1. // Coupe du monde 2014
  2. // Sécurité

Brésil : 180 000 policiers pour le Mondial

Modififié
0 5
Ce mardi matin, au siège du centre de médias de la Coupe du monde de la FIFA, le chef des forces armées brésiliennes est venu parler sécurité à la cinquantaine de journalistes internationaux présents. Entourés d'officiels du ministère de la justice, des renseignements brésiliens, de la FIFA et de la préfecture de Rio, il a détaillé le dispositif de sécurité impressionnant mis en place à l'occasion de l'événement. En comptant la marine, l'armée de terre, la police militaire, les gardes municipales, les stewards formés et les compagnies privées - mais sans compter les bouchers du milieu de terrain néerlandais - on arriverait presque à 180 000 hommes, pour un budget total de 1,87 milliard de R$, soit environ 600 millions d'euros. Sachant que les estimations touristiques varient entre 300 et 600 000 voyageurs venant au Brésil pour la Copa, ça fait quand même au minimum 1 policier pour 3,33 touristes.

À noter, les centres de commandement intégrés dans les villes-sièges seront l'occasion d'une coopération historique entre les différents corps policiers et militaires, à l'heure de débats récurrents sur la nécessité de réformer l'organisation des forces de l'ordre au Brésil, dont l'organigramme est encore largement issu du régime militaire (1964-1984). L'armée sera essentiellement en charge des stades. La police militaire gardera ses attributions habituelles en assurant la sécurité publique, notamment lors de la première grande manifestation prévue jeudi à Rio de Janeiro à l'heure du match d'ouverture.



David Robert, à Rio de Janeiro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Lucas Hobbs et Domenic Toretto auraient largement suffit, pour contenir tous les fouteurs de merde.
à vomir cette organisation ..
La France enverra-t-elle des CRS en renfort à dilma rousseff comme elle l'avait fait lors des manif en Tunisie?
180000 policiers, des drones, un peuple en colère... On aurait du confier l'organisation de la coupe du monde à l'Irak ou à l'Afghanistan pendant qu'on y est.
Je dirai plutôt 180 001 policiers au Brésil grâce à la présence du lieutenant Stéphane Ruffier.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le traître Jack Colback
0 5