En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // OM/Chelsea (1-0)

Brandao bat Drogba

Match de gala dans la partie non-enneigée de la France. L'OM retrouvait Drogba et Chelsea. C'est finalement Brandao qui a fait la différence à dix minutes de la fin.

Modififié
61e minute : Didier Drogba sort, remplacé par Sturridge, sous les applaudissements nourris du Vélodrome. Voilà, c'est passé. Marseille a revu son chouchou. Passons vite fait sur le match de l'Ivoirien qui avait inscrit mille buts en une saison avec l'OM : bien contenu par la défense, assez peu dangereux dans les faits outre une frappe lointaine à la 24e et un extérieur au-dessus à la demi-heure de jeu.

On rembobine, retour sur le match. Belle entame des Olympiens, avec quelques mouvements intéressants et un paquet d'occasions franches : superbe demi-volée extérieur du gauche de Benoit Cheyrou aux vingt mètres qui effleure la lucarne de Cech, missile longue portée signé Valbuena qui déchire la transversale, frappe à ras de terre de Rémy dans la foulée juste à côté, Brandao en pivot dévisse à bout portant... Tout ça entre la 7e et la 14e minute... Puis stupeur à la quinzième : l'arbitre central désigne le point de péno pour un tacle de Diawara sur Malouda. Décision annulée quelques secondes plus tard par le nouvel arbitre posté derrière le but qui préfère octroyer un corner (qui ne donnera rien bien sûr). Un fait de jeu qui booste un peu les Londoniens. Les Jaunes d'un soir prennent les choses en main après un départ poussif. Ici une frappe trop enlevée de Ramires direction le virage (21e), là une incursion de Kalou mal conclue (22e) suivie de deux timides tentatives de Drogba. L'OM se laisse un peu aller avant de se réveiller à la 34e minute lorsque Heinze décroise de la tête un coup-franc de Cheyrou. But refusé pour un hors-jeu très délicat à juger même après ralenti. L'arbitrage pas à la fête non plus lorsque Kalou s'écroule dans la surface après un tacle limite de Diawara -encore-, la faute est là mais le sifflet ne retentit pas. Le temps que Brandao, idéalement placé, envoie une bombe de l'autre côté de la Méditerranée et tout le monde rentre au chaud sur un 0-0 après une mi-temps globalement plaisante.

Disons-le tout net, la deuxième période est beaucoup plus timorée et moins rythmée que la première : de rares tentatives de part et d'autre (Malouda, Taiwo, Cheyrou, Kaboré, Ramires, pour des frappes lointaines), peu d'engagement, des longs ballons et des centres infructueux... bref, c'est aussi palpitant que de regarder la neige tomber sur la partie Nord de la France. Puis vient la 80e minute. Alors qu'Ancelotti fait entrer quelques jeunes, Taiwo repique dans l'axe, frappe du droit, Brandao coupe du gauche, fait trembler les filets de Cech et a le toupet de mettre son doigt devant ses lèvres, comme pour dire "Chut" aux critiques. Le Vél attendait Drogba, il a eu Evaeverson Lemos da Silva Brandão. Quoiqu'il en soit, 1-0, score final et victoire importante pour un OM qui restait sur deux résultats décevants en L1 (nul face à Rennes, défaite à Nice). Même s'ils alignaient une équipe un peu bâtarde, les champions d'Angleterre n'ont plus grand chose à voir avec la terrible machine à gagner du début de saison. Et dimanche, c'est derby à Tottenham. Une autre paire de manches en perspective...


PM

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9
À lire ensuite
Arsenal en sera