En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Boudebouz et les « abrutis »

Modififié
Copieusement hué et victime d’insultes racistes de la part de supporters samedi dernier au Stade Bonal lors de la défaite face à Montpellier, Ryad Boudebouz a de nouveau réagi à ces incidents.

Celui à qui l’on reproche d’avoir désiré rejoindre Marseille lors de l’intersaison a donné son sentiment à L’Équipe, sans mâcher ses mots, sur les individus qui l’ont agressé verbalement : « Ça vient d'une minorité d'abrutis. Ce ne sont pas de réels supporters du FC Sochaux, mais des pauvres mecs perdus qui n'ont rien à faire dans des stades de foot. Je fais la différence entre les supporters du club qui peuvent exprimer un mécontentement par rapport à la prestation de l'un de leurs joueurs, et les gens méchants qui profanent (sic) des insultes racistes gratuitement.  »


L’international algérien (treize capes) a expliqué qu’il n’avait jamais voulu entrer dans un « quelconque bras de fer  » avec le club doubiste. Le milieu de terrain souhaite désormais aller de l’avant et, si possible, désengluer son équipe de sa place de lanterne rouge du championnat : «  L'histoire est close, une nouvelle saison a démarré et je suis ultra motivé pour aider le club à se maintenir en L1. Je suis sochalien à 100%. »

Les hommes d'Éric Hély se rendront à Geoffroy Guichard samedi pour tenter de débloquer leur compteur.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Hoeness se paye Dortmund