1. //
  2. // 8e de finale aller
  3. // Benfica/Bordeaux

Bordeaux, y a pas de petit plaisir

Seul représentant français encore en lice en Europa League, Bordeaux poursuit son incroyable aventure en C3, ce soir (21h05), au Stade de la Luz, à Lisbonne. Un parcours qui le mène dans l’antre du Benfica, pour un huitième de finale placé sous le signe du plaisir. Ou presque…

Modififié
0 18
Le scénario se répète depuis plusieurs semaines pour les Girondins. C’est très simple : la Coupe d’Europe est là pour leur rappeler qu’il reste un semblant d’objectif d’ici à la fin de saison. Parce qu’en championnat, c’est pas joli-joli. Après avoir entendu Francis Gillot clamer que la troisième place était envisageable pour son groupe (une nouvelle façon de coacher, probablement), et quatre défaites consécutives plus loin, Bordeaux croupit dans son jus de raison. Une mise en barrique pour quiconque veut de l’ivresse. Sauf que celle-ci vient épisodiquement égayer le quotidien du Haillan, depuis ce fameux soir du mois d’août dernier, quand les Marine et Blanc tapaient in extremis chez eux l’Étoile rouge de Belgrade. C’était lors du barrage retour de la C3. Une qualif’ qui n’était déjà presque que du rab, pour un club en quête de réhabilitation. Ce fut dur, mais fait. Pas de gueule de bois, donc. Pas de plan sur la comète non plus. Mais puisqu’il fallait désormais jouer en poules, autant en sortir ! La chose fut faite en terminant même premier du groupe, devant Newcastle. Amen. Tour suivant : Dynamo Kiev. Un grand nom continental parti combler sa trêve d’esquimau sous le soleil espagnol. Les Aquitains se sont heurtés à plus fort qu’eux, mais en sachant faire le dos rond et en se montrant « gavé » réalistes, comme on dit dans leur région, ils ont réussi l’incroyable exploit de se qualifier. Parce que le club d’Oleg Blokhine, pourtant, il croyait passer. Résultat : ce sera par la trappe ! Surprenante cette formation girondine. Bluffante, assurément…

Leurre ou espoir ?

Pourtant, à y regarder de près, cette coupe aux yeux d’or n’est-elle finalement pas l’arbre qui cache la forêt ? Parce ce que c’est bien beau de tabler sur cette compétition, mais rares sont les fois où les clubs français la gagnent ! Et les Girondins ne le savent que trop bien, puisqu’ils ont échoué à plusieurs reprises sur les dernières marches menant au Graal. En Coupe de France (à Lens), rien n’est fait à l’avance. En Ligue 1, c’est presque mort. Et là : c’est Benfica en huitième, quoi ! Un club qui a déjà remporté deux C1 (1961 et 1962, contre 5 défaites en finale), 32 titres de champion et 24 coupes nationales. Sans oublier la Coupe latine en 1950. Bon, c’est pas hyper sexy, mais ça fait une ligne de plus au palmarès… Bref, les Aigles sont là. Menaçants. Toujours, et tous. Ou presque. Car Matić, suspendu, restera dans les travées du Stade de la Luz. Mais Luisão, Cardozo, Aimar, Lima, Gaítan ou Garay et consorts sont sur le pont. Eux qui, invaincus, toisent Porto en Liga et y claquent but sur but, auront à cœur d’effacer une troisième place en C1 synonyme de C3. Eux qui ont supprimé des écrans, aussi, le Bayer Leverkusen lors du round précédent. Bref, un long chemin et un programme hostile, au cœur d’une capitale qui, depuis quelques jours, défile contre l’austérité. Un suicide collectif, également (?), sur la pelouse d’un adversaire au bec aiguisé, et qui n’a qu’une intention : déchiqueter sa proie. Une victime expiatoire, bien mal en point actuellement… Mais ça, tout compte fait, les Aquitains, ils s’en foutent et relativisent.

0% pression, 100 % bonus

D’abord parce qu’après le retour d’Henrique (à Lille), ce sont ceux de Mariano et Rolan qui sont effectifs pour le déplacement sur les bords du Tage. Soit de très bonnes nouvelles pour J-Lo et les siens. Puis, parce que, de toute façon, l’élu, c’est l’autre. « Le favori, pour moi, c’est quand même Benfica » , déclarait mercredi le capitaine, Jaroslav Plašil, dans l’une de ses plus grandes sorties médiatiques (9 mots). Pour le coach, pas mieux. « Si on fait un bon résultat – au maximum match nul… parce qu’on ne peut pas gagner ici – même au retour, ce sera très compliqué. » Ça sent pas la joie dans le vestiaire des Marine et Blanc… Mais pour l’intox, c’est bien joué ! Car s’il n’est pas dans le caractère du Ch’ti de jouer pour ne pas gagner, le parcours de ses Boyz lui procure du satisfecit. « À Bordeaux, on a cinq victoires en cinq matchs, en ayant éliminé l’Étoile rouge qui était vraiment un gros morceau… Et derrière, on sort des poules, avec beaucoup de courage et d’abnégation, même si ça a été très difficile contre une équipe de Kiev qui était sûrement meilleure que nous sur le papier, et qui méritait peut-être aussi plus que nous de passer, surtout par rapport au mach aller, rappelle-t-il avec malice. On fait donc une brillante carrière en C3. » Et vu la fin de saison qui s’annonce, quid de l’excitation ? Ben… Pression = 0 % ! Pas le style de la maison. « Il faut être réaliste : je pense que Bordeaux a fait le maximum, vu l’effectif qu’on a au départ et les limites montrées notamment face à Kiev, qui était au-dessus, surenchérit Cédric Carrasso. Mais on a été capable de faire un exploit, et déjà pris beaucoup d’expérience. Benfica aussi est au-dessus sur le papier et en termes de résultats, mais nous ne devons pas faire de complexe d’infériorité ; plutôt retrouver une identité de jeu qui va rythmer la fin de saison. Passer, ce ne sera que du bonus. » Après tout, c’est que du foot. Faut juste rallumer la lumière…

Par Laurent Brun, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bonne chance les gigis.
Ce soir ça sent quand même la grosse raclée, la fessée déculottée, la leçon de football pour le girondins. Pourquoi? C'est simple :
1/ Niveau effectif, y' pas photo : Benfica envoi du lourd sur le papier, et on peut pas en dire autant de Bordeaux,
2/ Niveau tendance actuelle : on parle du premier du championnat Portugais (devant nous au classement UEFA) face à une équipe qui enchaîne les défaites depuis un mois,
3/ Niveau motivation : au Portugal la ligue Europa ils l'a jouent à fond, pas question de mettre une équipe bis pour se préserver pour la journée de championnat de ce weekend alors que Bordeaux fera comme 90% des clubs Français : ils vont snober l'Europe pour espérer s'y qualifier l'an prochain.

Triste mentalité de petits bras...
Che cazzo fai! Niveau : DHR
La C1 en 1991 c'est l'étoile rouge, pas Benfica...
Message posté par Mimstar
Ce soir ça sent quand même la grosse raclée, la fessée déculottée, la leçon de football pour le girondins. Pourquoi? C'est simple :
1/ Niveau effectif, y' pas photo : Benfica envoi du lourd sur le papier, et on peut pas en dire autant de Bordeaux,
2/ Niveau tendance actuelle : on parle du premier du championnat Portugais (devant nous au classement UEFA) face à une équipe qui enchaîne les défaites depuis un mois,
3/ Niveau motivation : au Portugal la ligue Europa ils l'a jouent à fond, pas question de mettre une équipe bis pour se préserver pour la journée de championnat de ce weekend alors que Bordeaux fera comme 90% des clubs Français : ils vont snober l'Europe pour espérer s'y qualifier l'an prochain.

Triste mentalité de petits bras...


Mimstar t'as pas du bien suivre les Girondins en Europa League cette année! Car justement, ils l'ont joué à fond plutôt que de la balancer comme font les autres clubs français (Cf. le Stade Rennais, 0 victoire en 3 ou 4 participations consécutives). Et au vu de l'effectif bien limité des Girondins c'est tout à l'honneur de J-lo de jouer ces matchs à fond, quitte à le payer en championnat.
WernerRuhr Niveau : DHR
Moi qui espérait ne jamais voir "gavé" écrit sur un article concernant Bordeaux... J'en peux plus de cette expression, même les profs à la fac se tronche avec ça. Puis voir les Girondins associé au terme "plaisir" y'a que SoFoot pour oser.
WernerRuhr Niveau : DHR
Moi qui espérait ne jamais voir "gavé" écrit sur un article concernant Bordeaux... J'en peux plus de cette expression, même les profs à la fac se tronche avec ça. Puis voir les Girondins associé au terme "plaisir" y'a que SoFoot pour oser.
WernerRuhr Niveau : DHR
Et pourquoi je double post tout le temps ???
vinceletah Niveau : CFA
Quand c'est le Bordeaux de Gillot qui joue, souvent il n'y a pas de plaisir du tout!
Message posté par Varantino


Mimstar t'as pas du bien suivre les Girondins en Europa League cette année! Car justement, ils l'ont joué à fond plutôt que de la balancer comme font les autres clubs français (Cf. le Stade Rennais, 0 victoire en 3 ou 4 participations consécutives). Et au vu de l'effectif bien limité des Girondins c'est tout à l'honneur de J-lo de jouer ces matchs à fond, quitte à le payer en championnat.


Il est vrai que je ne les ai pas vu jouer en Europa cette saison et j'ai d’ailleurs été étonné de les voir se qualifier en étant 1er du groupe et même de passer les 16e.
Disons que mon mini coup de g*eule concerne plus une mentalité générale L1 (Rennes, Montpellier, Lille, Toulouse etc) qui viennent en Europe pour faire de la figuration. Et honnêtement si les girondins me donnent tord et la joue à fond j'en serai ravis et ce sera bien pour le foot Français. Malheureusement, je pense que la situation à changer a bordeaux depuis un mois, quand on voit qu'ils enchaînent les défaites, je pense qu'ils vont éviter de laisser trop de force en Europa (je souhaite me tromper mais j'en doute).

Mais bon cela ne change rien au 2 premiers points que j'ai évoqué. Et je pense vraiment que Bordeaux va prendre une piquette ce soir.
ririquiquiquelme Niveau : DHR
waouh les discours des girondins...
Hallucinant. Et apres on critique le psg mais si les qataris n'etaient pas la je me demande ou l'on serait.
Notre meilleurs club francais en coupe d'europe est en fait etranger; a quand la remise en question pour eviter la disparition de notre football?
Pkoi ne pas copier justement la philosophie de clubs comme porto ou benfica qui parviennent a proposer des equipes competitives ac des moyens limités?
Message posté par Che cazzo fai!
La C1 en 1991 c'est l'étoile rouge, pas Benfica...


Oui, faute de frappe, c'était 1961...
"Parce ce que c’est bien beau de tabler sur cette compétition, mais rares sont les fois où les clubs français la gagnent !"

rares!? plutôt jamais vu, non?
L'équation est simple.
Indépendament de la compo. de Bordeaux, si le SL Benfica joue le match à fond, il gagne.

Mais Jorge Jesus l'a clairement dit, l'objectif "c'est le championnat".
Il peut mettre tous les titulaires, mais s'il leur laisse entendre qu'il faut jouer léger ("pas de blessures"), alors Bordeaux a une chance...

Carrega Benfica.
Rouflaquette Niveau : District
Message posté par Mimstar
Ce soir ça sent quand même la grosse raclée, la fessée déculottée, la leçon de football pour le girondins. Pourquoi? C'est simple :
1/ Niveau effectif, y' pas photo : Benfica envoi du lourd sur le papier, et on peut pas en dire autant de Bordeaux,
2/ Niveau tendance actuelle : on parle du premier du championnat Portugais (devant nous au classement UEFA) face à une équipe qui enchaîne les défaites depuis un mois,
3/ Niveau motivation : au Portugal la ligue Europa ils l'a jouent à fond, pas question de mettre une équipe bis pour se préserver pour la journée de championnat de ce weekend alors que Bordeaux fera comme 90% des clubs Français : ils vont snober l'Europe pour espérer s'y qualifier l'an prochain.

Triste mentalité de petits bras...


Plutôt d'accord avec toi sauf sur la fin. Bordeaux n'a pas snobé la coupe d'Europe jusque là, alors pourquoi mettraient ils une équipe bis maintenant ?
(ils ont déjà mis l'équipe bis contre Newcastle c'est vrai , mais déjà qualifié).
Non je pense que ça va être le même scénario que face au Dynamo mais sans doute pas autant de réussite...
Message posté par Rouflaquette


Plutôt d'accord avec toi sauf sur la fin. Bordeaux n'a pas snobé la coupe d'Europe jusque là, alors pourquoi mettraient ils une équipe bis maintenant ?
(ils ont déjà mis l'équipe bis contre Newcastle c'est vrai , mais déjà qualifié).
Non je pense que ça va être le même scénario que face au Dynamo mais sans doute pas autant de réussite...



D'accord avec vous dans l'ensemble, même si c'est vrai que c'est tout à l'honneur des Girondins que d'avoir jouer le coup en Europa et d'avoir sorti un outsider comme le Dynamo. Mais comme tu dis, ce soir ça risque d'être une autre soupe, un peu plus épicée dira-t-on...Ça taquine la chique un peu mieux avec les portugais!
luxe, calme et volupté Niveau : National
 //  17:07  //  Amoureux de la VPS
Ils ont gagné la coupe latine en 1950 ? c'est mort pour Bordeaux.
Message posté par MrPrince
"Parce ce que c’est bien beau de tabler sur cette compétition, mais rares sont les fois où les clubs français la gagnent !"

rares!? plutôt jamais vu, non?


Alors, remarque légitime, mais :

Comme la C3 aujourd'hui a englobé les ex Coupe des Vainqueurs de Coupes et Coupe de l'UEFA, on peut dire que c'est bon, dans la mesure où le PSG a gagné la C2... Donc rare..
ßrestoâ Niveau : DHR
J'y crois à fond, j'sais pas pourquoi un pressentiment ... (comme ça je l'aurais dit avant le match et pourrait le ressortir après, au cas où !)

Blague à part quand tu passes contre le D. Kiev (même si c'était moche), je vois pas en quoi passer contre le Benfica serait un truc insurmontable, quoi qu'ils sont sans doute au dessus des ukrainiens.

Un petit 0-1 avec un but tout vilain de Bellion (pléonasme ?) à La Luz ce serait magique !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 18