Advertisement
Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Southampton-Chelsea

Boufal a forcé la serrure

Enfin revenu à la compétition, Sofiane Boufal a pu montrer l’étendue de son talent en une action de but contre Sunderland. Une première titularisation réussie qui doit en appeler beaucoup d’autres. Parce que le joueur en a envie, et parce que son club en a besoin.

Modififié
La balle monte, monte, monte... En lévitation dans le ciel de Southampton, elle a le temps de dire bonjour aux quelques nuages qu’elle croise, puis se décide à reprendre la direction de la Terre, plus précisément vers la pelouse du Saint Mary's Stadium. Là, c’est un canapé plus que confortable qui l’attend. Quand il se pose sur le pied parfaitement positionné de Sofiane Boufal, le cuir prend ses aises et rebondit comme l’attendait le joueur. La suite est superbement ordonnée par les désirs du Marocain : un petit crochet à droite, une frappe enroulée et une toile d’araignée dégommée. Le tout toujours avec le même outil, à savoir son pied droit. Même la chute qui précède le tir respire l’élégance. En trois touches et une victoire sur le plus petit des scores contre Sunderland, Boufal vient de justifier en partie pourquoi les dirigeants de Southampton ont claqué près de seize millions d’euros cet été pour s’attacher ses services.

Vidéo

Presque six mois qu’il n’avait plus apprécié le doux bruit du tremblement de filets en compétition officielle. La dernière fois, c’était le 26 avril, en Corse, contre le Gazélec d’Ajaccio, qu’il avait broyé par la force d’un triplé. C’est dire si son pion a dû lui faire du bien. Blessé dès le 3 septembre, juste après avoir quitté Lille pour signer un contrat de cinq ans en Premier League, le milieu très offensif n’a pour l’instant pas pu montrer son talent au public anglais. Revenu à la compétition le 23 octobre, le temps de découvrir le championnat britannique durant vingt minutes, le garçon a sûrement trouvé le temps très long jusqu’à son unique titularisation cette semaine en League Cup.

Puel pas pressé, Boufal impatient


Car son nouvel entraîneur, Claude Puel, ne veut prendre aucun risque avec son joyau, comme il l’a récemment déclaré face à la presse au moment de commenter le chef-d’œuvre : « Je ne suis pas surpris par le but, parce qu'il a les qualités techniques pour faire ce genre de choses, mais c'est fantastique pour lui et pour l'équipe, et très important pour l'avenir de l'effectif. Il est fondamental de rester patient avec lui parce qu'il est jeune et ne peut pas encore montrer tout ce qu'il a, mais le but montre que c'est un joueur intéressant. C'est important de ne pas aller trop vite, mais il aura l'opportunité de jouer dans le futur. »

Ok. Sauf que le protagoniste a la dalle d’un mec de vingt-trois ans et l’envie d’un amoureux de football qui découvre l’Angleterre. Autant dire que celui qui est « dégoûté  » quand il s’assoit sur un banc sent les fourmis parcourir ses jambes. On pouvait le deviner à sa réaction dès l’officialisation de son transfert : «  Je suis très très content de signer pour Southampton et je suis vraiment excité à l’idée de jouer dans le stade St Mary devant tous les fans. Southampton a montré un grand intérêt pour me recruter et je sais que ce club est le meilleur endroit pour continuer ma progression de footballeur. (...) C’est un très bon club avec d’excellentes installations et je sens que c’est l’environnement parfait pour continuer à progresser.  » Une prise de parole pas si banale que ça.

Pas de joueur similaire à Southampton


Car c'est un fait, le bonhomme adore le ballon et ne supporte pas d'en être privé. « J’ai une grande affection envers les joueurs qui percutent et prennent des risques, tout en étant efficace, souriait-il il y a quelques mois sur Onzéo. J’aime beaucoup Eden Hazard, un élément non seulement spectaculaire, mais également décisif. C’est ce que j’aspire à devenir. » Ça tombe bien : s’il en fait parfois trop, Boufal a été acheté pour faire personnellement la différence à n’importe quel moment. Un profil assez rare dans l’équipe qu’il a rejointe. Un profil qui peut permettre de gagner un match sur un exploit sorti de nulle part. Comme il faisait à Lille, en fait.

Auteur de douze buts et cinq passes décisives en trente-sept rencontres toutes compétitions confondues la saison dernière, le petit Sofiane a le talent pour s’éclater en Premier League, à la condition qu’il muscle son jeu. Et il ne veut pas attendre pour prendre son pied. Avec sept caramels et neuf assists en 2014-2015, le Parisien d’origine est sur une bonne progression statistiquement parlant. Ce qui pourrait particulièrement faire du bien à Southampton, seulement onzième attaque de PL avec douze buts en neuf journées. Chez les Saints, seul Charlie Austins sort du lot devant (six goals). Sûr qu’il ne cracherait pas sur un coéquipier capable de monopoliser deux-trois défenseurs et de le servir sur un plateau. On y va, M. Puel ?

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:38 Les capitaines des équipes de Liga s'opposent à la délocalisation aux USA 57 Hier à 12:55 Avant Bielsa, Leeds pensait à Conte et Ranieri 25
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 20 août Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 23 lundi 20 août Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti 2 lundi 20 août Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 61 lundi 20 août Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 66
À lire ensuite
Álvaro maussade