1. //
  2. // 25e journée
  3. // Résumé de la soirée

Brest se manque, Angers se rapproche

Les Brestois se sont fait surprendre à Arles-Avignon (1-0). Dijon et le Gazélec n'en profitent pas (1-1), au contraire d'Angers qui s'impose face à Laval (2-0). En bas de tableau, c'est toujours compliqué pour Tours, battu à Orléans (2-1), et Valenciennes qui perd contre Niort (1-3).

Modififié
3 0
  • Dijon/Gazélec Ajaccio : 1–1
    Buts : Tavares (30e) pour Dijon / Larbi (35e) pour le Gazélec

    « Envolez-vous vers la Ligue 1 » , réclamaient les supporters dijonnais au début de la rencontre. Problème, les Bourguignons sont restés terre à terre. Bartolomeu Varela bien dans ses baskets, faute d'avoir pu chausser les crampons, coupe les ailes dijonnaises en refusant un but à Florian Raspentino à la 25e. Les locaux reviennent à la charge cinq minutes plus tard, et Tavares profite d'une erreur de la défense corse pour permettre aux locaux de bondir à la deuxième marche du classement. Mais à trop vouloir se rapprocher du soleil troyen, les Bourguignons finissent par se brûler les ailes à la 35e et l'égalisation de Larbi. Les Gaziers, dans leur élan, se mettent eux aussi à rêver podium et Ligue 1. Boutaïb catapulte sa tête dans la lucarne, mais Baptiste Reynet s'offre une superbe parade aérienne pour détourner le ballon. Puis c'est Pujol, fraîchement entré en jeu, qui manque l'immanquable à la 74e. Enfin, Ducourtioux déclenche en fin de match une frappe stratosphérique des 35 mètres, détournée par l'impeccable Reynet, seul Dijonnais proche des étoiles ce soir.

  • Arles-Avignon/Brest : 1–0
    But : Cissé (1re) pour Arles-Avignon

    Les joueurs d'Arles-Avignon sont précoces. Première minute de jeu, et déjà l'ouverture du score pour Fousseini Cissé suite à un corner mal négocié par la défense brestoise. Les Bretons, frustrés par une jouissance provençale aussi rapide, s'endorment, tournant le dos à leurs adversaires. Ils se réveillent en toute fin de match avec une soudaine envie d'égalisation, mais Gaël Givet joue les tue-l'amour en sauvant sur sa ligne à la 89e. Arles-Avignon gagne en marquant sur sa seule occasion du match et se relance dans la course au maintien.

  • Angers/Laval : 2–0
    Buts : Pessailli (19e), N'Gando (60e) pour Angers

    « Et plus que l'air marin, la douceur angevine. » . La douceur angevine de Joachim Du Bellay ressemblait plus à un océan déchaîné ce vendredi soir. Le navire lavallois tangue dès la 10e minute après une frappe de mule d'Axel N'Gando qui vient s'écraser sur le poteau de Cappone. Le portier de Laval doit même rentrer au port à la 19e après avoir fauché Camara dans sa surface. La pêche est bonne pour Jonas Pessalli qui transforme le penalty pour ouvrir le score. Mais la flotte lavalloise ne coule pas. Les Mayennais sont même tout proches de revenir au score à la 55e, mais Butelle est sauvé par sa barre. La tempête est passée, Angers ressort les filets et les fait même trembler par N'Gando à l'heure de jeu. Le phare éclaire le podium pour Angers, quatrième, à un point seulement du Gazélec.

  • AC Ajaccio/Auxerre : 1–1
    Buts : Fauvergue (5e) pour Ajaccio / Gragnic (45e) pour Auxerre

    Qui de mieux que d'anciens pensionnaires de Ligue 1 pour débloquer cette affiche qui se disputait dans l'élite il y a peu. Oubliez Edinson Cavani, revoici Johan Cavalli, qui lance parfaitement Nicolas Fauvergue dans la profondeur. Crochet-frappe : 1-0. 15e minute de jeu, déjà le moment de dire au revoir à Cavalli, renvoyé aux vestiaires après un violent accrochage avec Sébastien Puygrenier. Le jeu se muscle, les coups francs se multiplient, et l'artilleur Vincent Gragnic vient remettre l'AJ Auxerre à égalité juste avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, Thomas Fontaine décide de prendre part à ce pugilat et est lui aussi renvoyé aux vestiaires. Derniers moments chauds dans les arrêts de jeu avec un but injustement refusé aux Corses et une tête ajaccienne renvoyée par la barre, quand ça veut pas…

  • Clermont/Créteil : 1–0
    But : Hunou (69e) pour Clermont

    Un match qui puait le 0-0, jusqu'à la 69e minute. Non pas qu'il n'y ait pas eu d'occasions, bien au contraire. Mais Clermont, 15e, qui reçoit Créteil, 12e, devant la poignée de supporters présente à Gabriel-Montpied, ça ne sentait pas le très bon match de foot. C'était sans compter sur Hunou, venu parfumer la rencontre à cette fameuse 69e minute. Un but venu après un cafouillage grossier dans la défense francilienne. L'odeur du National s'éloigne pour Clermont. Tours, premier rélégable, est à 4 points derrière.

  • Orléans/Tours : 2–1
    Buts : Maah (18e), Benmeziane (39e) pour Orléans / Cillard (24e) pour Tours

    Un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne. Les Orléanais l'ont bien compris. Pas de pitié pour le voisin tourangeau dans le dur au classement. Et le travail a été vite fait, bien fait. Ouverture du score d'un joli plat du pied signé Maah, superbe action collective conclue par Benmeziane pour reprendre l'avantage peu avant la mi-temps. Entre-temps, Tours était revenu dans le match grâce à Cillard. Les coéquipiers d'Andy Delort, muet ce soir, auraient même pu espérer égaliser à la 74e minute, mais le cuir est venu se heurter sur la barre de Renault. Qui mieux que Renault peut entretenir votre victoire ? Orléans gagne le derby du Centre, Tours reste premier relégable.

  • Valenciennes/Niort : 1–3
    Buts : Le Tallec (63e) pour Valenciennes / Koné (13e, 50e), Malcuit (42e) pour Niort

    Une affiche entre deux équipes malades, et pas seulement au classement. Valenciennes et Niort, respectivement 17e et 16e, étaient privés de quelques joueurs en raison d'épidémie de grippe. Koné en profite dès la 13e minute et vient enrhumer la défense valenciennoise pour ouvrir le score. Les Nordistes ont les larmes et le nez qui coulent. Le Tallec se voit d'abord refuser le but égalisateur à la 33e, puis c'est Malcuit, juste avant la mi-temps, qui signe l'ordonnance en doublant la mise pour les Chamois. Mais les antibiotiques, c'est pas automatique. Koné le confirme et inscrit le troisième but niortais au retour des vestiaires. La grippe, c'est contagieux, alors Paul Delecroix, le portier des visiteurs, est renvoyé aux vestiaires à la 63e par Jean-Charles Cailleux. Le Tallec, guéri, transforme le penalty et permet à VA de revenir à 3-1. Un but qui ne sera toutefois pas suffisant. Valenciennes perd et continue de tousser à la 17e place du classement.

  • Nancy/Châteauroux : 6–0
    Buts : Amadou (10e), Hadji (24e, 50e), Coulibaly (26e), Lusamba (41e), Dembélé (81e) pour Nancy

    Le césar de la plus mauvaise défense de la soirée est attribué à La Berrichone de Châteauroux. Pour son retour sur le banc castelroussin, Cédric Daury n'a rien pu changer au scénario. Première prise à la 10e lorsque Amadou vient tromper Bonnefoi d'une belle tête décroisée sur corner. Youssouf Hadji joue ensuite son rôle de buteur à merveille après un cafouillage dans la défense de Châteauroux. Maurice Dalé s'arrache pour aller s'offrir le césar du meilleur second rôle masculin en délivrant trois caviars pour Coulibaly (26e), Lusamba (41e) et Hadji (50e). Fin de la cérémonie après un nouveau but lorrain, l'œuvre de Dembélé sur coup franc.

    ⇒ Résultats et classement de L2

    Par Maxime Feuillet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Aucun commentaire sur cet article.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    3 0