1. // Daguestan

Boussoufa s'explique

0 4
Les soirées ne doivent pas être légion au Daguestan. Alors, pour se détendre Mbark Boussoufa retourne en Belgique faire la tournée des boîtes de nuit. Mais la soirée du 17 avril a terminé en queue de poisson. Sortis avec son frère et un pote, les trois hommes se sont embrouillés avec une autre personne. Viré de la boîte car selon lui « même si nous étions clients et victimes ce sont des joueurs alors nous étions en tort » , Hakim, de son prénom, ne s'arrête pas là et porte plainte certificat médical à l'appui.


Au coeur d'une tempête médiatique, le milieu offensif de l'Anzhi Makhatchkala a apporté son témoignage. Au cours d'une interview à Het Laastste Nieuws, il explique : « Cette bousculade concerne un de mes amis et ce jeune homme. Je n'ai rien à voir là-dedans » . Même si le propriétaire de la boîte de nuit affirme avoir vu Hakim jeter la casquette de Boussoufa par terre, ce dernier continue de nier : «  J'ignore vraiment ce que je devrais dire puisque je n'étais pas impliqué » .


Finalement soit Boussoufa est schizophrène, soit il a un jumeau maléfique soit il prend les journalistes pour des cons afin de ne pas pourrir sa carrière. Au choix.


NB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Option 1. Au Maroc, on est schizophrène par défaut.
Je pense qu'il existe une expression qui dit: "une tempête dans un verre d'eau" et qui s'applique plutôt bien ici.
....ou enculer une mouche
@avonbarksdale: Je ne la connaissais pas, mais elle très belle en effet. ;-)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Milan veut Aquilani
0 4