Borja Valero est un joueur international de football professionnel né le 12/01/1985 à Madrid, Espagne. Il appartient actuellement à l'équipe de Fiorentina.
Borja Valero ACF Fiorentina SpA
Espagne
30 ans
Né le 12/01/1985 à Madrid
Joueur International

Photos de Borja Valero

Coucou Borja Valero Andrea Pirlo (Juventus) face à Borja Valero (Fiorentina) Borja Valero et Hernanes, lors du match aller à Florence Borja Valero (Fiorentina) Borja Valero (Fiorentina) Borja Valero (Villarreal)

Statistiques de Borja Valero

Palmarès

Titres

Débuts
2006/2007, Real Madr (Espagne, Primera Division)
International
depuis 2010/2011, 1 sélections (Espagne )

Carrière de Borja Valero

Saison
 
Club
Div.
Championnat
Champ.
Matchs
M.
Buts
B.
Europe
Eur.
Matchs
M.
Buts
B.
Sélection
Sel.
Matchs
M.
Buts
B.
  Fiorentina
2014/15
Serie A 
2013/14
Serie A 
32 
6 
11 
1 
2012/13
Serie A 
37 
1 
  Villarreal
2011/12
Liga BBVA 
36 
5 
2010/11
Liga BBVA 
35 
3 
14 
2 
  Majorque
2009/10
Liga BBVA 
33 
5 
  West Bromwich Albion
2008/09
Premier League 
30 
  Majorque
2007/08
Primera Division 
33 
4 
  Real Madr
2006/07
Primera Division 

Articles sur Borja Valero

La Fiorentina arrache le nul

Ligue Europa - 1/4 finale aller - Dynamo Kiev/Fiorentina (1-1)

La Fiorentina arrache le nul

n « mendiant du beau football », Vincenzo Montella aligne ses trois artistes au milieu de terrain : Borja Valero, Milan Badelj et Matías Fernández. En face, Serhiy Rebrov compte sur la 13
Milan Badelj, le couteau suisse de Montella

Ligue Europa - 1/4 finale aller - Dynamo Kiev/Fiorentina

Milan Badelj, le couteau suisse de Montella

de finale de la Ligue Europa avec la Fiorentina, face au Dynamo Kiev a su s'imposer dans l'ombre de Borja Valero ou Pizarro. Le Croate est la caution défensive de la Fiorentina. 4
L'architecte de la Fiorentina s'en va

Italie - Serie A - Fiorentina

L'architecte de la Fiorentina s'en va

pagnol avait construit l'effectif actuel à forte consonance hispanique en allant chercher notamment Borja Valero, Gonzalo Rodríguez, Marcos Alonso, Joaquín et Giuseppe Rossi. Il a donc 4
La Fiorentina bombarde la Roma

Ligue Europa - 8es de finale retour - AS Roma/Fiorentina (0-3)

La Fiorentina bombarde la Roma

ssit tout simplement tout ce qu'elle entreprend. Quand ce n'est pas Neto qui fait les arrêts, c'est Borja Valero qui sauve sur sa ligne (38'). À la fin de la première période, Savi 26
Roma-Fiorentina, à la croisée des chemins

Ligue Europa - 8es de finale retour - AS Roma/Fiorentina

Roma-Fiorentina, à la croisée des chemins

lundi, (2-1), la Fio ne compte pas galvauder la Ligue Europa comme le confiait son milieu espagnol, Borja Valero, ce mercredi : « Je n'ai jamais rien gagné dans ma carrière, et mon obj 6
La Roma sauve le nul à Florence

Ligue Europa - 8es finale aller - Fiorentina/AS Roma (1-1)

La Roma sauve le nul à Florence

t l'inverse et confie son jeu à une triplette de lents techniques : l'éternel Pizarro, le délicieux Borja Valero et l'étonnant Badelj. Logiquement, lors des quinze premières minutes, o 26
Vine : le râteau de Pogba

Italie - Serie A - 14e journée - Fiorentina/Juventus (0-0)

Vine : le râteau de Pogba

nçais, toujours aussi à l'aise balle au pied, s'est amusé des joueurs de la Fio. Mais c'est surtout Borja Valero qui a pris cher, puisque Pogba a fait tomber l'Espagnol sur un râteau. 12
La Fiorentina ne profite pas d'une petite Juve

Italie - Serie A - 14e journée - Fiorentina/Juventus Turin (0-0)

La Fiorentina ne profite pas d'une petite Juve

Ce soir à Florence, la Juventus aura longtemps laissé jouer la Fiorentina de Borja Valero et Pizarro. Neutralisation entre deux défenses à trois bien étudiées, des cartons et peu de fr 19
Krychowiak a refusé la Fiorentina

Espagne - Liga - FC Séville

Krychowiak a refusé la Fiorentina

n accord avec Reims et puis finalement non. » Il n'aurait pas fait tache entre Mati Fernandez et Borja Valero. 5
Le Napoli fait tomber Artemio Franchi

Italie - Serie A - 11e journée - Fiorentina/Napoli (0-1)

Le Napoli fait tomber Artemio Franchi

ent cette rencontre proche d'un Hispanico, avec pas moins de cinq Espagnols sur le terrain (Alonso, Borja Valero, Albiol, Lopez, Callejón), un sur le banc (Benítez), un en tribunes (Ma 5