Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // AS Roma/Juventus Turin (2-1)
  3. // Notes

Bosnian Snipers

‏Il lui a fallu deux balles. Une première pour faire sortir Buffon de sa tanière et une deuxième pour toucher la Vieille Dame en plein cœur. Miralem Pjanić a encore fait parler son tir longue distance. Edin Džeko a fini le boulot en fin de match.

Modififié

AS Roma

Szczęsny (7) : Toujours en manches courtes, il n'a globalement rien eu à faire. Jusqu'au temps additionnel, où il sort un arrêt de patron sur une tête de Chiellini pour préserver la victoire. Clutch donc.

Florenzi (7) : Il faut se rendre à l'évidence, Flo est désormais un latéral. Plutôt très bon même, surtout dans cette configuration où il a pu évoluer très haut et envoyer du centre à foison. En plus, le type a une caisse incroyable.

Manolas (6,5) : Las, il était peinard dans sa tribu.

De Rossi (7) : Parfois dépassé au milieu, l'aligner en défense centrale a tout de la bonne idée. Bien placé, surtout quand il y a bagarre ou pour mettre la main pour contrer une frappe juste avant la surface. Toujours très beau.

Digne (7) : Une première réussie qui en appelle d'autres. Le temps d'un match, on a retrouvé le latéral infatigable et bon centreur qu'on voyait déloger Évra en équipe de France. Évidemment, avec des légumes gorgés de soleil, Ratatouille est toujours meilleur.

Keita (6,5) : 35 ans et toutes ses dents. Impressionnant d'entrée, appliqué ensuite. Un homme qui sait gérer son effort.

Pjanić (<3 Pas son meilleur match dans le jeu, mais toujours cette qualité de frappe délicieuse. La première a trouvé le poteau, la seconde sur coup franc la lucarne, scotchant au passage Buffon sur sa ligne.

Nainggollan (8) : Mahā-Radja. Précieux à la récupération, toujours juste à la relance, monstrueux à la frappe. Qu'est-ce que ça serait beau de le voir associé à Strootman.

Falqué (6,5) : Une passe décisive certes, mais surtout un blaze de perroquet. Et ça, c'est non.

Salah (6) : L'Égyptien a beaucoup, beaucoup de talent. Faudra juste être un poil plus décisif.

Džeko (7,5) : Air Edin. Sa communion avec les supporters fait plaisir à voir. Sinon, la dernière fois qu'un club de Serie A a pris un attaquant de City, ça s'est plutôt bien passé pour eux.

Juventus Turin

Buffon (5) : Dans un premier temps, il s'est pris pour Néo dans Matrix. Les balles ont fusé autour de lui sans jamais l'atteindre. Et puis, Miralem Pjanić est passé par là… et Gianluigi a fini comme Morpheus.

Lichtsteiner (4) : Pas facile de jouer sur un côté quand ton équipe procède en contre et préfère passer dans l'axe… Heureusement qu'il a été remplacé par Pereyra. Il aurait certainement connu le même sort que Pat'.

Cáceres (5) : Pas d'erreur notable. Pas non plus d'exploit. Après « Martine chauffe le banc » , et « Martine prépare la limonade de Barzagli » , on vous présente « Martine fait son match face à la Roma » .

Bonucci (6) : Souvent juste, en avance et beau gosse. Pas loin de tromper Szczęsny en fin de match. Le bon…


Chiellini (4) : Des fautes (in)utiles, de l'agressivité et de la malice. La brute et le truand.

Évra (3) : Pas facile de jouer sur un côté quand ton équipe procède en contre et préfère passer dans l'axe… Frustration maximum et expulsion en fin de match plutôt logique pour lui.

Padoin (4) : Tel un employé de la mairie, il a pointé à la première minute, a pris un bon quart d'heure de pause et est parti en avance, remplacé par Cuadrado, sans se faire remarquer. Un mec lambda à l'Olimpico. Simone Badauin.

Sturaro (3) : À l'image de son équipe. Positionné très bas, en retard et une fébrilité qu'on ne lui connaissait pas. Son exploit du match ? Se prendre un petit pont par Salah. Quelques lettres en commun avec Arturo, mais pas encore le même impact.

Pogba (3) : À son nouveau poste, Paul doit prendre beaucoup plus de responsabilités. Ce qu'il a essayé de faire, mais sans y parvenir. Des frappes de vieille, une tête à côté, des passes trop longues et pas loin d'être exclu. Pour le moment, il est bien loin de respecter son numéro 10.

Dybala (5) : Ce n'est pas pour rien qu'on le surnomme « Baby Face » . Le petit Paulo a du talent, c'est certain, mais la première règle quand on joue avec un enfant, c'est de ne jamais lui donner la balle. Sauf en dernier recours quand les cages sont vides. Ce qui lui a permis tout de même de marquer son premier but avec la Juve. Dur, dur d'être un bébé.

Mandžukić (3) : Une faute dans la surface dès la première minute de jeu, une série de mauvais choix et beaucoup de surjeu. Il s'est surtout fait remarquer pour son déchet technique. Et si le Croate avait déjà fait son temps ? Mario Mandzukitsch remplacé par un Morata tout aussi passé de mode.

Par Ugo Bocchi et Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 15
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi