Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 9e journée
  3. // Chelsea/Manchester United

Branislav Ivanović, la droite dure

Peu commode dans le jeu, le latéral droit des Blues est également un excellent buteur (trois buts depuis le début de saison). Avec lui, Chelsea s'est trouvé une machine presque parfaite. Un tueur au sang froid.

Modififié
Carlos Tévez, Juan Mata, Frank Lampard, Gervinho. Au milieu des habitués, Branislav Ivanović n'a pas à rougir, lui qui a également défloré trois fois le gardien adverse cette saison. Sauf que le Serbe n'est pas un joueur offensif. Une prouesse donc. C'est simple, le latéral de Chelsea est le défenseur qui marque le plus de buts cette saison. On est encore loin des statistiques d'un Steve Bruce du temps de sa splendeur à MU au début des 90's (13 caramels en 1990-1991), mais le Serbe est un homme atypique dans une défense. D'autant qu'il ne joue pas à son poste de prédilection. Son CV indique un bon mètre quatre-vingt-huit, mais « Bane » (son surnom) squatte plutôt le côté droit de la défense de Chelsea, alors que sa nature aurait plutôt opté pour l'axe. Il faut dire que la défense centrale des Blues dégueule de prétendants avec Terry, Cahill et David Luiz. N'y voyez pas un acte de faiblesse, ce n'est pas le genre de la maison. Non, Ancelotti, Villas-Boas, puis Di Matteo ont préféré caler le Serbe sur le côté droit, car il est infranchissable. Petit à petit, Paulo Ferreira, Bosingwa ou le dernier venu César Azpilicueta ont dû se rendre à l'évidence : pas facile de dénicher le joueur formé au FK Srem. Dur sur l'homme, rapide, bon dans les airs, loin d'être maladroit avec ses pieds, Ivanović est le latéral moderne. Un mec capable d'avaler les kilomètres tout en serrant de près son attaquant. Le type est bon sur toute la longueur du terrain. Une perle doublée d'un salopard. Un génie.

Mourinho sous le charme

Rien d'étonnant à voir la moitié des clubs européens venir le courtiser lors de la dernière fenêtre des transferts. Outre le Barça et des clubs italiens, c'est surtout le Real Madrid qui a tenté le coup de poker. José Mourinho adore le joueur et a tout fait pour le braquer aux Anglais cet été. En vain. Il faut dire qu'à Londres, on a bien compris l'importance du type. Ce qui n'était pas forcément le cas lors de son arrivée, pour plus de dix millions d'euros, en provenance du Lokomotiv Moscou en janvier 2008. Avram Grant était alors en poste et a préféré envoyer le Serbe s'entraîner avec la réserve pendant six mois. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts, et Ivanović a survécu à trois changements d'entraîneurs (Scolari, Ancelotti, Villas-Boas) pour remplir son armoire à trophées. Mieux, en 2010, il figure même dans le XI de rêve de la Ligue des champions. Oui, le mec à la dégaine de boucher. Un homme attiré par le sang, le combat et la sueur. À Chelsea, on est habitué à ce genre de lascar sur le côté droit. Avant lui, Steve Clarke (1987-1998) ou encore Dan Petrescu (1995-2000) ont enchanté Stamford Bridge avec cette envie de bouffer l'adversaire.


Contre MU, Ivanović sera de nouveau de la partie. Sur chaque corner, il ira traîner son jeu de tête de pivot NBA pour refermer une cicatrice. Ici, pas question de guerre ou autre. Il s'agit d'une saloperie de suspension qui a privé le joueur de la dernière finale de Ligue des champions. On comprend pourquoi ce sommet de la Premier League est beaucoup plus qu'un simple match entre le premier et son dauphin pour le numéro 2 des Blues.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures Bonus Coupe du Monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 1
il y a 55 minutes Un fan égyptien en fauteuil porté dans une Fan Zone il y a 3 heures Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 11
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 4 heures Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 6 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes Hier à 21:36 Le CSC malheureux d'Etebo 1 Hier à 19:20 Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 Hier à 18:47 Le penalty de Cueva qui s'envole 9 Hier à 16:24 Messi rate son penalty ! 18 Hier à 15:34 Finnbogason relance l'Islande ! 3 Hier à 15:22 Le premier but en Coupe du monde d'Agüero Hier à 15:15 Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 Hier à 13:38 Pogba délivre les Bleus 8 Hier à 13:28 La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 Hier à 13:12 L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 Hier à 11:46 Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 25 : Les Bleus vus d'Australie, Espagne-Portugal et le Danois daltonien vendredi 15 juin Le but libérateur de Giménez 2 vendredi 15 juin Un couple de Français gays brutalisé en Russie 128 vendredi 15 juin Da Fonseca s'ambiance avec des supporters argentins 6