Borriello tête à claques ?

0 0
Si Borriello a su se faire aimer des tifosi de la Roma grâce à ses buts, il semble que la musique soit différente dans le vestiaire. Trois mois après son arrivée, ses rapports avec ses coéquipiers ne sont pas au beau fixe.

A la Roma, il y a une règle : on ne critique pas un coéquipier sur le terrain. Pourtant, plusieurs fois lors des derniers matches, l'attaquant s'en est pris à Totti ou à Menez pour des passes ratées. Autre épisode, dimanche à Palerme. Après les deuxièmes et troisièmes buts adverses, les caméras de Sky se sont attardés sur son visage qui semblait dire, résigné, « de toutes façons, c'est normal » . Le même soir, il a fait sa loi pour tirer un coup-franc (raté) à la place de Totti.

Cette mauvaise attitude n'a échappé ni à Ranieri ni à Daniele De Rossi. Le « capitaine futur » , comme il est surnommé à Trigoria, a tenu à dire ses quatre vérités à Borriello à l'entraînement. Le beau gosse, plutôt fort caractère, a répondu qu'à Milan, il pouvait critiquer Ronaldinho ou Pirlo et que personne ne lui avait jamais rien dit. Samedi, la Roma se déplace au Chievo. Totti, Vucinic et Borriello se disputeront deux maillots de titulaire. Les caprices de princesse de l'avant-centre lui coûteront-ils sa place ?


EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0