Boutonnet, Bompard et l'antifascisme

Modififié
4 9
Le commissaire Antoine Boutonnet (que So Foot avait interviewé en février dernier) dirige actuellement la division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) au sein du ministère de l'Intérieur. Dans un reportage diffusé sur M6, on a pu apercevoir Antoine Boutonnet dans son bureau, un drapeau de l'action antifasciste accroché au mur.

Des images qui ont évidemment fait tiquer des responsables politiques d'extrême-droite. À commencer par Jacques Bompard, député non-inscrit du Vaucluse, mais ancien membre de l'OAS pendant la guerre d'Algérie, un des fondateurs du Front national et désormais très proche de la mouvance identitaire. Dans la séance de questions posées au gouvernement à l'Assemblée nationale, l'actuel maire de la ville d'Orange s'est offusqué (...) de la présence du drapeau antifa, lié au « communisme et l'anarchisme » selon lui, sur le mur d'un « fonctionnaire de police, tenu à un devoir de réserve » .

Plus que la requête déjà assez particulière, c'est la réponse du ministère de l'Intérieur qui a fait doucement rigoler. Publiée le 15 octobre dernier au Journal officiel, elle explique que la présence dudit drapeau dans le bureau du commissaire Boutonnet n'est qu'un trophée acquis par ce dernier lors du sommet de l'OTAN en 2009 à Strasbourg : « La dernière journée de ce sommet fût le théâtre d'incidents extrêmement violents en marge d'une manifestation organisée par les opposants au sommet. Alors qu'un hôtel était incendié par certains d'entre eux, le commissaire de police concerné a dû organiser une opération de rétablissement de l'ordre dans des conditions particulièrement difficiles, ainsi que le sauvetage et l'évacuation de sept fonctionnaires de police dans l'hôtel en feu. La médaille d'argent pour acte de courage et de dévouement lui a été décernée pour ces faits. À cette occasion, il a conservé, et affiché dans son bureau, un drapeau abandonné sur place par l'un des "casseurs". Ce drapeau rappelle donc simplement un épisode marquant de la carrière de ce fonctionnaire de police, à l'instar d'autres objets présents dans son bureau à titre de souvenir. Il peut en effet arriver à des policiers comme à quiconque de conserver tel ou tel objet témoignant d'un moment important de sa carrière. »

Conserver ses trophées de bagarre, ce n'est pas une tradition des hooligans ? AA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il est aussi anti-footbal non ?

(cf les maillots de Bordeaux et Toulouse)
Déçu2Bordeaux-Pas2Coeur Niveau : CFA
@Lacaze...

Aïe, ça fait mal...Je dois me retirer pour coup bas dévastateur.
Aïe, ça fait mal.
Déçu2Bordeaux-Pas2Coeur Niveau : CFA
Et juste après tu as "Girondins prêts pour la grève !"...

Mais n'ont-ils pas commencé d le Trophée d Champions ?
Message posté par Déçu2Bordeaux-Pas2Coeur
Et juste après tu as "Girondins prêts pour la grève !"...

c'est a cause du Maillot accroché dans le bureau de Boutonnet.

le president de Bordeaux s'est fendu d'un communiqué trouvant inadmissible que Boutonnet ai accroché le maillot de son club a coté de celui de Toulouse ... on attends la réponse du ministère de l’intérieur.
Mouais, la vieille polémique à 2 balles.
Mon petit doigt me dit que s'il avait s'agit d'un drapeau pro-fasciste, Bompard n'aurait pas parlé de "fonctionnaire de police tenu à un droit de réserve".
Soulcialist Niveau : Loisir
Wow ! A son mur 2 trophées de guerre du terrible et bouillonnant "derby de la Garonne".

Ce type est héros national.
Les 2 maillots ensemble c'est vraiment la preuve que c'est un gros tocard'
Lorenzaccio Niveau : DHR
Message posté par ultradoux
Mon petit doigt me dit que s'il avait s'agit d'un drapeau pro-fasciste, Bompard n'aurait pas parlé de "fonctionnaire de police tenu à un droit de réserve".


Tu as surement raison, mais on peut aussi dire que Valls n'aurait pas accepté l'excuse du trophée pris sur un groupe de neo-nazi.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 9