1. //
  2. // 9e journée
  3. // Chelsea/Manchester United

Branislav Ivanović, la droite dure

Peu commode dans le jeu, le latéral droit des Blues est également un excellent buteur (trois buts depuis le début de saison). Avec lui, Chelsea s'est trouvé une machine presque parfaite. Un tueur au sang froid.

Modififié
296 10
Carlos Tévez, Juan Mata, Frank Lampard, Gervinho. Au milieu des habitués, Branislav Ivanović n'a pas à rougir, lui qui a également défloré trois fois le gardien adverse cette saison. Sauf que le Serbe n'est pas un joueur offensif. Une prouesse donc. C'est simple, le latéral de Chelsea est le défenseur qui marque le plus de buts cette saison. On est encore loin des statistiques d'un Steve Bruce du temps de sa splendeur à MU au début des 90's (13 caramels en 1990-1991), mais le Serbe est un homme atypique dans une défense. D'autant qu'il ne joue pas à son poste de prédilection. Son CV indique un bon mètre quatre-vingt-huit, mais « Bane » (son surnom) squatte plutôt le côté droit de la défense de Chelsea, alors que sa nature aurait plutôt opté pour l'axe. Il faut dire que la défense centrale des Blues dégueule de prétendants avec Terry, Cahill et David Luiz. N'y voyez pas un acte de faiblesse, ce n'est pas le genre de la maison. Non, Ancelotti, Villas-Boas, puis Di Matteo ont préféré caler le Serbe sur le côté droit, car il est infranchissable. Petit à petit, Paulo Ferreira, Bosingwa ou le dernier venu César Azpilicueta ont dû se rendre à l'évidence : pas facile de dénicher le joueur formé au FK Srem. Dur sur l'homme, rapide, bon dans les airs, loin d'être maladroit avec ses pieds, Ivanović est le latéral moderne. Un mec capable d'avaler les kilomètres tout en serrant de près son attaquant. Le type est bon sur toute la longueur du terrain. Une perle doublée d'un salopard. Un génie.

Mourinho sous le charme

Rien d'étonnant à voir la moitié des clubs européens venir le courtiser lors de la dernière fenêtre des transferts. Outre le Barça et des clubs italiens, c'est surtout le Real Madrid qui a tenté le coup de poker. José Mourinho adore le joueur et a tout fait pour le braquer aux Anglais cet été. En vain. Il faut dire qu'à Londres, on a bien compris l'importance du type. Ce qui n'était pas forcément le cas lors de son arrivée, pour plus de dix millions d'euros, en provenance du Lokomotiv Moscou en janvier 2008. Avram Grant était alors en poste et a préféré envoyer le Serbe s'entraîner avec la réserve pendant six mois. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts, et Ivanović a survécu à trois changements d'entraîneurs (Scolari, Ancelotti, Villas-Boas) pour remplir son armoire à trophées. Mieux, en 2010, il figure même dans le XI de rêve de la Ligue des champions. Oui, le mec à la dégaine de boucher. Un homme attiré par le sang, le combat et la sueur. À Chelsea, on est habitué à ce genre de lascar sur le côté droit. Avant lui, Steve Clarke (1987-1998) ou encore Dan Petrescu (1995-2000) ont enchanté Stamford Bridge avec cette envie de bouffer l'adversaire.

Contre MU, Ivanović sera de nouveau de la partie. Sur chaque corner, il ira traîner son jeu de tête de pivot NBA pour refermer une cicatrice. Ici, pas question de guerre ou autre. Il s'agit d'une saloperie de suspension qui a privé le joueur de la dernière finale de Ligue des champions. On comprend pourquoi ce sommet de la Premier League est beaucoup plus qu'un simple match entre le premier et son dauphin pour le numéro 2 des Blues.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Azpi t'a voulus faire le malin, cette article est pour toi...
cette article est un mal(e) ;)
Ivanović, un génie ?

Quelle blague.. a part un bon sens du but, il n'a rien. Il est d'une lenteur incroyable et d'une technique digne d'un Dédé Gignac (sans blagué).
Note : 1
@ Near

Raconte pas n'importe quoi !

Ivanovic c'est le mec capable de multiplier les aller retour sur son côté et d'être efficace défensivement et offensivement, et il est loin de trainer la caravane ! Donc Regarde le au moins un match et tus verras, au lieu de balancer des conneries* !
Je me souviens que les débuts de Ivanovic à Chelsea étaient très laborieux, il restait toujours dans ça moitié de terrain et le ballon lui brûlait les pieds. Mais c'est vrai qu'il a progressé dans tous ces aspects du jeu et qu'il détruit l'aile gauche adverse. Avec le temps je commence à apprécier
@ hug38
Je ne pense pas qu'Azpilicueta ait voulu « faire le malin », mais que les dirigeants de l'OM - privés de la manne de la ligue des Champions -, ont fait feu de tous bois pour sauver le budget de cette saison, et donc saisi cette opportunité du transfert du Basque à Chelsea. En tout cas, pense à l'occasion à transférer le « s » de ton « vouluS » à ton « t'a ».

Il est étonnant ce joueur, à la fois monstrueux dans le jeu et efféminé dans sa marche petite et rapide, appliquée, en ryhtme avec les petits mouvements de ses bras pliés, poignets cassés. Il fait une parfaite « grande soeur » à Azpilicueta qui va apprendre beaucoup a ses côtés et qui - je n'en ai aucun doute -, saura saisir sa chance quand le transfert de Branislav viendra. Ou le sien.

(Inutile de préciser qu'il n'y a guère d'ironie dans mon commentaire, et que je serai très bougon si on en venait à ne pas le considérer comme « gay friendly ».)
Le pauvre, si avec son mètre 98 il se retrouve pivot de NBA, il risque fort de se faire marcher dessus.

@ Eudoxe
Je ne vois pas assez de matchs de Chelsea pour me faire une idée précise d'Ivanovic. En revanche, si je me base sur la photo de l'article, je ne peux pas le qualifier de gay friendly.
M'enfin, je fais confiance à ton jugement.
igor-gonzolla Niveau : Loisir
j'aime bien la comparaison avec Bane
@ Lou_tcho
Bon, je n'affirme rien le concernant. C'est juste comme je le vois, moi et, roh, c'est vrai que la photo est mal choisie bon sang !

Sinon, j'en profite - pas prévu de plan B moi ce soir, 'tain de report ! -, pour effectuer un coaching en remplaçant un « s » par un « t » : faire feu de touT bois, je crois qu'on dit. Bon, ça c'est fait.
Azpi, si je dis pas de connerie, à été mis en confiance par Di Matteo qui avait songé à replacé Ivanovic dans l'axe, sauf que ses prestations sont tous simplement énorme pour le délogé du couloir droit.

De toute façon, c'est pas ça qu'on demande à un latéral de nos jours d'avoir de la puissance, de la vitesse, une dizaine de poumon et un gros sens du but?

Near, je suis d'accord, c'est pas un génie, mais trouve moi un entraineur aujourd'hui qui n'aimerai pas avoir Ivanovic dans son effectif.

Par contre Gay Friendly je suis pas sur, quoi qu'avec son gros cul ... ahah.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
296 10