1. //
  2. // ATLÉTICO PARANÁ/VASCO DE GAMA

Brésil : aucun mort à déplorer

Modififié
1 26
Contrairement à ce qu'a annoncé à chaud le président du club brésilien de Vasco, Roberto Dinamite - « il y a déjà un mort et deux autres dans le coma » - pour souligner à quel point il était absurde de reprendre la partie une heure après, il n´y a pas eu de mort dans la baston générale entre supporters au stade de Joinville, lors du match de dimanche dernier entre le club carioca et l'Atlético Paranaense.

Les autorités n´ont jamais évoqué de décès, parlant seulement de quatre blessés, qui ont été évacués à l´hôpital municipal São José. Ils souffrent de traumatismes crâniens mais leurs jours ne sont pas menacés.

Les supporters en question sont Estavam Viana, 24 ans, et William Batista, 19, 'torcedores' de l´Atlético, et Gabriel Ferreira Vitael, 20, et Diego Cordeiro da Costa Ferreira, 29, de Vasco.

« Ils sont stables, mais celui dont l´état inquiète le plus est William. Il a une coupure au crâne et un traumatisme plus sévère. Mais il n´y a pas de risque de mort » , déclarait dan la presse locale Robson Duarte, responsable du service infirmier de l'hôpital.

Parmi les quatre, certains comme Diogo sont même déjà sortis de l´hôpital. Au vu des images, il y a de quoi se dire que c'est un miracle. LG, au Brésil
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pascal Pierre Niveau : Loisir
Vu le nombre de crétins qui se sont savatés, on se demande si c'est une bonne chose pour l'humanité qu'ils soient toujours en vie.
Message posté par Pascal Pierre
Vu le nombre de crétins qui se sont savatés, on se demande si c'est une bonne chose pour l'humanité qu'ils soient toujours en vie.



Border line
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 26