En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Wigan/Arsenal (0-1)

Boring Arsenal

C'est une petite équipe d'Arsenal qui est allée s'imposer à Wigan cet après-midi (0-1). Grâce à un penalty d'Arteta, les Gunners s'emparent provisoirement de la troisième place du classement.

Modififié
Wigan-Arsenal: 0-1
But : Arteta (60e) pour Arsenal.

« Theo Walcott est devenu un joueur de top niveau à Arsenal et j'espère qu'il prendra cela en considération au moment de penser à son futur. » Après Flamini et Nasri, l'histoire va-t-elle se répéter avec Theo Walcott? Depuis quelques jours, Arsène Wenger ne cesse de multiplier les appels du pied à destination de son ailier-sprinteur en fin de contrat dans six mois. Puni pour avoir refusé de signer une prolongation en début de saison, Theo Walcott est maintenant titulaire en pointe depuis un bon mois. Il a même inscrit neuf buts lors de ses huit dernières titularisations. La victime de cette opération séduction de la part de l'entraîneur français s'appelle Olivier Giroud. Dommage pour le footballeur le plus sexy de l'année 2011 selon Têtu, l'ancien Montpelliérain commençait à faire son trou sur le front de l'attaque des Gunners. Le choix d'Arsène Wenger se sera révélé payant puisque Theo Walcott aura provoqué le penalty qui aura offert une courte victoire à Arsenal sur le terrain de Wigan (0-1). Très peu entreprenants en première période (0-0), les Gunners se sont contentés d'un penalty d'Arteta pour remporter le match (0-1). Avec cette troisième victoire de rang en Premier League, Arsenal monte provisoirement sur la dernière marche du podium.

Triste Arsenal

Après avoir mis une trempe à Reading lundi dernier (5-2), Arsenal se déplaçait de nouveau chez un relégable avec un maillot bleu et blanc. Sur la pelouse du DW Stadium, le scénario a lui été tout autre cet après-midi. Bien que 18e au classement, Roberto Martínez ne renie pas sa philosophie de jeu. Avec un ambitieux 3-4-3 et un très gros pressing, Wigan met Arsenal sous pression. Les deux ailiers des Latics ne cessent de débouler. Revers de la médaille, ils laissent des espaces dans leur dos. Oxlade-Chamberlain puis Podolski tentent d'en profiter mais ils butent sur Al Habsi. Si les hommes de Wenger ne sont pas tellement mis en danger, ils subissent beaucoup. Heureusement pour eux, Beauséjour et Stam ne sont pas dans un grand jour. Ils sont régulièrement en position de centre mais, soit c'est contré, soit ça part derrière les buts.

De l'autre côté, Arsenal est peu entreprenant. Les Gunners ne parviennent jamais à trouver Walcott dans la profondeur alors qu'on sent les colosses de la défense de Wigan en panique à la moindre accélération. Les Latics sont même tous proches de profiter de la passivité d'Arsenal par l'intermédiaire d'Arouna Koné. Après avoir flingué une contre-attaque en la jouant perso, l'attaquant ivoirien a l'occasion de se racheter. Mais lancé dans la profondeur, il écrase trop sa frappe. Comme quoi, Koné n'est pas que le sosie capillaire de Djibril Cissé, il en a aussi le pied gauche (25e). Quand ce n'est pas Abou Diaby, c'est Jack Wilshere. De retour depuis quelques semaines, l'autre homme de cristal d'Arsenal boîte bas. Certainement une technique pour duper les joueurs de Wigan puisque le numéro 10 des Gunners se reprend vite et sort même la boîte à tacles. Il faut dire que la pelouse détrempée, c'est quand même sacrément tentant. Mis à part ces quelques animations, Arsenal est toujours aussi amorphe.

Un péno et puis plus rien

Pendant le premier quart d'heure, c'est au tour de Wigan de se montrer apathique. Comme si les Latics avaient tout donné pendant la première mi-temps. Il ne faut ainsi que trois minutes à Arsenal pour se montrer enfin dangereux. Oxlade-Chamberlain déboule une nouvelle fois sur son côté droit et sert Walcott en retrait mais l'avant-centre du jour tire sur Al Habsi. Et à l'heure de jeu, le Chilien Beauséjour retient légèrement Walcott du bras. L'attaquant anglais s'écroule dans la surface et l'arbitre indique le point de penalty. Mikel Arteta prend le gardien de Wigan à contre-pied (0-1). Ce qui a le mérite de réveiller Wigan. Dégagements dévissés de Mertesacker, frappe lointaine de Figueroa, duel perdu par Koné, les Latics retrouvent quelques couleurs. Mais leur maladresse dans l'avant-dernier geste annihile tout espoir d'égalisation. En sortant le très remuant Oxlade-Chamberlain, Arsène Wenger permet au gardien de Wigan de passer une fin de match tranquille. Les Latics essaient de pousser mais ils sont trop faibles techniquement pour inquiéter une défense centrale d'Arsenal pourtant fébrile. Les Gunners semblent eux se contenter de cette courte victoire. Comme un symbole, c'est Theo Walcott qui touche le dernier ballon du match. Le petit attaquant anglais s'empare du cuir, file vers le point de corner et temporise…

par Arnaud Di Stasio
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:01 Tony Chapron est en arrêt maladie 40 Hier à 13:27 Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 23 Hier à 12:18 Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 17 février Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 samedi 17 février La panenka ratée de Diego Castro en Australie 20