En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Bracigliano, même pas peur

Modififié
Bon, Marseille s'est qualifié pour les quarts de finale de Ligue des Champions. Une double confrontation plus ou moins maîtrisée contre l'Inter, mais il y a un hic : l'expulsion de Steve Mandanda. Suspendu un match, il ne jouera pas le match aller du prochain tour.

Du coup, tous les projecteurs se sont tourné vers son remplaçant, Gennaro Bracigliano. Arrivé cet été après huit saisons passées à Nancy, le portier de 32 ans n'a disputé que trois matchs de coupe cette saison, et 30 secondes à peine lors du retour face à l'Inter, où il n'a pu arrêter le pénalty de Pazzini.

Si certains émettent des doutes, l'intéressé n'en a pas. Comme il le déclare à L'Equipe, il ne ressent aucune pression en vue de cette rencontre européenne.

"Je ne vais pas m’entraîner plus, puisque je suis toujours à fond à l’entraînement. Je vais jouer ce match comme tous les autres, avec l’envie de l’emporter. Je suis dans mon rôle de deuxième gardien. J’ai toujours été derrière Steve. Ma vie ne va pas changer non plus après ce match, même si évidemment, il aura une saveur particulière."


Pour lui qui n'a jamais joué plus que la durée d'un péno en Ligue des Champions, sûr que ça lui fera des souvenirs... AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 9 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
À lire ensuite
Une rixe Bonucci-Vidal ?