Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options

Bosetti paie pour ses tatouages

Modififié
On aura tout vu.

Hier, la Commission de discipline de la FFF a rendu une décision assez étonnante. Alors qu'il n'avait reçu aucun carton lors de sa célébration de but contre l'Olympique de Marseille (victoire 5-4) en 16e de finale de Coupe de France, l'attaquant de l'OGC Nice Alexy Bosetti a été sanctionné d'un match de suspension ferme. La raison exacte ? « Provocations envers le public  » , d'après la Commission.

L'ancien membre de la Brigade Sud Nice aurait en fait montré son tatouage en forme de tête de mort, symbole du groupe BSN, mais également des tatouages représentant les visages de l'ancien maire de Nice Jacques Médecin ou d'Albert Spagiarri, un malfaiteur d'origine italienne connu pour avoir été le cerveau du « casse du siècle » survenu à la Société Générale de Nice.

En même temps, avec 5 pions enfilés aux Marseillais, on pouvait légitimement parler de braquage...


AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Le Kiosque SO PRESS

Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 11 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 23
À lire ensuite
Michael Laudrup limogé