1. //
  2. //
  3. // Résumé

Brest de retour, le Red Star précoce

Neuf matchs, le but le plus rapide de la saison, une superbe combinaison sur coup franc, quatre cartons rouges en deux matchs, une victoire d'Auxerre : la Ligue 2 a encore fait son show.

Modififié
415 14

Ajaccio 1-1 Amiens SC

Buts : Maazou (89e) pour Ajaccio // Eickmayer (63e) pour Amiens

Une minute de silence pour commencer à François-Coty, comme dans tous les stades de France, en mémoire des victimes du crash de l'avion de Chapecoense. Puis un coup de sifflet pour signifier la fin de l'hommage, un autre pour lancer le match, mais aucune raison de s'enflammer pour autant. Une demi-occasion par équipe ne fait pas un but, Ajaccio et Amiens doivent revoir leurs copies à la pause. Alors professeur Pelissier fait entrer les élèves Tinhan et Eickmayer qui, consciencieux, voire un brin fayots, rendent une passe décisive pour le premier, un but pour le second. Moussa Maazou serait plutôt du genre dernier rang en classe, cancre aux coups d'éclat. Son enchaînement contrôle de poitrine–reprise de volée est puissant, surtout, il permet à Ajaccio d'arracher le point du nul dans les toutes dernières minutes.


Auxerre 2-0 Nîmes

Buts : Courtet (20e, 73e) pour Auxerre

Un contrôle en extension qui élimine deux joueurs, une reprise de volée puissante dans la lucarne de Lionel Dias : Courtet fait bien les choses pour l'ouverture du score auxerroise. Auxerre semble dans un bon jour, mais Auxerre n'est pas lanterne rouge pour rien et Zacharie Boucher se fait peur en repoussant mal une frappe d'Alioui, puis en voyant Ripart taper son poteau. Mais désormais, Auxerre a Obraniak. L'ancien Lillois mène un trois-contre-deux avant de choisir un Courtet on fire pour le doublé d'une jolie frappe de l'extérieur de la surface. Suffisant pour faire chanter l'Abbé-Deschamps : ce soir, Auxerre est 19e.


Brest 2-1 Troyes

Buts : Thiago (12e csc), Maupay (65e) pour Brest // Niane (27e) pour Troyes

Deux équipes aux courbes inversées, mais celle qui pourrait glisser vers le ventre mou est aussi celle qui se montre la plus aguicheuse en première période. Maupay tente une attaque d'entrée, sans succès, alors Brest sort la carte billard pour conclure : Samassa repousse la frappe de Maupay, Traoré veut dégager, Thiago contre son équipier et son camp. Avantage de courte durée, car en face, ça passe sur un malentendu. En l'occurrence, l'arbitre central déjuge sa touche et le hors-jeu pour valider le but de Niane, remis en jeu par Castán et qui en est à neuf sur les douze dernières réalisations troyennes, quand même. Bryan Pelé tente bien de répondre en renard, mais il se cogne au poteau du poulailler. Maupay est plus en chaleur : à l'affût sur une balle perdue, il dépose la charnière centrale pour aller tromper Samassa. Troyes ne s'en remettra pas, malgré un dernier coup franc qui s'en va flirter avec la lucarne. Brest gratte les trois points et rejoint Troyes sur le trône.


Clermont 0-0 Tours



Clermont peut être devant au classement, c'est derrière que ça se passe sur le terrain. Car du côté de Tours, Maouche mène la danse et Maoulida fait tourner. Le ballon, d'abord, puis le genou d'un Clermontois, un geste qui vaut rouge juste avant la mi-temps de son 546e match pro et premier avec Tours. Le respect des anciens, le capitaine Filippi connaît. Alors Rodéric va rejoindre Toifilou à dix minutes du terme sur un tacle de camionneur envoyé dans les jambes de Jobello et laisse ses coéquipiers à neuf. Sans conséquence car, comme à Valenciennes, deux cartons rouges, mais zéro but à Gabriel-Montpied.


Laval 0-1 Lens

But : Fortuné (45e+1) pour Lens

Il fait froid à Laval, alors les supporters font la chenille dans les tribunes. Les Lensois, eux, s'en tamponnent. Une première fois, Gérard décale Zoubir qui joue avec son vis-à-vis et centre pour Cristian Lopez dont la talonnade retombe juste au-dessus de la barre. Une deuxième fois, le Racing fait parler sa science sur coup de pied arrêté, c'est superbe : au bout d'une combinaison à quatre initiée par Bostock, Fortuné, trouvé seul dans la surface, aligne Cappone. Un tueur au sang-froid qui n'a besoin que d'une balle pour braquer la victoire, malgré la patate de Malonga à deux doigts de la lucarne de Douchez dans les dernières minutes. Les Sang et Or ont eu chaud, mais sont surtout sur le podium ce soir.


Le Havre 0-1 Strasbourg

Buts : Bahoken (62e) pour Strasbourg

Trois défaites sur les quatre derniers déplacements pour Strasbourg. Mais cette fois, sa traversée de la France, le Racing ne compte pas la faire pour rien. Baptiste Guillaume fait briller Farnolle par deux fois, Le Havre ne propose pas grand-chose. À défaut d'être buteur, Guillaume se transforme en passeur à l'heure de jeu en interceptant un ballon et en lançant parfaitement Bahoken dans la défense havraise. Un but suffisant compte tenu de l'opposition, et Strasbourg peut revenir à hauteur du Havre au classement.


Red Star 1-0 Orléans

But : Mhirsi (33 secondes) pour le Red Star

33 secondes : c'est désormais le but le plus rapide de la saison, et il est pour Mhirsi d'un pointu tout en efficacité. Une ouverture du score bienvenue pour une équipe en difficulté qui s'arrête de jouer dès l'avantage obtenu. Mais en face, les Jaunes confondent vitesse et précipitation, perdent leur gardien sur blessure, ou sont dégoûtés par Pierrick Cros quand le gardien des banlieusards détourne parfaitement un missile de Romain Armand. Une défaite amère pour les Orléanais, mais en même temps, ça leur apprendra à être ponctuels.


Sochaux 1-1 Bourg-Péronnas

Buts : Fuchs (49e) pour Sochaux // Boussaha (32e) pour Bourg-Péronnas

Feinter pour mieux planter, une idée maîtrisée par Boussaha et les Burgiens en début de partie. Alors que son équipe est dominée, Boussaha se présente sur le côté et, quand tout le monde s'attend à la remise, allume le petit filet opposé. Fuchs, de loin, préfère le premier poteau, et ça marche aussi. Premier but en pro pour Jeando Fuchs. Andriatsima, qui n'a plus marqué depuis cinq matchs, ou Karanović, n'ont pas la même réussite, ce qui a tendance à agacer Gibeaud, expulsé pour un tacle par derrière plein de frustration. Oui, Sochaux a dominé, mais non, Sochaux n'a pas gagné. Au moins les supporters de Bonal ont-ils vu un joli match.


Valenciennes 0-0 Gazélec Ajaccio



Quand un combo penalty – carton rouge est sifflé dans le premier quart d'heure, on est en droit de s'attendre à quelques folies. Mais Valenciennois et Gaziers ont déçu. D'abord parce que la peine du Gaz' est atténuée après la sortie de Hountondji avec l'arrêt d'Elana sur le penalty de Da Costa. Ensuite parce que l'attaque–défense menée par VA reste stérile. Il faut une petite folie de Fulgini, qui ne sait pas que l'arbitre a des yeux dans le dos au moment de savater son adversaire, pour réveiller le match. Résultat final, un carton rouge partout. Mais pas de but, donc.

  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Eric Carpentier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Note : 1
    Quand je lis "Laval", cette équipe, j'ai toujours eu l'impression de l'avoir connu en ligue 2.

    Même dans les 90's, me semble que Laval c'était la d2. A la radio, quand ils annoncent la seconde division, y a toujours eu Laval.

    Le vrai football français. Celui du terroir.
    Et oui, après quelques années de purgatoire aux alentours du centenaire du club, Laval fait partie des meubles de la L2, avec ses petits moyens...
    zinczinc78 Niveau : CFA
    Vous allez avoir des problèmes si vous dites pas "Domino's ligue 2" les gars.. Jdis ça, c'est pour vous hein !

    Et c'est valable pour vous aussi, Sofoot !!
    2 réponses à ce commentaire.
    La Division 2 et la Ligue 2 , qui a quand meme gagner en médiatisation dans cet ère moderne ( beaucoup de retard a ce niveau comparer a d'autres pays ) >
    A toujours eu ce charme de compter sur des clubs emblématiques de cette division (qu'ils aient un palmarès ou non), le Havre , Nimes , Brest , Laval , Niort , Valenciennes > A meme des clubs historiques du football Français cette saison tel que Sochaux , Strasbourg , Red Star , Reims , Auxerre , Lens .
    Je te rejoins, même si le Stade Brestois a connu des moments de galère notables, avec la liquidation du Brest Armorique, puis la naissance du Stade Brestois 29, les divisions amateur, le National avec Franck Ribéry, la Ligue 2, la Ligue 1...puis une gestion humaine désastreuse, le changement de président et enfin un climat de travail sain retrouvé et une certaine intelligence dans la gestion du sportif.

    Chaque club a ses moments de doutes et ou plus sombres mais Brest, c'était les Feux de l'Amour c'est dernières années. Avec Le Saint à la tête du Club, espérons pour les supporters de Leblé que ça change durablement !
    zinczinc78 Niveau : CFA
    C'est surtout le départ de Nolan Roux qui a renvoyé le Stade Brestois à l'échelon inférieur..
    Pas que, franchement, c'était le bronx avec Kermarec. Guyot et Jestin c'était plutôt bien fait comme gestion, mais Yvon Kermarec c'était la catastrophe.
    Le Saint est arrivé, et le sportif s'est amélioré comme par enchantement, c'est bizarre.
    En plus le gars est loin d'être un pingre, il met des billes aussi dans le Brest Bretagne Handball.
    Ce commentaire a été modifié.
    O_breizhilien Niveau : DHR
    Un brestois fan de l'OM et de l'atlético... Emilien? :)
    Oui Mathieu, c'est ça ! Démasqué, ça devait me tomber sur le râble c't'affaire ! ;)
    O_breizhilien Niveau : DHR
    Ça faisait un moment que je m'en doutais ! ^^
    Il me semble même qu'on a du dialoguer sur un sujet il y a peu ! :)
    un petit five place Guérin ?
    7 réponses à ce commentaire.
    MetekoO , tu m'a l'air plus Brestois que Marseillais ;)

    Ce club me rapelle a lui seule l'arrivée de Goycochea après Italia 90 , j'imagine plus que ce soit possible de nos jours qu'un club lambda de L1 arrive a recruter un gardien finaliste de coupe du monde !

    Je crois que Brest avait juste fait une saison en D1 , et était redescendu de suite ..
    Ah ah je suis effectivement né pas très loin. Quitte à continuer dans l'instant #RaconteTaVieSurLeNet, je suis tombé dans l'OM grâce (à cause) du seul membre de ma famille qui aimait le foot à l'époque, et j'ai chopé le virus, et patienté patienté patienté avant d'avoir autre titre que l'Intertoto !
    Et l'Atlético, il a suffit d'un voyage en terre madrilène, de traîner dans certaines peñas et de rencontrer les bonnes personnes pour que ce club rentre lui aussi dans mon coeur.

    Mais Brest, ayant vécu 20 ans dans la région, difficile de ne pas suivre l'actu du club. La Bretagne reste quand même la région de France qui a le plus de clubs représentés à l'échelon national (entre National, L2 et L1) et le plus grand nombre de licenciés !
    Et puis Gonzalo Higuain, merde !!!
    1 réponse à ce commentaire.
    Bald&bearded Niveau : CFA2
    Ca me fait du bien de vous lire les gars, j'ai l'impression qu'il y a encore un espoir pour mon AJA. Faut savoir être patient.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    415 14