1. //
  2. // 11e journée
  3. // Brest/Lorient (2-0)

Brest s’offre le derby

Dominés par Lorient, mais bien plus efficaces que leur voisin breton, les Brestois ont remporté le derby devant leur public (2-0) et se sont éloignés du bas de classement. Avec trois grosses parades, Thébaux a été décisif dans son but en fin de match.

Modififié
0 3
Brest - Lorient : 2-0
Buts : Ben Basat (13e) et Benschop (93e) pour Brest

Brest n’avait pas gagné depuis cinq matchs, mais le SB29 n’a perdu qu’une fois à la maison depuis le début de saison. Face au voisin lorientais, les Finistériens ont été dominés l’essentiel de la partie, mais un but en début de match, un autre à la fin, un grand Thébaux dans la cage et quelques décisions arbitrales favorables leur ont assuré un précieux succès (2-0) qui les éloigne de la zone rouge. Pour Lorient, ce mois de novembre commence aussi mal qu’octobre avait terminé, même si tout n’est pas à jeter dans le contenu.

Efficacité brestoise > maladresse lorientaise

Gros drapeau de la Bretagne dans le rond central et petit air de cornemuse pour accompagner l’entrée des joueurs. Armor-Lux vs Breizh Cola sur les maillots. Pas de soucis, c’est bien le derby breton. Bernard Mendy, rentré en forme du Danemark, veut tout de suite montrer qu’il n’a rien perdu de son coup de rein époque Roberto Carlos, mais Corgnet le stoppe d’un beau croche-patte. Après dix buts encaissés en deux matchs, Lorient comptait sur les difficultés offensives brestoises pour se rassurer derrière. « On sait ce qu’on doit faire » , assurait Bourillon avant d’entrer sur la pelouse. Après 15 minutes de jeu, ils savent surtout ce qu’ils ne doivent pas faire. Laisser Lesoimier partir dans leur dos et servir facilement Ben Basat au point de pénalty. L’attaquant israélien ne se fait pas prier pour ouvrir le score d’un plat du pied sécurité dans la lucarne (13e). Les Merlus ne sont pas en réussite. Traoré se fait dégommer dans la surface par ce bon Bernard, mais M. Chapron n’a rien vu. Avantage à l’ancienneté. La bande à Gourcuff intensifie le rythme et se rapproche doucement du but de Thébaux. Les Lorientais créent les bons décalages, mais sont beaucoup trop maladroits dans le dernier geste, à l’image de Traoré, que l’on voit partout, mais qui ne réussit pas grand-chose. Tout le contraire de Lesoimier, qui emmerde sacrément Baca à chacun de ses (rares) ballons touchés côté gauche. Corgnet reprend de la tête un énième coup franc de Traoré, sans problème pour Audard.

Thébaux le héros

Le duo Traoré-Aliadière reprend avec la même complicité et la même inefficacité, l’ancien Gunner ne cadrant pas sa frappe malgré une position favorable suite à un beau contrôle orienté. La palme revient quand même à Bourillon qui, à deux mètres du but, après un petit cafouillage dans la surface, tente de marquer avec la semelle. Au-dessus. Brest est étouffé. Le pied gauche du Burkinabais commence à se faire précis et dangereux. Mais pas décisif. Le SB29 réagit sur un coup franc obtenu par un Larsen Touré des bons jours, mais le coup de tête de Baysse effleure le poteau. Le chronomètre tourne et le père Gourcuff lance ses jokers. Monnet-Paquet, puis Ludo Giuly qui, sur son premier ballon, voit la différence, mais ne la fait pas, la faute à une ouverture bien trop mollassonne. Le deuxième ballon de l’ancien Barcelonais est une balle d’égalisation, mais sa frappe du gauche passe à côté. La fin de match s’anime. Lorient pousse, mais Thébaux endosse le costume du héros avec trois superbes parades, devant Giuly, Monnet-Paquet à bout pourtant, puis Aliadière au bout du temps réglementaire. Le match va se terminer quand Benschop, hors-jeu de deux bons mètres, arrondit le score pour les locaux (93e). Ce n’était pas le derby des Merlus. Ni celui de M. Chapron.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Homme du match: M. Chapron pour toutes les erreurs commises. Il veut se rendre célèbre comme les arbitres de United-Chelsea ou ceux arbitrant la Juventus!
Corgnet reprend de la tête un énième coup franc de Traoré, sans problème pour Audard. ??? En effet, ça ne va plus à Lorient... Par contre, pour mes amis d'Afrique de l'Ouest, on n'écrit pas burkinabais mais burkinabè... C'était l'instant Maître Capello.
brest n'a pas encore perdu à domicile cette saison.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 3