Boutonnet menacé, le ministère réagit

Modififié
0 11
Antoine Boutonnet est sous pression.

Le chef de la division nationale de lutte contre le hooliganisme est depuis quelques semaines la cible d'attaques et de menaces émanant de supporters mécontents de son action.

En marge du derby entre Saint-Étienne et Lyon le 27 octobre dernier (1-2), des tracts représentant Boutonnet la tête découpée et ensanglantée avaient été saisis par la police. Autre club, même haine, puisque les fans du PSG se sont succédé sur Twitter pour intimider et insulter l'ancien commissaire lillois.

Face à ce déchaînement de violence, le ministère de l'Intérieur a tenu à apporter son soutien à son employé au travers d'un communiqué publié ce samedi :

« Nous condamnons avec la plus grande vigueur les menaces de mort dont a été l'objet ces derniers jours le chef de la division nationale de lutte contre le hooliganisme. Ces tentatives d'intimidation, proférées notamment sur le web, ne sauraient atténuer la détermination des pouvoirs publics à combattre sans relâche les comportements haineux d'une minorité d'individus qui se prétendent supporters. Bien au contraire, ces menaces proférées à l'encontre d'un fonctionnaire de police démontrent très clairement que la fermeté et l'intransigeance doivent continuer à prévaloir dans la lutte contre les violences péri-sportives, et notamment dans le football. »

Et le curling ? RG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Faut les comprendre les supporters, à cause de Boutonnet, on se dirige vers la fermeture éclair de certains groupes d'ultras!
C'est quoi cette chute sérieux..
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
je crois que je n'ai jamais vu la france dans un état de tension pareil. meme pendant les attentats je ne me souviens pas que tout partait en vrille comme en ce moment. les actes racistes, les déclarations et tabassages d'homosexuels, les tarés comme ce matin a libé. les furieux de droite et d'extreme droite n'ont pas l'air d'apprécier le fait que la gauche soit au pouvoir. je ne dis pas qu'a gauche il n'y ait pas de zombies mais je ne me souviens pas d'actes aussi violents sous chirac/sarkozy(peut être une crise de moindre ampleur aussi).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 11