Angleterre - Premier League - Wigan/Arsenal (0-1)

par Arnaud Di Stasio

Boring Arsenal

C'est une petite équipe d'Arsenal qui est allée s'imposer à Wigan cet après-midi (0-1). Grâce à un penalty d'Arteta, les Gunners s'emparent provisoirement de la troisième place du classement.

Note
5 votes
5 votes pour une note moyenne de 3.4/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Arteta donne la victoire sur pénalty à Arsenal sur le terrain de Wigan
Arteta donne la victoire sur pénalty à Arsenal sur le terrain de Wigan
Wigan-Arsenal: 0-1
But : Arteta (60e) pour Arsenal.

« Theo Walcott est devenu un joueur de top niveau à Arsenal et j'espère qu'il prendra cela en considération au moment de penser à son futur.» Après Flamini et Nasri, l'histoire va-t-elle se répéter avec Theo Walcott? Depuis quelques jours, Arsène Wenger ne cesse de multiplier les appels du pied à destination de son ailier-sprinteur en fin de contrat dans six mois. Puni pour avoir refusé de signer une prolongation en début de saison, Theo Walcott est maintenant titulaire en pointe depuis un bon mois. Il a même inscrit neuf buts lors de ses huit dernières titularisations. La victime de cette opération séduction de la part de l'entraîneur français s'appelle Olivier Giroud. Dommage pour le footballeur le plus sexy de l'année 2011 selon Têtu, l'ancien Montpelliérain commençait à faire son trou sur le front de l'attaque des Gunners. Le choix d'Arsène Wenger se sera révélé payant puisque Theo Walcott aura provoqué le penalty qui aura offert une courte victoire à Arsenal sur le terrain de Wigan (0-1). Très peu entreprenants en première période (0-0), les Gunners se sont contentés d'un penalty d'Arteta pour remporter le match (0-1). Avec cette troisième victoire de rang en Premier League, Arsenal monte provisoirement sur la dernière marche du podium.

Triste Arsenal

Après avoir mis une trempe à Reading lundi dernier (5-2), Arsenal se déplaçait de nouveau chez un relégable avec un maillot bleu et blanc. Sur la pelouse du DW Stadium, le scénario a lui été tout autre cet après-midi. Bien que 18e au classement, Roberto Martínez ne renie pas sa philosophie de jeu. Avec un ambitieux 3-4-3 et un très gros pressing, Wigan met Arsenal sous pression. Les deux ailiers des Latics ne cessent de débouler. Revers de la médaille, ils laissent des espaces dans leur dos. Oxlade-Chamberlain puis Podolski tentent d'en profiter mais ils butent sur Al Habsi. Si les hommes de Wenger ne sont pas tellement mis en danger, ils subissent beaucoup. Heureusement pour eux, Beauséjour et Stam ne sont pas dans un grand jour. Ils sont régulièrement en position de centre mais, soit c'est contré, soit ça part derrière les buts.

De l'autre côté, Arsenal est peu entreprenant. Les Gunners ne parviennent jamais à trouver Walcott dans la profondeur alors qu'on sent les colosses de la défense de Wigan en panique à la moindre accélération. Les Latics sont même tous proches de profiter de la passivité d'Arsenal par l'intermédiaire d'Arouna Koné. Après avoir flingué une contre-attaque en la jouant perso, l'attaquant ivoirien a l'occasion de se racheter. Mais lancé dans la profondeur, il écrase trop sa frappe. Comme quoi, Koné n'est pas que le sosie capillaire de Djibril Cissé, il en a aussi le pied gauche (25e). Quand ce n'est pas Abou Diaby, c'est Jack Wilshere. De retour depuis quelques semaines, l'autre homme de cristal d'Arsenal boîte bas. Certainement une technique pour duper les joueurs de Wigan puisque le numéro 10 des Gunners se reprend vite et sort même la boîte à tacles. Il faut dire que la pelouse détrempée, c'est quand même sacrément tentant. Mis à part ces quelques animations, Arsenal est toujours aussi amorphe.

Un péno et puis plus rien

Pendant le premier quart d'heure, c'est au tour de Wigan de se montrer apathique. Comme si les Latics avaient tout donné pendant la première mi-temps. Il ne faut ainsi que trois minutes à Arsenal pour se montrer enfin dangereux. Oxlade-Chamberlain déboule une nouvelle fois sur son côté droit et sert Walcott en retrait mais l'avant-centre du jour tire sur Al Habsi. Et à l'heure de jeu, le Chilien Beauséjour retient légèrement Walcott du bras. L'attaquant anglais s'écroule dans la surface et l'arbitre indique le point de penalty. Mikel Arteta prend le gardien de Wigan à contre-pied (0-1). Ce qui a le mérite de réveiller Wigan. Dégagements dévissés de Mertesacker, frappe lointaine de Figueroa, duel perdu par Koné, les Latics retrouvent quelques couleurs. Mais leur maladresse dans l'avant-dernier geste annihile tout espoir d'égalisation. En sortant le très remuant Oxlade-Chamberlain, Arsène Wenger permet au gardien de Wigan de passer une fin de match tranquille. Les Latics essaient de pousser mais ils sont trop faibles techniquement pour inquiéter une défense centrale d'Arsenal pourtant fébrile. Les Gunners semblent eux se contenter de cette courte victoire. Comme un symbole, c'est Theo Walcott qui touche le dernier ballon du match. Le petit attaquant anglais s'empare du cuir, file vers le point de corner et temporise…

Suivre Arnaud Di Stasio sur Twitter par Arnaud Di Stasio

Parier sur les matchs de Arsenal FC

 





Votre compte sur SOFOOT.com

4 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Mgscott le 22/12/2012 à 16:33
      Note : 4  /

    Bon titre, c'est vrai qu'Arsenal a été ennuyeux. Mais cette victoire me fait plus plaisir que celle de la semaine dernière contre Reading.

    Perso, je rêve d'un Arsenal capable de braquer des matchs à la MU, et c'est ce qu'ils ont fait aujourd'hui. La différence, c'est que quand Arsenal le fait, c'est le "Boring Arsenal", quand c'est les autres, ca devient "les impitoyables".

    Bref c'est pas grave, on est troisièmes, avec une très bonne attaque, meilleure que celle de Tottenham et celle de Chelsea, une défense qui encaisse moins de buts que MU et à peine plus que Chelsea et City (mais vaut mieux dire qu'elle est fébrile, n'est ce pas?)

    Je suis capable d'être assez dur avec Arsenal, mais si, en dépit de leurs limites évidentes, ils sont là où ils sont maintenant, que dire des autres équipes?

    PS: Giroud est blessé (au dos si je ne m'abuse), et même s'il ne l'était pas, il est juste carbo.

  • Message posté par JensJeremies le 22/12/2012 à 17:05
      

    Faut quand même dire qu'en face c'est vraiment zéro. Beausejour il est atroce. Wigan c'est niveau L2, voire national.

    Match horrible et City-Reading ça n'a pas l'air folichon non plus.

    Lille-Montpellier et Liverpool-Fulham qui arrive ? Bah vivement Roma-Milan en fait.

  • Message posté par El Mehdito le 22/12/2012 à 17:21
      Note : 2 

    Arsenal et Wenger s'en prennent plein la tête depuis le début de saison, mais ils sot 3 eme mine de rien.

    Pour moi , le "déclic" c'est le retour de Wilshere au milieu.Ce gars à vraiment un truc en plus.

  • Message posté par COYG le 22/12/2012 à 22:43
      

    @ Mgscott : d'accord avec toi sur toute la ligne !
    Y'a des matches qu'il faut gagner, tout simplement, peu importe la manière. Ce genre de match, comme celui d'aujourd'hui, c'est le genre de rencontre qu'on peut perdre, ou qui peut surtout se terminer sur un 0-0 pourri. Là, Arsenal réussit à le gagner, et on se contrefout de savoir si c'était beau ou pas. Ca fait 3 points, ça fait 3 victoires de suite, et ça fait 3ème place.
    On laisse les gens parler, on a l'habitude d'être critiqués même quand on gagne. Mais la réalité, c'est qu'Arsenal, encore une fois, fait taire toutes les langues et se situe ce soir à la 3ème place.


4 réactions :
Poster un commentaire