1. //
  2. // 12e journée
  3. // Résumé de la soirée

Brest en dauphin, Tours au fond de l'eau

Brest passe deuxième, tandis qu'Angers se rapproche du podium. Derrière, un peloton de dix équipes se tient en 4 points. Châteauroux plonge Tours dans l'eau.

Modififié
0 5
C'est la belle histoire de la soirée. L'attaquant d'Angers Jonathan Kodjia, qui fêtait son vingt-cinquième anniversaire il y a deux jours, s'est offert un doublé et devient le nouveau meilleur buteur de Ligue 2 avec huit réalisations. L'attaquant français d'origine ivoirienne a également distillé une passe décisive pour Vincent Manceau dans la victoire 3-0 des siens contre Clermont. Les Auvergnats réalisent une très mauvaise opération et entrent dans la zone rouge. Alors qu'ils ont manqué l'occasion de prendre provisoirement la place de leader le week-end dernier, Brest confirme quant à lui sa bonne forme à domicile et signe une cinquième victoire en six rencontres au stade Francis-Le Blé. Dans le choc de cette 12e journée entre deux prétendants à une accession à l'élite, les Bretons ont dominé le Gazélec d'Ajaccio, pourtant deuxième avant la rencontre. Pour son retour, l'éternel Grougi a marqué son deuxième but de la saison. Les hommes d'Alex Dupont ont pu profiter de leur supériorité numérique, après l'exclusion du capitaine corse Roderi Filippi pour un tacle plus qu'appuyé sur Nicolas Verdier. Sévèrement touché, celui qui retrouvait un poste de titulaire a dû être sorti sur civière. Dans une fin de match « portes ouvertes » pour les Brestois, Laborde d'abord, puis Belghazaouani ensuite ont porté la marque à 3-0. Brest double son adversaire du soir et monte provisoirement sur la deuxième place du podium, avant le presque-derby de samedi entre le leader dijonnais et Troyes, troisième justement.

Un ventre très mou


Derrière, ça se resserre. On compte pas moins de dix équipes se tenant en quatre petits points, entre Troyes (3e) et Auxerre (12e). Avec leur victoire étriquée 1-0 sur la pelouse de Nîmes, les Auxerrois se donnent de l'air, s'éloignent de la zone rouge et continuent sur leur belle lancée de sept matchs consécutifs sans défaite. L'unique but du match est signé Mulumba qui donne la victoire aux siens d'une belle frappe du droit de plus de vingt mètres, après un mauvais renvoi de la défense adverse. Après avoir été buteur, l'ancien Lorientais a pris un carton rouge pour avoir claqué une mandale à Jonathan Lacourt. À noter également la protection de balle étrange d'Henri Ndong qui s'est retourné face à son adversaire et a laissé la balle sortir tranquillement en six mètres. Pourquoi pas. Brillant à l'extérieur, Sochaux continue de trépigner à domicile. Suite au penalty transformé par Édouard Butin juste avant la mi-temps, on se disait que Sochaux tenait le bon bout. Provisoirement, les Sochaliens étaient même remontés à la troisième place du classement, à égalité de points avec Brest. Mais cinq minutes seulement après être revenus des vestiaires, les hommes d'Olivier Echouafni encaissent un but par Zeoula. Abonnés aux matchs nuls - déjà le septième de la saison - les Lavallois sont dixièmes, à deux places de Sochaux.

Ajaccio et Châteauroux se donnent de l'air


Dans le bas du classement, Châteauroux réalise une très belle performance et quitte la zone de relégation. Dans le match de la peur entre les Castelroussins, dix-huitièmes, et les Tourangeaux, dix-neuvièmes, les hommes de Pascal Gastien sont sortis vainqueur. Et ils peuvent remercier Nnomo qui a marqué le but de la victoire en s'écroulant sur son défenseur pour marquer un but de la poitrine à moins d'un mètre du sol. Makengo avait d'abord sonné la charge et porté le score à 1-1, après l'ouverture du score de Bergougnoux. Châteauroux est désormais seizième, tandis que les Tourangeaux végètent à la dernière place du classement. Une place de lanterne rouge qu'Arles-Avignon a réussi à quitter après sa petite victoire contre Niort (1-0). Avec un nouveau système en 3-5-2, les Arléo-Avignonnais ont d'abord eu du mal à offrir du spectacle aux 1500 spectateurs présents au Stade du Parc des Sports. Avec un but de Van Kessel à dix minutes de la fin, ils ont finalement réussi à mettre fin à une vilaine série de cinq défaites consécutives. Quant aux Niortais, ils sont englués dans le ventre mou de Ligue 2. Un ventre mou qu'Ajaccio va bientôt commencer à connaître. Les Corses quittent la zone rouge et s'offrent un bol d'air après la victoire contre Valenciennes (2-1). Les Ajacciens ont su profiter du carton rouge de Kaboré, pourtant buteur en première mi-temps, pour revenir à la marque par Oliech, une minute seulement après l'exclusion. Diop, ensuite, vient sceller la victoire de l'ACA. Valenciennes, qui se fait doubler au classement par son adversaire du soir, est maintenant aux portes de la zone de relégation. Enfin, dans le dernier match de la soirée, statu quo entre Orléans et Créteil qui se séparent sur un match nul (1-1). Dans le match entre deux équipes plus habituées à s'affronter en National, Créteil a égalisé à cinq minutes de la fin par un penalty de Andriatsima. Dans leur stade de la Source, les Orléanais avaient pourtant ouvert la marque par Brillaut, mais n'ont pas réussi à tenir leur résultat et se retrouvent quatorzièmes à un point et une place devant Créteil.

⇒ Résultats et classement de L2

Par Jean-Guillaume Bayard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

GhjuvanFilippu Niveau : CFA2
Le drapeau corse interdit à Ajaccio pour la rencontre contre VA.

La on va vers le paranormal franchement ! C'est honteux !
Article très bien écrit et qui résume bien cette soirée ligue 2.
Pas toujours facile de rester devant ce genre de
Matchs.
Une journée de ligue 2 qui verra le choc au sommet entre l'ESTAC et le DFCO dans un stade de l'aube ultra bouillant on y sera pour donner de la voix...
Go_Scousers Niveau : CFA
J'étais à Châteauroux - Tours, c'était le jour et la nuit entre la première et la seconde période. J'espère que la berri continuera de jouer comme elle l'a fait après la pause, ça devrait lui permettre d'assurer le maintient.
benoit-tango Niveau : District
Ce n'est pas 7 mais 9 matchs nuls pour Laval depuis le début de saison.
Le "tacle plus qu'appuyé" du boucher Filippi aura valu 14 points de suture à Verdier... https://twitter.com/AlexHorveno/status/ … 56/photo/1(attention c'est un peu gore).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 5