France - Ligue 1 - Le joueur de la 26ème journée

Par Swann Borsellino

Brandao les cœurs !

Arrivé en catimini à Saint-Étienne cet été, Brandao a déjà conquis tout le Forez. Auteur de 7 buts en Ligue 1 cette saison, le Brésilien a apporté sa besogne, sa bonne humeur et sa chance à l’effectif de Christophe Galtier. Véritable porte-bonheur des Verts, l’ancien Marseillais revit à l’Étrat où il a retrouvé le sourire et une certaine efficacité. Pour le plus grand bonheur des siens.

Note
17 votes
17 votes pour une note moyenne de 4.82/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Brandao, en pleine partie de un, deux, trois, soleil.
Brandao, en pleine partie de un, deux, trois, soleil.
C'est depuis un doux soir de printemps que l'image de Brandao est restée gravée à jamais dans l'histoire du football français. Mars 2012, l'Olympique de Marseille dispute un huitième de finale retour de Ligue des Champions à San Siro et commence à courber l'échine devant la puissance de l'Inter Milan. On joue la 88e minute, les Nerazzuzzi mènent 1-0 et on se dirige tout droit vers une douloureuse prolongation. C'est le moment choisi par Didier Deschamps pour sortir Loïc Rémy et lancer Brandao dans le grand bain. Sans complexe, le Brésilien lève les yeux vers le ciel et regarde un long ballon de Mandanda dans les airs. Ce dégagement lui tombe sur le dos, il pivote, bouscule Samuel et envoie une frappe en plein milieu des buts d'un Julio Cesar déjà à terre. L'issue de la rencontre est improbable et les supporters de l'OM, qui l'ont si souvent critiqué, gueulent son nom jusqu'à en perdre la voix. Brandao, lui, lève ses doigts vers le ciel, explose de joie et explique sereinement ce que trop considèrent comme un miracle. «J’ai dit à Deschamps que j’allais marquer. Je savais que j’allais marquer » dégaine t-il avec ce mysticisme et cette foi que l'on ne peut dissocier du personnage. « Grâce à Dieu », comme il le dit souvent, Brandao a atterri à Saint-Étienne. Loin du soleil brésilien, loin de la chaleur marseillaise, Brandao a toujours les critiques collées au short. Des paroles qu'il prend soin d'essuyer d'un revers de main et avec le sourire.

Un sacré porte-bonheur

Au cours de sa carrière, Brandao n’a jamais été un homme de chiffres. La preuve : lors de sa saison la plus prolifique en 2005/2006, il n’a marqué «que» 15 buts en 25 matchs. Mais cet exercice est différent. Car c’est bel et bien sur le plan statistique que l’attaquant de l’AS Saint-Étienne fait la différence. Auteur de 7 buts en 18 matchs et 12 titularisations, l’ancien joueur du Shakthar Donestk pèse lourd dans le beau paquet de points stéphanois. Quand il démarre la rencontre, les Verts empochent 2,6 points de moyenne par match (10 victoires et 2 nuls en 12 matchs). Quand il entre au moins en jeu, l'ASSE empoche 2,12 points de moyenne par match. Et quand il ne joue pas ? Les hommes de Galtier ne prennent que 0,63 point par match. Un rythme de champion quand Brandao est titulaire, un rythme de relégable quand il n’est pas là. Pas surpris, Christophe Galtier a sa petite explication : « Sa manière de jouer permet au bloc d’être plus haut. Sa manière de jouer permet à d’autres de s’exprimer. Il focalise l’attention des défenses adverses. Et puis, il marque des buts, hein. ». Aujourd’hui, le Brésilien est le véritable porte-bonheur des Verts. C’est simple : les Verts n’ont jamais perdu quand Brandao est titulaire et ils sont qualifiés pour la finale de la Coupe de la Ligue, aussi connue sous le nom de Brandao Cup. Bref, à Saint-Étienne comme à Marseille, Brandao fait le boulot. Et ça, ça voudrait peut-être dire que ce joueur a autre chose que du bol.

Et s’il était un vrai joueur de foot ?

D'ailleurs, la saison 2012-2013 pourrait bien devenir la meilleure saison statistique du joueur de 32 ans en France. A un but de son record en Ligue 1, Brandao occupe désormais un rôle important dans la rotation stéphanoise. Et cela semble logique tant son association avec Pierre-Emerick Aubameyang constitue un calvaire pour les défenses adverses. A sa versatilité et sa capacité à prendre la profondeur du Gabonais, Brandao ajoute son jeu physique, son jeu dos au but et son pressing de tous les instants. Souvent raillé, ce dernier n’en demeure pas moins une plaie constante pour les défenseurs adverses. « Brandao, c’est un défi physique de tous les instants. Et puis même sur les corners défensifs, il est présent, il prend beaucoup de ballons » balance son coéquipier Jonathan Brison. Toujours devant le but, souvent bien placé, Brandao est aussi maladroit avec ses pieds que malin avec sa tête. En somme, le Brésilien est un joueur capable de rater un but tout fait en demi-finale de la Coupe de la Ligue, mais capable de réussir un contrôle du dos à San Siro, en Ligue des Champions. Et c'est peut-être pour ça qu'on l'aime.

Parier sur les matchs de Olympique de Marseille

 





Votre compte sur SOFOOT.com

27 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par roctovirso le 25/02/2013 à 18:56
      

    Ca a toujours bien marché les Brésiliens dans le chaudron.
    Pourvu que ça dure.

  • Message posté par Durix_Durex le 25/02/2013 à 18:59
      Note : 3  /

    Beau papier pour un joueur attachant qu'on aime moquer.
    J'AI PAS TOUCHE, J'AI PAS TOUCHE !!

  • Message posté par antony le 25/02/2013 à 19:06
      Note : 3  /

    "En somme, le Brésilien est un joueur capable de rater un but tout fait en demi-finale de la Coupe de la Ligue, mais capable de réussir un contrôle du dos à San Siro, en Ligue des Champions. Et c'est peut-être pour ça qu'on l'aime."
    C'est exactement pour ça que je l'aime bien.
    C'est pour ce genre de jeux de mots (titre) que je viens sur votre site. Pas pour des articles sur Victoria. On peut me dire de ne pas cliquer etc, mais j'avais pas compris de quoi il s'agissait, sinon vous pouvez être sûr que je n'aurais pas cliqué sur l'article creux de Mme Beck'cam!

  • Message posté par Comalipa le 25/02/2013 à 19:06
      

    On dira ce qu'on en veut, mais il aurait joué au Parc hier, il aurait bien collé un tout moche mais ô combien utile! Sacré joueur moqué même au Brésil mais si attachant!

  • Message posté par Spartakist le 25/02/2013 à 19:07
      

    Je plussoie. Très bon article sur un joueur qui ne mérite pas d'être autant décrié. Totalement d'accord avec la dernière phrase.

  • Message posté par elgringo83 le 25/02/2013 à 20:10
      Note : - 6  &


  • Message posté par elgringo83 le 25/02/2013 à 20:12
      Note : - 6  &


  • Message posté par Toto Riina le 25/02/2013 à 20:53
      

    Bakayoko des temps modernes...

  • Message posté par LeChapelierFou le 25/02/2013 à 20:55
      

    Qui l'eut cru ?

  • Message posté par elnendordino le 25/02/2013 à 21:01
      Note : - 1 

    7 buts?
    comme un certain mutu?
    ah ok.

  • Message posté par Arkha le 25/02/2013 à 21:04
      

    Message posté par Toto Riina
    Bakayoko des temps modernes...


    Haha carrément !!

    Bon pour le controle du dos personnellement je suis certain qu'il ne l'a pas fait exprès, mais tant mieux pour lui et les verts si ça roule en ce moment !

  • Message posté par juda le 25/02/2013 à 21:17
      Note : - 1 

    Retour a la realite. Avant les Zlatan et consort, on admirait les attaquants qui etaient a 7 buts au mois de fevrier. Et ouais.
    Et personne ne s'inquiete de la recrudescence de disparition de femme dans la region de st Etienne ses derniers mois.

  • Message posté par 4fingers le 25/02/2013 à 21:56
      Note : 9  /

    Putain c'est ouf comme ta réputation est salie à jamais quand on a porté plainte contre toi et que t'es un peu connu.
    Même si t'es innocent.
    Il est tombé sur une folle qu'a voulu prendre un peu de thunes parce qu'elle a réussie à michetonner; il a été complétement innocenté et l'image du violeur reste.
    C'est pas pour faire la morale (enfin un peu qd même) mais un constat.

    Enfin bon: merci Brandao pour cette belle saison, j'avoue qu'j'étais un peu sceptique en début d'saison.

  • Message posté par Joshua_is_a_tree le 25/02/2013 à 22:26
      Note : 8  /

    Pauvre Brandao.

    Une grosse pute* ment et l'accuse de viol et voilà sa réputation sali à jamais, alors que le pauvre type n'a fait que ce que tout les mecs font quand une femme écarte les jambes.

    Par contre sa réputation de seul brésilien au monde à ne pas être technique, il l'a bien mérité celle là lol

  • Message posté par Ach_21 le 25/02/2013 à 22:40
      Note : - 1 

    Message posté par 4fingers
    Putain c'est ouf comme ta réputation est salie à jamais quand on a porté plainte contre toi et que t'es un peu connu.
    Même si t'es innocent.
    Il est tombé sur une folle qu'a voulu prendre un peu de thunes parce qu'elle a réussie à michetonner; il a été complétement innocenté et l'image du violeur reste.
    C'est pas pour faire la morale (enfin un peu qd même) mais un constat.

    Enfin bon: merci Brandao pour cette belle saison, j'avoue qu'j'étais un peu sceptique en début d'saison.


    Michael Jackson likes this

  • Message posté par MaxMaga le 25/02/2013 à 23:07
      

    La plus gros grosse récompense personnelle de Brandao dans sa carrière ce sera le ballon d'eau fraiche 2013 !

  • Message posté par tonton baston le 25/02/2013 à 23:08
      Note : 1 

    c est claire que c est pas un bresilien comme les autres mais a l om il ma fait rever c est un vendeur de nichon a la sauvete ce mec avec 11 mecs comme lui tu perd jamais mais t est pas sur de marquer aussi lol grand respect au borgne (matche contre toulouse)

  • Message posté par sokal le 26/02/2013 à 01:08
      Note : - 1 

    Belle réponse de sa part à tout ceux qui critiche lui

  • Message posté par paskos le 26/02/2013 à 03:02
      Note : - 2 

    Un vrai guerrier. Ne mérite pas d'en prendre tellement dans la face.
    La preuve que la plupart des gens qui parlent de foot n'y connaissent rien.

  • Message posté par Crunch le 26/02/2013 à 08:09
      Note : 1 

    Tout à fait d'accord avec l'article, ça fait longtemps que j'attends un article sur lui, même si j'aurais aimé qu'on développe un peu plus son association avec aubameyang. Ces deux-là, c'est une complémentarité parfaite comme développé dans l'article d'ailleurs, entre un mec puissant qui joue en pivot et bon de la tête et un mec tout en vitesse. Ca doit être un cauchemar pour les défenseurs ce duo, tu défends à l'épaule sur l'un et puis bim tu ramasses tes reines pour rattraper l'autre.
    Surtout Brandao permet à PEA de jouer sur le côté, là ou il est vraiment bon, c'est un peu une hérésie de le mettre en 9, à l'inverse c'est un peu comme si on faisait jouer Lisandro ailier (elle est pour toi celle-là rémi) . C'est d'ailleurs plus cette association gagnante qui permet aux verts de faire un bon championnat. Les deux se rendent bons mutuellement.

  • Message posté par Tav42 le 26/02/2013 à 10:47
      Note : 1 

    Message posté par roctovirso
    Ca a toujours bien marché les Brésiliens dans le chaudron.
    Pourvu que ça dure.


    J'avoue que je garde un souvenir impérissable de Rodrigao

  • Message posté par KDurant le 26/02/2013 à 10:56
      

    Avoir Brandao dans son équipe, c'est l'assurance de remporter la Coupe de la Ligue.
    C'est SA compet' !

  • Message posté par Albin-a-bon-dos le 26/02/2013 à 11:56
      

    Message posté par Tav42


    J'avoue que je garde un souvenir impérissable de Rodrigao


    Quid de Luiz Alberto?

  • Message posté par mixmaster le 26/02/2013 à 12:21
      

    Sans oublier le grand Flavio Cuca et une charnière de feu Nivaldo / Paulao !

  • Message posté par Tav42 le 26/02/2013 à 13:32
      



    Ben pour Luiz Alberto je sais pas trop quoi en penser, vu qu'on n'a pas vraiment eu le temps de le voir à l'oeuvre.

    Mais pour le peu qu'on avait vu, il m'avait pas fait mauvaise impression (celà n'engage que moi ceci dit)

    mixmaster, merci de m'avoir rappelé Flavio Cuca et ses 125 kilos. Et dire qu'il plantait à tout-va à Mulhouse avant de signer à l'ASSE...

  • Message posté par outah le 26/02/2013 à 14:40
      

    Je ne l'ai jamais oublié Flavio Cuca, qui avait sa chanson au stade de l'Ill (à Mulhouse donc) et claquait souvent. Pas sûr qu'il faisait 125kg à ce moment là (un peu moins je pense).

    Un de ceux qui nous permettait de croire qu'on remonterait en division 1 (le nom de l'époque de la compète). Mais le FCM remonteras un jour...FCM vaincra (peut être enfin cette année un retour en national?). Bref, hors sujet, mais instant nostalgie

  • Message posté par roctovirso le 27/02/2013 à 11:01
      



    Rodrigao et Luiz Alberto, j'ai dû rater un épisode.
    Je pensais à Aloisio et Alex plutôt.


27 réactions :
Poster un commentaire