1. // Rétro
  2. // Coupe du Monde 1970

Brazil tri campeão

Le Mundial mexicain... Peut-être la plus belle édition de l'Histoire de la Coupe du Monde. Parce que Pelé, Tostao, Rivelino, Jaïrzinho, Gerson, bien sûr. Et puis quelques matchs anthologiques, quelques actions de légende et surtout dernier grand rendez-vous du foot festif avant la bunkerisation du jeu. Et enfin, le Brésil enlève pour toujours le Trophée Jules Rimet promis au triple vainqueur du Mondial : un triomphe sanctifié unanimement par la planète entière...

Modififié
Des Anglais favoris !

Bien sûr le Brésil est super coté, quasi N°1. Mais le Brésil doute et il a changé in extremis d'entraîneur juste avant la compétition, le bon vieux Joao Saldanha a été remplacé par le “novice” Mario Zagallo... Mais back to England ! Eh, oui : les Rosbifs sont quand même les tenants du titre. Mieux ! Il sont super confiants en eux, possèdent un joueur de classe mondiale dans chaque ligne (Banks, Moore, Charlton, Hurst) et tous déclarent que l'Angleterre de 1970 est bien plus forte que celle de 1966. Et c'est vrai. Voici une anecdote incroyable, racontée par Bobby Moore... Les Anglais arrivent au Mexique et d'entrée, on leur demande sans arrêt ce qu'ils pensent des méthodes d'entraînement révolutionnaires des Brésiliens. Un jour, les deux Bobby, Moore et Charlton, en ont marre. Ils louent une WV, direction le camp de base des Brésiliens : ils veulent voir de leurs yeux comment ils s'entraînent. Ils se débrouillent pour suivre de loin la préparation de leurs rivaux. Pas de doute : ça bosse et les méthodes sont bien “modernes”...

Mais, Moore et Charlton ne sont pas si bluffés que ça, quand soudain... les joueurs brésiliens reconnaissent les deux compères. Ils se ruent alors sur eux et les bombardent de questions sur la préparation physique des Anglais et leurs méthodes d'entraînement. Les deux Britanniques n'en reviennent pas : les Brésiliens craignent l'Angleterre... Du coup, les deux gars rentreront au bercail, certes impressionnés par la Seleçao mais rassurés par le respect qu'ils inspirent aux Brazileiros... De fait, Brésil et Angleterre se retrouvent sur le terrain, en poule. Les Sud-Américains l'emportent 1-0 sur un but de Jaïrzinho. Victoire facile ? Pas vraiment : malgré la domination de la Seleçao, les Anglais ont quelques actions nettement dangereuses gâchées par Martin Peters... A la fin du match, Pelé et Moore, hyper classieux, se donnent l'accolade, torses nus, sourire éclatant comme la promesse de se retrouver évidemment en finale. L'Histoire en décidera autrement pour la sélection aux Trois Lions...

Pelé ! Fabuleux ! Extraordinaire ! Merveilleux !

Que de grands moments du Rei... Bien sûr, la parade du siècle insensée de Gordon Banks sur la tête du Roi Pelé qui lève les bras et crie « gol ! » avant que la manchette divine de Gordon ne dévie le ballon de sa course victorieuse. Et puis le tir du milieu de terrain contre la Tchécoslovaquie. Bing ! Sans prévenir, du rond central, Pelé a vu le grand Seigneur Ivo Viktor trop avancé. Shoot sans élan ! La courbe elliptique du ballon surprend Viktor qui revient sur sa ligne à reculons, désespéré... Le ballon le lobe mais passe à moins d'un mètre de son poteau. Génial quand même... Encore plus génial, en demies contre l'Uruguay, le grand pont de Pelé sur le très bon gardien Mazurkiewicz, après une feinte entre les jambes. Pelé contourne le gardien et redresse la course du ballon qui file en 6 mètres, en shootant dos au but... Là encore, le ballon passe à quelques centimètres du poteau opposé.

Pas grave ! Pelé se rattrape en finale contre l'Italie (4-1)... Il marque le premier but de la tête après une extension verticale inouïe qui ne sera égalée que bien plus tard par les jumps légendaires de Michael “Air” Jordan... Et puis il y a cette passe aveugle pour Carlos Alberto sur le quatrième but brésilien, un scud qui troue les filets du pauvre Albertosi. Que du légendaire... De quoi demeurer le plus grand à jamais. Et dire que vers 1968-1969 Pelé a songé à arrêter la sélection, meurtri par le mauvais Mondial 66, par les agressions répétées et au pays, par les critiques acerbes sur son âge. Il était même discuté à l'intérieur même de la Seleçao, au sein de laquelle son leadership absolu est remis en cause : c'est ce que lui fera justement comprendre le jeune lion Jaïrzinho avant le Mundial. Heureusement pour l'Humanité entière, le Roi Soleil est revenu illuminer la planète foot pour l'éternité en ce 21 juin 1970, au désormais mythique Estadio Azteca de Mexico, au solstice d'été...

Italie-RFA, le Match du Siècle...

Les Français à la niche ! Oubliez France-RFA 82 à Séville : c'est encore et toujours cette demi-finale Italie-Allemagne du 17 juin 1970 au Stade Aztèque de Mexico qui demeure le match absolu, pour le monde entier. Et toc ! Une demie qui s'est surtout emballée en prolongation. En fait, l'Italie a marqué à la 8ème, par Boninsegna. Pendant 82 minutes, la Mannschaft va courir après le score, pilonnant le but d'Albertosi. Corner après corner, tirs de loin, de près, coup-francs... Tout y passe mais rien ne rentre ! C'est Schnellinger qui égalisera, à l'allemande, à la 90ème... Ensuite c'est la folie ! Müller, but de raccroc dont il a le secret (RFA 2-1, 94ème), puis Burgnich égalise (2-2, 98ème), la Squadra pousse son avantage par Riva (3-2, 104ème) et se qualifie enfin en finale !... Noooooon ! Müller égalise à 3-3 (110ème) et propulse l'Allemagne vers un finish victorieux qui a fait et fera sa légende ? Pas du tout !

Sur l'engagement, les Italiens marquent à la 111ème, par Rivera : 4-3 ! C'est fini ?... Noooon ! Puisque Gerd Müller hérite du ballon dans la surface, prend sa chance et... rate ! Beckenbauer est furax et frappe le sol de sa main : il attendait que Gerd lui remette le ballon pour frapper et marquer à coup sûr !!! Finalement, c'est bien l'Italie qui gagnera la place en finale. Après le match, tous les Italiens éclopés, claudiquant mais heureux, se tombent dans les bras. Ils paieront en finale le prix fort de ces efforts surhumains. Dernière image mythique : Beckenbauer, le bras droit en écharpe. Il a joué une bonne partie du match (20 minutes avant la fin du temps réglementaire, plus la prolongation), l'Allemagne ayant déjà fait entrer ses deux remplaçants (53ème et 63ème)... De toute façon, Franz ne serait jamais sorti, trop fier et trop classe. Même avec le bras bandé (clavicule cassée, quand même !), il avait de l'allure. C'est comme ça qu'on devient Kaizer, non ?

page]
Les grands moments

A tout seigneur... Jaïrzinho a réussi l'exploit encore jamais égalé d'avoir inscrit un but à tous les matchs de la Coupe du Monde, 7 buts pour 6 rencontres disputées... Autre scoreur : Gerd Müller devient “Der Bomber”, l'un des plus fabuleux buteurs de tous les temps. Avec 10 buts, dont deux triplés, l'avant-centre du Bayern prend date avec l'Histoire puisqu'il sera le buteur mythique de la grande RFA des années 70, décisif à l'Euro 72 et surtout au Mondial allemand 1974 où il ruinera les Pays-Bas avec le but de la victoire finale (2-1)... Premier carton jaune de l'Histoire ! L'arbitre allemand Karl Tschenscher avertit le Russe Lovchev en match d'ouverture Mexique-URSS... Le Tchécoslovaque Petras marque l'unique but de son pays contre le Brésil en poule (1-4) : il se signe à genoux, un geste religieux comme une offense au régime socialiste et matérialiste implacable imposé par le “grand frère” russe après le Printemps de Prague de 1968...

A noter, la participation d'Israël, un truc unique dans l'histoire de l'Etat hébreu pour un bilan pas crade (deux nuls 1-1 contre la Suède et 0-0 contre le futur finaliste italien)... Pub ! Pelé hyper relou : juste avant le coup d'envoi de la finale contre l'Italie, Pelé fait signe à l'arbitre d'attendre qu'il relace ses souliers, des Puma ! Gros plan planétaire sur les chaussures. Immense coup de pub bien prémédité par la marque au félin... Sinon, l'altitude (Mexico est perchée à 2250 mètres) et la chaleur écrasante, surtout : la plupart des matchs ont lieu à midi, à plus de 40° C !... Autre grand moment : la France est absente au Mexique. OK ! Pas drôle.... Enfin, l'un des plus grands moments de lose absolue de l'histoire du foot : le coaching désastreux du sélectionneur anglais Sir Alf Ramsey en quarts contre la RFA. L'Angleterre plane et ballade la Mannschaft, 2-0 tranquille, et à 20 minutes de la fin Ramsay fait sortir son stratège Bobby Charlton, qu'il veut préserver pour les demies. Bobby hésite à sortir puis s'exécute... Catastrophe ! La RFA en profite et Beckenbauer, tel un requin, se rapproche des côtes anglaises et Müller et Seeler tels des squales mordent : 2-2 à la 76ème ! Le Anglais sont assommés : il se voyaient en demies, voire en finale, et là, tout est à refaire, à 40°C à l'ombre... Surtout, dans les buts anglais, l'abruti de Bonetti est désastreux. Tout ça à cause d'une putain de gastro qui a cloué Gordon Banks au plumard, et donc forfait... Too bad. C'est l'ami Müller, bourreau intraitable, qui trucide Albion en prolongation (3-2). L'Angleterre ne se remettra quasiment jamais de ce quart perdu, ne gagnant aucun tournoi majeur depuis...

Classement des buteurs

Gerd Müller (RFA), 10 buts... Jaïrzinho (Brés), 7 buts... Teofilo Cubillas (Pérou), 5 buts... Pelé (Brés) et Anatoli Bychovets (URSS), 4 buts...

Un peu de vidéos...



Pélé contre l'uruguay , la tchecoslovaquie et l'Angleterre
envoyé par football-video2. - Découvrez les dernières vidéos de sport.





Fifa World Cup 1970 - The most popular videos are here










Allemagne - Angleterre :













A lire :

[Retro 2006


Retro 2002


Retro 1958


Retro 1950

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Et dire que certains se paluchent devant l'Inter et Mourinho. La passe de Pélé est plus belle que la carrière entière de Mourinho ...
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 3 heures Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 8 il y a 5 heures Les ultras allemands répondent à la DFB 13 il y a 7 heures Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25 Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 9
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
À lire ensuite
Choc de poids lourds