1. //
  2. //
  3. // Résumé

Boufal voit triple, Reims aperçoit la L2

Après un premier acte tout pété, qui a vu uniquement deux buts dans le même match, les choses sont devenues absolument folles dès la reprise. Une pluie de buts en seconde période, Toulouse aura des regrets, Lille enchaîne et l'ESTAC s'éclate.

Modififié
392 23

Troyes 2-1 Reims

Buts : Camus (50e), Nivet (61e sp) pour Troyes // Bifouma (64e) pour Reims

Le début de match est très agité à Troyes, ça part dans tous les sens. Corentin Jean est tout proche d'ouvrir le score, après une superbe intervention de Carrasso sur Darbion, Jean peut récupérer, mais ne parvient pas à cadrer. Seul homme en vue pour les Rémois, Carrasso remet le couvert à la 12e et sauve miraculeusement devant Jessy Pi, avant que la reprise ne soit repoussée sur la ligne. Le match ne perd pas en intensité et est très animé du côté du stade de l'Aube. Tour à tour, Préville et Rincón sont en situation de marquer sans y parvenir. Match totalement dominé par des Troyens qui n'ont plus rien à perdre si ce n'est leur énergie pour s'amuser et profiter de leurs derniers instants en L1. Si, à la 29e, Reims se réveille enfin, notamment via un coup franc botté par Préville, mais stoppé par Dreyer, les Troyens auraient même pu obtenir un penalty en fin de première période. Chou blanc, les deux équipes se quittent dos à dos à la pause, mais le sort est clément ce soir et il suffit d'une occasion aux Troyens au retour des vestiaires pour ouvrir le score. Sur un centre de Darbion, Fabien Camus prend le dessus sur Conté et pousse le ballon au fond des filets, avant que Nivet ne double la mise sur penalty, après une faute de Carrasso, jusqu'alors irréprochable. Bifouma a beau réduire le score et Carrasso se montrer à nouveau héroïque, rien n'empêchera l'ESTAC de décrocher une 3e victoire cette saison. Une première à domicile.

Bordeaux 1-3 Angers

Buts : Rolan (70e) pour Bordeaux // Ndoye (61e), Yattara (64e) et Bourillon (87e) pour le SCO

Bordeaux essaie d'installer son jeu et son rythme dès les premières minutes. Mais Bordeaux est fatigué, et le rythme n'est pas suffisamment élevé pour inquiéter un Angers bien en place. Du moins, jusqu'à l'exclusion de l'Angevin Ismaël Traoré, auteur d'une semelle sur Pablo et expulsé directement par M. Buquet. L'Ivoirien était en retard, mais cela peut paraître sévère. À 11 contre 10, les Bordelais ont le talent pour venir à bout d'Angers. Pourtant, c'est bel et bien les Angevins qui ouvrent le score par l'intermédiaire de l'inévitable Cheikh Ndoye, qui inscrit son 9e but de la saison. Coup de tonnerre d'autant plus retentissant que Yattara double la mise dans la minute qui suit. Alors qu'ils sont à 10 contre 11, Angers mène un contre éclair. Ça semble mal embarqué pour un Bordeaux de mauvais cru. Sur un coup franc de Plašil, le ballon file sur la transversale, mais Rolan a bien suivi et conclut de la tête. Bordeaux réduit l'écart. Angers ne mène plus que 2-1, et il reste 20 minutes à Bordeaux pour faire parler sa fraîcheur physique. Mais le formidable parcours d'Angers cette saison ne serait pas aussi savoureux si les joueurs n'étaient pas capables d'exploits comme celui de ce soir. Courageux et en pleine bourre, c'est Bourillon qui vient punir des Bordelais sans envie pour clore le score en faveur des siens, qui ont dû jouer plus d'une heure en infériorité numérique. Inépuisables.

Lorient 1-1 Toulouse

Buts : Touré (90e) pour les Merlus // Ben Yedder (49e) pour Toulouse

Les Toulousains sont chauds pour confirmer leur bon retour en forme et se montrent les plus entreprenants dès les premiers instants. Sans se montrer réellement dangereux, ils peuvent remercier l'arbitre de la rencontre pour un but refusé à la 11e minute pour Lorient. Sur une action qui va faire polémique, puisque le but a été annulé sur un hors-jeu alors que personne ne touche le cuir. Ben Yedder, transparent depuis le début de la rencontre, est à la réception d'un centre de Brathwaite et n'a plus qu'à mettre son plat du pied pour marquer. Toulouse pousse et domine. Les Sudistes peuvent logiquement espérer faire la bonne opération et revenir mettre la pression sur le Gazélec. Mais voir des victoires simultanées de Toulouse et de Troyes cette saison relève de l'irréel, et en toute fin de match, sur un coup franc, Toulouse et Braithwaite se dégagent mal, le ballon revient sur Touré qui reprend comme elle vient. Lafont ne peut rien faire. Cruel pour Toulouse, Lorient prend l'air.

Gazélec Ajaccio 2-4 Lille

Buts : Pujol (41e), Touré (86e) pour le Gaz // Boufal (19e, 74e et 84e) et Martinez (90e CSC)

C'est le Gazélec qui domine dès l'entame de match et qui aurait dû prendre les devants sans une double intervention incroyable de Vincent Enyeama. Le portier fait chauffer les gants et montre la voie à suivre à Boufal, qui fait étalage de sa technique insolente comme au stadium. Pourtant prévenus, les Corses se font punir par le même Boufal, sur une reprise phénoménale en un temps qui trouve le filet opposé. Un but délicieux qui n'est que l'entrée d'un véritable festin. Riche en rebondissements, la rencontre amène son lot de nervosité lorsque Pujol égalise après un jeu à deux avec Boutaïb et que Filippi est averti pour la seconde fois de la partie pour une faute peu évidente. Lille est en confiance et a trop d'armes offensives pour ne pas profiter de cet avantage numérique. Et il n'aura pas fallu attendre longtemps avant d'en profiter. Boufal est en feu et met un 2e, puis un 3e but. Le Lillois hérite du ballon à l'entrée de la surface et enroule son ballon du pied droit sans se poser de questions. Dans un tel état de grâce, ça fait forcément mouche. Touré aura beau réduire le score, l'auteur du triplé, encore lui, adresse un centre que Martinez dévie dans ses filets. 2-4, score final. Et Sofiane Boufa le Gazélec.

Bastia 0-1 Saint-Étienne

But : Roux (75e) pour les Verts

Une purge sans nom. Comme les joueurs, on fera abstraction de cette première période. Sainté a beau se procurer rapidement la première occasion du match, son seul fait d'armes est une frappe des 20 mètres de Renaud Cohade qui inquiète à peine un Jean-Louis Leca qui peut s'emparer du ballon tranquillement. En 2e mi-temps, il est à noter que les supporters corses ont pu s'amuser à renvoyer les ballons lamentablement envoyés dans les tribunes par les joueurs. Heureusement pour les Verts, clairement pas en forme ce soir, Théophile-Catherine est alerté dans la profondeur et centre en retrait pour Nolan Roux. L'ancien Lillois se jette et reprend de la tête. Sainté l'emporte sur une des rares occasions du match et remonte à la 5e place. Suffisant.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Ludovic Uytdenhoef
  • Modifié

    Dans cet article

    helvétie Niveau : DHR
    Indécisions pour les places de 2 à 5 et la place miracle du dix septième. 12 points à prendre et des millions d'euros à gagner ou à perdre. Bonne chance à tous.
    Bon ben demain on perd piteusement contre Guingamp, fin de saison en roue libre on finit 8emes.
    Je tiens à dire que le mec qui a maté bastia-sainté devrait être payé double! On est 5ème en jouant comme ça, la ligue 1 est vraiment très malade! Rarement vu un milieu de terrain aussi cramé, on se fait bouffé par tous les milieux de France et de Navarre! Clément-Lemoine-Cohade 5 ans qu'on joue avec ces mecs, ils sont rincés!
    Boufal c'est haram ce qu'il fait à la ligue 1, Antonetti l'a envoyé dans une autre dimension, magique
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    Vous avez mis e résumé de Troyes-Reims sous Bordeaux -Angers.

    j'ai vu que les bordelais en ont pris 3 en supériorité numérique pendant une heure....
    Je voulais une explication quoi
    sainté est vraiment l'incarnation de la mocheté, le nombre de victoire qu'il gagnent en étant dégueux est impressionnant
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    Message posté par pierre ménès 2.0
    Vous avez mis e résumé de Troyes-Reims sous Bordeaux -Angers.

    j'ai vu que les bordelais en ont pris 3 en supériorité numérique pendant une heure....
    Je voulais une explication quoi


    Bon vous avez corrigé du coup
    danseavecmamie Niveau : DHR
    Angers a joué le coup à fond dont deux buts sur coup de pied arrété. Quasiment trois actions/trois buts. Très réalistes.

    Ramé a titularisé thelin et touré + défense en bois, on ne pouvait pas gagné avec cette compo, impossible. Ramé a blacklisté Diabaté alors que c'est notre meilleur buteur.

    Sinon Malcom n'a pas été ridicule.
    crabunjourcrabtoujours Niveau : DHR
    Et sinon Lille, 6ème victoire consécutive, à 4 points de la deuxième place...
    personne les voit venir, ils ont un calendrier pas mauvais, dans une Ligue1 ou tout le monde est mauvais ...
    Note : -1
    Le match de Reims dans la conjecture actuelle est une faute professionnelle absolue. Sérieusement, ils se font ultra dominer contre le dernier de ligue 1 qui n'a gagné que deux matchs (sans compter celui de ce soir). Ce n'est pas comme s'ils avaient raté 4000 occasions et que Troyes avait fait preuve d'un réalisme froid. Aucune envie, aucun fond de jeu. Vivement qu'ils descendent, Olivier Guégan en tête, avec sa gueule de mec de la bac, t'écoutes ses itw tu comprends vite que ce pauvre type n'a rien compris. A part leur histoire, tout est dégueulasse dans ce club : leur maillot, les joueurs, les supporteurs. Quand tu vois le GFCA jouer, c'est autre chose.
    Chut, vaut mieux parler de l'OM, c'est plus vendeur (et marrant)
    Romansochaux Niveau : CFA
    Note : 1
    Message posté par dajules
    Le match de Reims dans la conjecture actuelle est une faute professionnelle absolue. Sérieusement, ils se font ultra dominer contre le dernier de ligue 1 qui n'a gagné que deux matchs (sans compter celui de ce soir). Ce n'est pas comme s'ils avaient raté 4000 occasions et que Troyes avait fait preuve d'un réalisme froid. Aucune envie, aucun fond de jeu. Vivement qu'ils descendent, Olivier Guégan en tête, avec sa gueule de mec de la bac, t'écoutes ses itw tu comprends vite que ce pauvre type n'a rien compris. A part leur histoire, tout est dégueulasse dans ce club : leur maillot, les joueurs, les supporteurs. Quand tu vois le GFCA jouer, c'est autre chose.


    De Préville est un putain de joueur. Il a sa place dans n'importe quelle attaque de ligue 1 hors PSG.
    Un miracle cette défaite de Reims. War Raok Guingamp comme on dit au pays
    Note : -1
    Message posté par Romansochaux
    De Préville est un putain de joueur. Il a sa place dans n'importe quelle attaque de ligue 1 hors PSG.


    je parlais plutôt des Devaux, Tacalfred, Signorino, etc
    dobbystereo Niveau : DHR
    Angers en infériorité numérique, mais ça va, ils ont eu le droit d'utiliser les mains, surtout dans la surface... bon ça n'efface pas la défense en mousse et les 3 buts mais fallait le souligner.

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    392 23