mètres, quand il foire un contrôle, et quand il est remplacé par Briand. Est-ce qu'il est pour autant heureux de jouer à Lyon ? Pas sûr. Entré en jeu à sa place à 20 minutes de la fin, Jimmy Briand, peut faire n'importe quoi désormais : il a gagné un crédit illimité auprès des supporters gones pour des mois et des mois grâce à son coup de tête victorieux.

Lacazette (5,5) : Changement de coiffure et changement de statut. D'une, il n'a pas fait de détail au moment de crucifier Ruffier. De deux, on remarquera désormais que ce n'est pas lui qu'on sort à 20 minutes de la fin.

par Marc Hervez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pascal Pierre Niveau : Loisir
Des notes assez réalistes et égales des deux côtés.

A noter mine de rien le niveau faiblard des deux équipes au final. Lyon s'est un peu enorgueilli; St Etienne n'arrive jamais à se surpasser face à ses rivaux.

Bref, la lose totale pour les verts, qui dépasseront les rennais dans lose attitude entre ce match et leur non qualif en C3.

Bravo le peuple vert.
Je vous trouve quand même super dur pour Grenier, c'était clairement pas un match pour lui. Et puis le losange dégueulasse de Garde voilà quoi...

Sinon j'espère qu'il y aura des images, les supporters lyonnais vont accueillir les joueurs à Tola Volage cette nuit.
Si j'étais stéphanois j'aurais déjà envoyer de l'anthrax à Gradel. Sérieux quel tête de con*, le type fait un choix totalement idiot en contre puis il sourit... Ok il dribble bien et élimine facilement des adversaires mais c'est tout. Contre le PSG il manque la balle de match et ce soir, il perd la belle, puis sur le contre, se fait éliminer comme une merde* par Gourcuff...

Sinon quel gros con* ce Bats...
bobignyinter Niveau : Loisir
Se faire crucifier a la 90ème par Jimmy Jimmy, 20 ans de sodomie à domicile, je crois que les fans de St Etienne souffriraient moins dans les mines (humour vert)
Que c'est bon putain !! Je vais encore me foutre de la gueule de mes collègues 1 ans de plus !!
j'ai pas vu le match à cause des girafes qui tournaient.. Mais j'ai bien aimé le but de Briand juste après ma pause clope

Au passage belle ambiance des supp stephanois encore une fois
Diononosse Niveau : DHR
Joel Bats et le coup de l'écharpe, un classique.
"Des sorties aériennes fantômes qui n’ont pas dû dépayser ses défenseurs, habitués au concept depuis des mois".
Elle est bien drôle et véridique en plus !!
Joel je veux un enfant de toi.
Message posté par starfash
Je vous trouve quand même super dur pour Grenier, c'était clairement pas un match pour lui. Et puis le losange dégueulasse de Garde voilà quoi...

Sinon j'espère qu'il y aura des images, les supporters lyonnais vont accueillir les joueurs à Tola Volage cette nuit.


Il est pas dur, il a toujours un déchet incroyable dans ses passes et arrive difficilement à conserver le ballon sous pressing. Maintenant, il vaut bien mieux que ce qu'il montre en ce moment.
Il a les qualités techniques pour ne pas rater autant mais c'est dans sa tête que ça a l'air compliqué. C'est le désordre.
Umtiti a quand même fait un match de papa mine de rien
vous pouvez quand même inverser les notes de Ruffier et de Gourdelin.
Je sais pas comment on a fait pour perdre avec un gardien comme ça en face, sérieux il était à l'ouest le gars qd même. Sinon ouais mon équipe me fait chier à se chier dessus comme ça, si on joue on doit les taper merde.
La vache Mollo c'est un champion ! Il doit croire que "je pense que" c'est une formule classique pour commencer une phrase.

"Je pense que j'espère qu'on va chercher la victoire".

Nominé pour le Ribéry d'or
Hey caramba Niveau : DHR
Quenelle d'or pour Joël Bats
Zizi d'or pour Francky Vincent
le derby des presque sur le poduim zut ca avait l'air pas mal.
On vous la met bien profond une annee de + enculer de vert. OL. BG87.
Alors..elle est pas belle la vie?!! OL. BG87.
mackallaway Niveau : CFA2
J'ai beau ne pas aimer l'OL, Aulas et Bats, pour le coup il m'a vraiment fait marrer.
Après, ça reste un fouteur de merde entre l'écharpe et ses nombreuses altercations sur le banc (ce soir, mais aussi très régulièrement contre Paris les dernières saisons).

Je trouve les gestes des lyonnais très classe envers leurs supporters (écharpes, baskets de Garde)
Rien à branler des notes, et encore plus de l'avis des gens qui sont pas de la région sur ce match, je rentre seulement de soirée après avoir festoyé dans tout Lyon, et c'est juste 10/10 pour tous nos gones après une telle victoire dans ces conditions et dans la marmite albanaise. Merci l'OL, merci les dirigeants pour le matos porté sur vous, Bats pour l'écharpe (les stefs sont même pas assez intelligents pour la décrocher), et bordel quel pied ce but à la dernière seconde après un coaching gagnant. Là c'est bon on est reparti pour avoir la trique pendant plusieurs mois, jusqu'à la correction qu'on leur mettra au retour.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
12 26