Bosetti : « Je remontrerai mes tatouages »

Modififié
553 94
Dans le numéro 114 de So Foot, à paraître ce vendredi 28 février, et consacré à l'amour du maillot, Alexy Bosetti ne pouvait pas ne pas en être. Ultra devenu pro, Bosetti est d'abord revenu sur ses années de déplacement aux quatre coins de la France avec son groupe, la Brigade Sud : « À Toulouse, j’avais 16 ans, je n’avais aucun papier sur moi, j’avais failli finir en garde à vue. »

L’international espoir ne cache jamais son attachement à sa ville, illustré par ses tatouages. Chaque but marqué est une belle occasion de montrer l’aigle niçois apposé sur son cœur, mais aussi des portraits de Spaggiari et même de Jacques Médecin sur le bras. Et ce n’est pas les sanctions, comme celle qu’il avait reçue après la rencontre de Coupe de la Ligue face à l’OM en janvier dernier, qui l’effraient : « Montrer mes tatouages, je l’ai déjà fait trois fois, personne n’avait rien dit, j’ai tout le bras tatoué à la gloire de Nice, donc quand je marque, je le montre. Je le referai. »

De toutes les manières, lui se fout de l’avis des autres : « Tout le monde me déteste parce que je suis niçois, je ne vois pas pourquoi j’aimerais les gens.  » Seul lui importe l’amour de son peuple, le peuple niçois.

PP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

T as raison gamin, te laisse pas emmerder par les connards de la ligue. Qu'ils s'occupent de Niang le chauffard imbecile qui fait plus de mal pour l'image du foot et des footeux que tes tatouages.
Il a été violé par son Médecin ou quoi
Prout
Samson Siasia Niveau : District
Qu'on aime ou pas, l'amour du maillot, lui il l'a.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
553 94