1. //
  2. //
  3. // Werder-Stuttgart

Brême et Stuttgart, deux géants aux portes de la 2. Bundesliga

Tous deux sacrés champions d'Allemagne durant les années 2000, le Werder Brême et le VfB Stuttgart s'affrontent ce lundi dans un match capital en vue du maintien en Bundesliga.

Modififié
373 12
Il est certes de plus en plus difficile de s'en rappeler, mais il fut un temps où le Bayern Munich n'était pas champion d'Allemagne chaque année. Dans les 00's notamment, le Rekordmeister a laissé sa place de premier à quatre équipes différentes. Parmi elles : le Werder Brême en 2004 et Stuttgart en 2007. Une dizaine d'années plus tard, la donne a bien changé pour ces deux places fortes du football allemand. Rivaliser avec l'Étoile du Sud n'est plus d'actualité. Obtenir une qualification européenne non plus. Non, car depuis quelque temps, ces deux clubs aux palmarès pourtant bien fournis se battent pour ne pas finir en 2. Bundesliga. Cette saison, alors que la bataille pour le maintien concerne une demi-douzaine d'équipes, la partie semble mal embarquée pour les deux, qui n'ont pas côtoyé la 2. respectivement depuis 1980 et 1975. Le match qui les oppose ce lundi soir sera donc l'un des plus importants de l'année outre-Rhin. Le fameux match à six points.

Du Meisterschale à l'Abstiegskampf


Évidemment, les difficultés des deux clubs ne datent pas d'hier. Depuis maintenant quelques saisons, ils squattent le bas du classement. Et malgré la valse des entraîneurs et des directeurs sportifs, la donne n'a jamais vraiment changé pour eux – si on excepte la 10e place surprise du Werder la saison passée. Pourtant, les bons joueurs n'ont pas manqué. Mais les mauvais choix, notamment au niveau structurel, ont toujours empêché les deux institutions de se relever. Aucune vision à long terme n'a jamais été mise en place ni dans la ville hanséatique ni dans le Bade-Wurtemberg. Alors qu'il y a dix ans, Brême et Stuttgart faisaient partie des clubs les plus riches du championnat, ce n'est aujourd'hui plus le cas. Et comme de nombreux clubs (dont les deux Borussia, ou encore Mayence) ont entre-temps opéré une profonde mutation, cela n'a pas arrangé leurs affaires. Preuve en est que tenir le rythme du Bayern n'est pas chose aisée. Ces deux dernières décennies, Kaiserslautern, Brême, Stuttgart ou encore Wolfsburg sont autant de clubs qui auront embêté Munich un temps pour finalement revenir sagement dans le rang, voire s'écrouler complètement. Cette saison, le Werder et Stuttgart auront été dans le dur pendant quasiment toute la durée du championnat. Les deux équipes partagent même une bien triste statistique, puisqu'avec 63 buts concédés chacune, elles forment les deux plus mauvaises défenses du championnat. Et si l'une d'entre elles doit passer par les barrages et affronter selon toute vraisemblance Nuremberg, il y a de grandes chances pour que les deux matchs se transforment en long calvaire, puisque marquer est la seule chose qui intéresse les Franconiens (66 buts en 32 rencontres de 2. Bundesliga).

Match le lundi, supporters en colère


Pour ne pas en arriver là et espérer passer encore quelque temps dans l'élite, les deux clubs peuvent évidemment compter sur un soutien massif de leurs supporters. À Stuttgart, l'entraînement de ce dimanche a été suivi par près de 1500 fans. À Brême, cela fait maintenant plusieurs matchs que les fans accueillent par milliers leur équipe dès l'entrée du stade. Le choix du capitaine Clemens Fritz de rester un an de plus au club quoi qu'il arrive a renforcé l'admiration des supporters pour leur équipe. Mais malheureusement, alors que la rencontre s'annonce passionnante, une partie des gradins seront vides, les supporters visiteurs, mais aussi certains groupes brêmois ayant décidé de boycotter le match. La raison est simple : comme une grande partie de l'Allemagne, ils ne veulent pas de match le lundi soir. Ni maintenant ni plus tard. « Aussi dur soit-il que les fans ne viennent pas avec nous, nous comprenons leur décision » , a déclaré Robin Dutt, directeur sportif du VfB et accessoirement ancien entraîneur du Werder. « Nous sommes heureux qu'ils soient venus nous voir dimanche en nombre. C'était un beau geste. » Finalement, il semble assez logique que ce match à enjeux entre le Werder et Stuttgart ait été choisi pour tester les futures rencontres du lundi soir, mais aussi assez ironique. Au moment même où la Bundesliga veut changer de dimension et gagner encore plus d'argent en changeant le calendrier et la répartition des droits télé, deux de ses clubs les plus emblématiques pourraient descendre en 2. Bundesliga.

Par Sophie Serbini
Modifié

Dans cet article

quelle mauvaise gestion à Brême depuis le départ d'Allofs et Schaaf! Quand je pense qu'ils nous ont fait rêver avec Micoud, Diego... Rien que pour Pizarro j'espère qu'ils se sauveront. Ce mec est indémodable!
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Je ne regarde jamais la Bundesliga (sauf les confrontations entre les deux premiers, et encore) mais lorsque je regarde les deux effectifs, je vois une victoire du Werder Brême, même s'ils sont derrières au classement.
Message posté par momobarca
quelle mauvaise gestion à Brême depuis le départ d'Allofs et Schaaf! Quand je pense qu'ils nous ont fait rêver avec Micoud, Diego... Rien que pour Pizarro j'espère qu'ils se sauveront. Ce mec est indémodable!


Oublie pas ce bon vieux Ailton qui jouait avec 10kg en trop... Une sacree equipe avec un Micoud en feu
Rakamlerouge Niveau : National
Et Klose! Et Torsten Frings, professeur ès frappe de poney, les 10 à l'ancienne, Micoud, Diego, Özil, les soirées européennes d’anthologie, contre Lyon, la Juventus...

Stuttgart en revanche ne m'a jamais vraiment fait vibrer.
ZizouGabor Niveau : CFA
Ce type de situation me rappelle la ligue 1:
-Saison 2010-2011: Monaco et Lens relégués
-Saison 2007-2008: Lens et Strasbourg relégués
-Saison 2001-2002: St-Etienne et Strasbourg relégués
-Saison 1996-1997: Lille et Nice relégués
-Saison 1990-1991: Bordeaux et Nice relégués, pour déficit budgétaire
J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
Message posté par ZizouGabor
Ce type de situation me rappelle la ligue 1:
-Saison 2010-2011: Monaco et Lens relégués
-Saison 2007-2008: Lens et Strasbourg relégués
-Saison 2001-2002: St-Etienne et Strasbourg relégués
-Saison 1996-1997: Lille et Nice relégués
-Saison 1990-1991: Bordeaux et Nice relégués, pour déficit budgétaire


Dans tous tes exemples, je trouves que la comparaison a plus à voir avec :
Nantes (dernier champion avant le cycle OL) - relégué pour des problèmes de vision des présidents. (formation oui/non entre autre)
Monaco champion juste avant qui ne gère pas bien l'après épopée européenne (et le reste aussi sûrement) mais qui conserve son centre de formation de haut niveau.
Lens la saison étrange avec Guy Roux et la suite foireuse.

Et cette saison ont échappé de peu Montpellier et l'OM qui étaient champion également il n'y a pas si longtemps. Le MHSC s'est ressaisi mais c'est un club qui descend malgré tout de temps en temps, à voir pour la suite.

Et l'OM, bah faudrait peut être envisager de construire un projet viable à moyen terme, plutôt que de gérer ça à la petite semaine pour finir un étage plus bas sans s'en rendre compte.
Pouah, ce feu d'artifices. Stuttgart a volé en éclat. Les 2 pires défenses de BuLi en même temps, on comprend aujourd'hui pourquoi.

Je vois mal le VfB s'en remettre...
ZizouGabor Niveau : CFA
@J_Vous_Lavezzi ,

entièrement d'accord avec toi. Dans mes exemples, je citais des anciens champions de France qui descendaient en division inférieure la même saison, chose quand même rare dans le football excepté en ligue 1. Et la premier league aussi, du genre Blackburn et Nottingham Forest en 1999, Leeds et Wolverhampton en 2004. Après c'est sûr, le dernier titre de Wolverhampton remonte à 1959 et la première division anglaise s'étale sur 3 siècles aujourd'hui. Il y a aussi la liga 1999-2000 où les 3 relégués ont été champions d'Espagne: l'Atletico Madrid, le Seville FC (champion en 1946) et le Betis (champion en 1935).
ZizouGabor Niveau : CFA
Et j'ai le souvenir en Italie lors de la saison 2001-2002 des relégations du Hellas Vérone et la Fiorentina.
HerbyCohen Niveau : CFA2
Merci pour les articles Abstiegskampf. Je vois beaucoup de parallèles entre le Vfb et le HSV:

Une instabilité chronique: 9 coachs en 9 ans chez les souabes mais surtout 5 depuis 2013. Il n'y a pas de fond de jeu.

Les transferts, beaucoup de joueurs n'ont pas apportés ce qu'ils étaient sensés apporter et surtout une trentaine de Wechseln ont été fait depuis la fin de saison précédente... Assez fou.

L'absence de jeunes pouvant percer, des cadres en méforme (Harnik, Niedermeier, Didavi sur cette saison), des mercenaires ou des mecs pas concernés... C'est beaucoup trop. A moins d'un miracle type HSV sur les deux dernières saisons je ne les vois pas s'en remettre. A Hambourg on se bouge un peu, on commence à comprendre quelques trucs mais le Vfb semble loin de tout cela et l'absence de moyen n'aide pas...

Je dirais avantage Werder tout de même pour accrocher un barrage. Mais je vois bien les deux descendre. Après celui qui accroche le barrage aura au moins l'avantage statistique, à part Düsseldorf la première année de la ré instauration, personne n'est monté. Mais vu la dynamique du 1.FCN ça va être chaud cacao.

Le Werder c'est presque pire. Le club est en friche depuis les départs d'Allofs et Schaaf. Et les ingrédients de l'équipe en bout de course sont là aussi: Des joueurs mauvais recruté à la va-vite, des cadres vieux, même si pas en méforme et puis des joueurs pas au niveau. Fin Bartels c'est LE joueur du Werder cette saison, c'est la première fois qu'il est vraiment titulaire sur une saison de Buli et je trouve qu'il a plutôt le niveau le niveau d'un bon joueur de 2.Bl, c'est révélateur.
HerbyCohen Niveau : CFA2
Je précise, même si selon le Werder est vraiment dans une grosse merde, que je pense pire que celle du Vfb, sur la dynamique actuelle, je les vois bien mieux finir la saison que Stuttgart avec le gros soutient des supps et les anciens pour motiver les autres.

Parce qu'ils sont un peu antinomique mes deux derniers paragraphes.
HerbyCohen Niveau : CFA2
Merde le con, je suis déphasé, j'ai même pas tilté que le match avait déjà été joué et que l'article était rédigé avant... Putain de Jetlag! Bon bah mes comms ne sont plus très utiles héhé.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
373 12