1. //
  2. // 16es
  3. // Braga-Sion (2-2)

Braga évite le piège suisse

Modififié
3 14

Sporting Clube de Braga 2-2 FC Sion

Buts : Josué (27e sp.) et Stojiljković (48e) pour Braga // Gekas (16e et 29e) pour Sion

La mission s'annonçait compliquée pour Sion.

Défaits sur leur pelouse au match aller (1-2), les Suisses devaient sortir une grosse prestation pour se qualifier. Pas de miracle, c'est la fin de l'aventure en Ligue Europa pour Sion.

Pourtant, quand les visiteurs ouvrent la marque dès la 16e minute, par l'intermédiaire de Theofánis Gekas, on se dit que tout est possible. Si Josué, sur penalty, vient réduire les ardeurs des visiteurs, le vétéran Gekas, 35 ans, y va de son doublé et porte la marque à 1-2. À la mi-temps, les Suisses tiennent leur hold-up.

Au retour des vestiaires, il ne faut pas attendre longtemps pour comprendre qu'il n'y aura pas de prolongation. Stojiljković égalise à la 48e et envoie son équipe en 8es de finale de la Ligue Europa. Le score n'évoluera plus.

Après Blatter, sale journée pour les Suisses.


  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa LU
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Sur l'ensemble des deux matches, Sion méritait largement la qualification. Ils ont notamment largement dominé ce match retour. Le pénalty est très sévère. Sion tire sur la barre dans les arrêts de jeu.

    Au final, les Valaisans peuvent être déçus mais personne ne s'attendait à ce qu'il sorte de la phase de groupe. Ils ont juste démontré qu'un petit club suisse qui ne joue pas les premiers rôle en championnat pouvait largement soutenir la comparaison avec Liverpool, Kazan, Bordeaux et Braga, toutes des équipes en principe supérieures sur le papier.

    Cela dit, Braga est vraiment une équipe très faible et ça fait souci pour le niveau du foot portugais en-dehors des 3 grands clubs.

    Bref, on mise encore une fois tout sur Bâle pour le coefficient UEFA de la Suisse...
    De retour de Braga, les larmes en bas.
    steven.mugiwara Niveau : DHR
    Message posté par soswiss
    Sur l'ensemble des deux matches, Sion méritait largement la qualification. Ils ont notamment largement dominé ce match retour. Le pénalty est très sévère. Sion tire sur la barre dans les arrêts de jeu.

    Au final, les Valaisans peuvent être déçus mais personne ne s'attendait à ce qu'il sorte de la phase de groupe. Ils ont juste démontré qu'un petit club suisse qui ne joue pas les premiers rôle en championnat pouvait largement soutenir la comparaison avec Liverpool, Kazan, Bordeaux et Braga, toutes des équipes en principe supérieures sur le papier.

    Cela dit, Braga est vraiment une équipe très faible et ça fait souci pour le niveau du foot portugais en-dehors des 3 grands clubs.

    Bref, on mise encore une fois tout sur Bâle pour le coefficient UEFA de la Suisse...


    Largement dominé ce match retour ? Peut-être les 20-25 dernières minutes, et encore, Braga a géré la suite pour les détruire sur un contre, d'où l'entrée de Pedro Santos pour apporter un surplus de vitesse sur les ailes ...
    Sion a très bien joué, s'est très bien défendu avec ses armes, félicitations à eux. On parle tout de même d'une équipe qui a deux fois le budget de Braga alors bon petit club suisse quand on compare avec Braga ...

    Maintenant si le penalty est sévère, que dire second du but ultra-chanceux de Gekkas. Dans le jeu, des monstres physiques face à des gabarits plus techniques, Braga n'avait pas trop le choix et s'en est bien tiré. J'ai été à Tourbillon jeudi dernier, et tirer à tout va comme des bourrins en direction du but ne veut pas dire dominer. Je suis désolé, mais le football ce n'est pas aligner des vigiles et deux joueurs - Carlitos et Gekkas - qui touchent du ballon !

    Faudrait eut-être pas oublier les nombreux ratés de Braga aujourd'hui. Les trois gros loupés d'Hassan aujourd'hui, dont deux flagrants en seconde mi-temps qui doivent permettre de finir le match en roue libre, sont tout aussi graves que la barre dans les arrêts de jeu.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    3 14