Brandao sauve la Coupe de la Ligue ?

Plus belle la vie ! France 3 a sa série culte, microcosme marseillais sublimé par des Marseillais avec des vrais morceaux de Marseillais dedans. Plus belle la life ! France 2 a son feuilleton culte, « L'OM en Coupe de la Ligue » avec sa star Marlon Brandao. Fred Thiriez s'en frise les moustaches !

Modififié
0 1
Brandao... Le coup du gros bandeau blanc autour du crâne... L'air groggy de celui qui revient quand même sur le terrain alors que Ben Arfa se préparait à le remplacer. Ne pas renoncer. Fier d'être Marseillais. Planter un doublé en enlevant la qualif dans les prolongations (2-1). En terre hostile (le Stadium de Toulouse plein à ras bord). En plein hiver... Totale dramaturgie ! Souvenir marquant. Qui en rappelle d'autres : le doublé et la passe dèce du même Brandao contre St-Étienne en 8ème, en terre hostile (3-2 à Geoffroy Guichard). Brandao, ce héros ! La Ligue et son président Thiriez peuvent lui dire merci : le Brésilien a sans doute sauvé la vie à une compète promise à la trappe.

Pourquoi ? Parce que Marseille, c'est la France, bien sûr ! Pas de légende du foot français sans l'OM. Or, l'OM n'a jamais gagné la Coupe de la Ligue. Mieux : l'OM n'a jamais été finaliste de la CDL ! Et voilà, c'est fait ! Toute la Provence va monter à Paris le 27 mars prochain et recouvrir d'albâtre les trois-quarts du Stade de France. Et contre qui, en finale ? Bordeaux ou Lorient : ça se jouera mardi prochain, 17 février. Tout bénef pour Fred Thiriez, quel que soit le vainqueur. Si c'est Bordeaux, ce sera LA super affiche OM-Bordeaux que tout le monde attendait et que ce sacré roublard de Frédo-la-Moustache avait programmée avec ses têtes de série opportunément mises en place. OL-Bordeaux ou OL-OM, Fred aurait aussi aimé mais les Merlus, pas d'accord... OM-Bordeaux, top style ! Et si c'est Lorient ? Kif pareil ! Toute la Bretagne monte à la Capitale ! Le “petit budget” contre le gros PNB. Le jeu à la Nantaise de Gourcuff père contre le jeu à la Brandao de Didier Deschamps. Parce que, évidemment, Brandao marquera en finale... Elle est pas belle la vie ?

Des finales sympatoches

Le scénario alléchant pour la LFP et France 2 se gonfle encore plus de vanille-Chantilly-praliné avec pour teasing le “premier titre que l'OM peut remporter depuis 1993” ! Et avec qui comme entraîneur ? Didier Deschamps, qui lui l'a gagnée, la CDL. C'était en 2003, avec Monaco (4-1 contre Sochaux)... Si l'OM battait Bordeaux après prolongations sur un 2-1 avec doublé de Brandao, la Coupe de la Ligue renaîtrait pour au moins 56 années supplémentaires (le temps qu'il faut à la radioactivité phocéenne pour s'éteindre complètement après un titre gagné). Parce qu'elle revient de loin, la CDL... L'un de ses pires détracteurs s'appelait même Pape Diouf. Mais bon, il n'était pas le seul : joueurs pas motivés, entraîneurs qui alignent l'équipe-bis en testant les jeunes, présidents qui pestent, sélectionneurs revêches (la “Coupe Machin” pour Domenech). Des finales sympatoches (la Province à Paris : Gueugnon vainqueur en 2000), mais un hic de taille l'an passé, la faute de goût de trop : Vannes en finale ! Alors, OK : la Province à Paris, Breizh über Alles, le tout-petit-budget contre le Grand PNB bordelais, etc... Mais avec une tôle 4-0 au bout, forcément ça a refroidi. “Catastroches” supplémentaires : la météo et les têtes de série. La France de l'Egalité n'aime pas les têtes de série. Depuis Louis 16, en gros. Alors la nouvelle formule des six clubs s'étant qualifiés la saison précédente pour une Coupe d'Europe exempts des seizièmes et les quatre premiers du dernier championnat têtes de série lors du tirage des huitièmes et des quarts... Ça le faisait pas trop. Et puis la vague de froid a chamboulé les compètes, au point de mélanger championnat, Coupe de France et Coupe de la Ligue : personne n'y comprenait plus rien ! La CDL a bien failli mourir de froid cet hiver 2009-10, abandonnée de tous...



Et puis, miracle : Brandao et l'OM sont arrivés. Le Brésilien a emballé la France du Foot à St-Étienne et l'OM a rallumé la flamme contre Lille en quarts sur France 3 : 3,4 millions de téléspectateurs pour une part d'audience de 13,3 %, deuxième meilleur score de la soirée ! Rebelote hier soir : TFC-OM a réuni en moyenne 3,7 millions de téléspectateurs plaçant France 2 en deuxième position des audiences de la soirée (15,7% de part d'audience). On rappelle que le Stadium était plein (26 000 Pékins). Fredo Thiriez attend Lorient-Bordeaux avec gourmandise... Alors ? Alors, la vérité, c'est que chaque compétition a son propre rythme de croisière. La Ligue des Champions, assez boudée en poules, retrouve de son intérêt dès les 8èmes. La Coupe de France réveille la France dès les 32èmes (quand les pros affrontent les amateurs). La Coupe de la Ligue emballe en demies : c'est toujours à ce moment qu'elle renaît, surtout quand les “gros” sont au rendez-vous. Ce qui va être de plus en plus le cas vu que les cadors sont protégés en entrant tard dans la compète. Et puis l'épopée brandaoïenne de l'OM révèle à nouveau une vérité sportive incontestable : même décriée, la CDL est un trophée important. Outre la monnaie et la place en Coupe d'Europe qu'elle rapporte précocement, c'est une ligne indélébile inscrite au palmarès et un moment fort dans la vie des supporters (Ultras exceptés).

Point de bascule

Et puis, la Coupe de la Ligue apparaît souvent comme le point de bascule déterminant dans la vie des grands clubs : l'OL se met sur orbite en la remportant en 2001, amorçant sa mainmise sur la L1 avec sa série de 7 titres en championnat débutée l'année suivante en 2002. Idem pour le Bordeaux de Ricardo, vainqueur en 2007 (1-0 contre l'OL) et annonciateur du grand Bordeaux de Lolo Blanc (qui l'a gagnée l'an passé, prémices là aussi du succès en championnat). Le PSG en crise constante ces dernières années s'est requinqué avec sa victoire anti-Ch'ti de 2008 (2-1 contre Lens) et s'est sans doute sauvé de la relégation grâce à ce titre. Enfin, l'OM de Didier Deschamps vient de se donner l'occasion de décrocher son premier titre depuis 17 ans. Pas morte, la Coupe de la Ligue !



Sinon, petit casse-tête pour finir : en cas de finale Bordeaux-OM et que les deux clubs se qualifient pour la C1 2010-11, qui qualifier en Europa League au titre de “vainqueur” ou “vainqueur putatif” de la CDL 2010 ? Lorient ? Toulouse ?... Le Mans ?

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Qui en cas de finale Marseille Bordeaux, avec les deux en LdC ??
Ben, Montpellier pardi!!
Le 5eme du championnat
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Bordeaux, brisons le tabou
0 1