1. //
  2. //
  3. // Résumé

Brest garde son trône, Tours sort la tête de l'eau

Tours explose Valenciennes et Niort domine Clermont : deux des cancres de la Ligue 2 se sont rebellés ce soir pour gratter de précieux points. Statu quo en haut de classement où les cadors, de Troyes au Havre en passant par Brest, se sont tous imposés.

Modififié
127 1

RC Strasbourg 2-1 AJ Auxerre

Buts : Boutaib (15e), Guillaume (83e) pour Strasbourg // Courtet (71e) pour Auxerre

Fin de série pour Cédric Daury. Après avoir remplacé Moldovan, licencié, à la tête de l’AJ Auxerre au début du mois, l’ancien coach de Châteauroux avait réussi sa première en s’imposant contre Laval. Il en restera à une victoire. Dans un match où les occasions étaient peu nombreuses, pour ne pas dire inexistantes, en première période, ce sont les Strasbourgeois qui ont réussi à ouvrir le score grâce à l’ancien buteur du Gazélec Khalid Boutaib. L’international marocain marque d’une jolie tête au premier poteau à la réception d’un centre de Nogueira (15e). Il faudra attendre l’égalisation de Gaëtan Courtet d’une reprise de volée du gauche dans la surface (70e) pour voir le match se décanter. Poussés par le public de la Meinau, les Strasbourgeois ont arraché la victoire avec beaucoup de réussite. Dos au but dans la surface, Baptiste Guillaume réalise une jolie talonnade. Si l’inspiration est géniale, l’attaquant belge a la chance de voir Sparagna contrer le ballon et tromper son gardien (83e). Pas sûr qu’à son retour à Marseille, Sparagna entre dans les plans du nouveau coach Rudi Garcia. Si, avec ce but, Strasbourg met fin à une série de cinq matchs sans victoire, l’AJA, elle, est dix-neuvième.


Chamois niortais FC 2-1 Clermont Foot 63

Buts : A. Dona Ndoh (43e), K. Rocheteau (45e) pour Niort // Dugimont (87e) Clermont

D'abord un gros trou noir de 40 minutes. Puis Dona Ndoh profite d'une belle action collective pour ouvrir le score pour les Niortais. Qui se remémorent ensuite les saintes paroles de Cristiano Ronaldo : «  Les buts, c'est comme le ketchup : quand ils arrivent, ils viennent tous en même temps. » Et inscrivent donc deux minutes plus tard une seconde réalisation par Kévin Rocheteau, qui place une tête précise au second poteau. Clermont obtiendra bien un penalty à l'heure de jeu, mais Mamadou Thiam décide de tirer son péno super pépère, avec un petit mètre de course d'élan, ce qui permet à Allagbe de détourner sa tentative. La réduction du score clermontoise par Dugimont n'interviendra finalement que bien trop tard et n’empêchera pas les Niortais de prendre trois points précieux qui leur permettent de passer de la seizième à la treizième place.


Gazélec Ajaccio 2-0 US Orléans

Buts : Mombris (43e), Clerc (70e) pour le Gazélec

Entre un relégué de Ligue 1 qui n’a toujours pas gagné un match à domicile cette saison et un promu qui n’a jamais connu la victoire à l’extérieur, ce match était l’occasion pour l'une des deux équipes de rompre une spirale négative. Et ce sont les joueurs du Gazélec qui se montrent les plus dangereux avec des frappes de Court (35e) ou encore de Mulumba (41e) bien repoussées par Sissoko. Les Corses, très offensifs, sont récompensés en fin de première période avec ce but de Mombris qui profite de la passivité défensive des Orléanais pour reprendre de la tête le centre de M’Changama. La seconde période n’est que le reflet de la première, avec des Ajacciens qui dominent la rencontre. C’est donc logiquement que François Clerc double la marque en déviant du bout du pied une tête de Cissé (70e). Avec cette victoire, les supporters du Gaz’ ont le sourire, leur équipe remporte enfin les trois points à Ange-Casanova en Ligue 2 cette saison. De son côté, Orléans n’y arrive toujours pas loin de ses bases et pointe désormais à la dix-huitième place au classement.


Nîmes Olympique 0-0 FC Sochaux



Les Crocos veulent bouffer du Lionceau et proposent beaucoup offensivement, multipliant les tentatives de loin et sur coup de pied arrêté. Problème : Nîmes doit composer avec une pelouse plus accidentée qu'un cratère lunaire. Du coup, on a droit à un seconde mi-temps carrément moche. Et à un bon vieux 0-0 made in Domino's Ligue 2.


ESTAC Troyes 1-0 Bourg-en-Bresse Péronnas

But : Niane (50e, sp) pour Troyes

C'est d'abord un peu triste, sans but ni action réellement marquante. Heureusement qu'il y a Benjamin Nivet pour mettre un soupçon de Joga Bonito via quelques sucreries de l'extérieur du pied. Il faudra finalement un penalty de Niane pour voir les Troyens ouvrir le score au début du second acte. Par la suite, Bourg-en-Bresse pousse sans jamais parvenir à mettre vraiment le feu dans la surface des Troyens. Qui restent solidement arrimés à la quatrième place du championnat.


Le Havre AC 2-0 AC Ajaccio

Buts : Duhamel (19e), Fontaine (85e) pour Le Havre

À croire que le départ du coach américain Bob Bradley à Swansea a fait du bien aux joueurs havrais. Depuis la promotion de son adjoint, Oswald Tanchot, à la tête de l’équipe, Le Havre n’a connu que la victoire. Après Sochaux et Clermont, c’est Ajaccio qui a fait les frais de la bonne passe havraise. Malgré un match très équilibré, où les deux équipes se sont montrées dangereuses, ce sont les Havrais qui ont été les plus réalistes. L’inévitable Matthieu Duhamel ouvre le score avec beaucoup de réussite dans son duel avec le gardien après une belle passe en profondeur de Gimbert (19e). Dans les derniers instants de la rencontre, Jean-Pascal Fontaine double la marque d’une frappe de poney à l’entrée de surface (86e). Le Havre enchaîne une quatrième victoire d’affilée, la troisième avec Tanchot, et grimpe à la deuxième place du classement.


Tours FC 4-1 Valenciennes FC

Buts : Diarra (6e), Filippi (11e), Bouanga (43e), Raveloson (73e) pour Tours // Ciss (15e) pour Valenciennes

Tours surprend d'entrée le VAFC en ouvrant le score dès la 6e minute par Diarra, avant de prendre le large cinq minutes plus tard grâce à Filippi, qui claque un coup de tête puissant sur corner. Tout va donc presque trop bien pour la lanterne rouge de Ligue 2. Du coup, Kacou, le portier tourangeau, décide de capter le ballon sur une sortie aérienne façon Sébastien Frey face à l'Ukraine en 2007 et relâche le cuir sur le crâne de Ciss, qui est bien heureux de marquer. Sympa. Mais Tours s'accroche et ne tarde pas à planter un troisième pion par Bouanga qui bat Perquis de près dans la surface. Les Tourangeaux mettent ainsi fin à une série de sept matchs sans victoire et ne sont plus lanterne rouge. Histoire de fêter ça comme il se doit, Rayan Raveloson quadruple même la mise d'une frappe hallucinante du milieu de terrain, qui laisse Perquis complètement impuissant.


Stade lavallois 0-1 Stade brestois 29

But : Joseph-Monrose (89e) pour Brest

Sur le papier, la rencontre la plus déséquilibrée de la soirée avec le dix-neuvième qui reçoit le leader brestois. Pourtant, ce sont les Lavallois qui se montrent les plus dangereux. Malheureusement, les hommes de Denis Zanko n’ont pas la pire attaque de Ligue 2 pour rien. Une nouvelle fois, les attaquants lavallois ont manqué de réalisme dans le dernier geste et, une nouvelle fois, ils ont été punis. Si les Brestois se sont montrés très discrets tout le long de la rencontre, ils ont, eux, fait preuve d’un réalisme froid en ouvrant le score dans le désormais célèbre Furlan Time. Lancé en profondeur, Joseph-Monrose ajuste parfaitement Maxime Hautbois (89e) pour offrir la victoire aux nombreux supporters du Stade brestois présents en tribunes. Avec ces trois points, Brest conforte sa place de leader, alors que Laval s’enfonce à la dernière place du classement.

  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Adrien Candau et Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    ils sont constipés à brest ?
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    127 1