Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Bordeaux-Guingamp (3-0)

Bordeaux ultra facile et réaliste

Au Matmut Atlantique, les Girondins de Bordeaux ont largement dominé contre Guingamp (3-0) grâce à François Kamano, irrésistible. Avec ce succès et une prestation pleine, les Bordelais prennent leurs distances au classement sur le terrible ventre mou et peuvent encore rêver d'Europe.

Modififié

FC Girondins de Bordeaux 3-0 En Avant de Guingamp

Buts : Kamano (13e), Pallois (43e) et Laborde (71e) pour Bordeaux


À quoi tient le fil d'un match ? De petites choses, à y regarder de près : une bonne inspiration à 0-0, un manque de réussite adverse, une date anniversaire qui oblige au résultat et le sacro-saint but avant la mi-temps. Bordeaux a profité de l'ensemble pour battre une équipe de Guingamp séduisante, mais désœuvrée face à tant de signes annonciateurs de la défaite. Dans un match équilibré sur le terrain jusqu'à la pause, Bordeaux s'impose largement et fête dignement son maillot à l'honneur des trente ans des Ultramarines. Il a fallu pour cela que les Girondins fassent la différence dès la première mi-temps pour dégoûter l'adversaire, avec notamment un but de Nicolas Pallois d'une tête polie à quelques secondes de la pause. Guingamp n'avait pas grand-chose à faire. C'était une journée bordelaise.

Kamano a mano


Le match démarre pourtant par une avalanche d'occasions de part et d'autre. Par à-coups, Bordeaux et Guingamp se répondent sans trouver les filets. Le rythme saccadé suit en fait les coups de boutoir de l'homme fort de l'après-midi : François Kamano, rayonnant quand il redescend dans l'entrejeu, se jouant des Bretons entre coup du sombrero et jeu balle au pied à rendre dingue Lucas Deaux. Si Kamano est autant en forme, son but sur sa première occasion y est pour quelque chose. Face à Martins Pereira, l'attaquant de Bordeaux attend et feinte intelligemment son intention véritable. Au dernier moment, il donne le coup de patte juste pour trouver le petit filet opposé. Imparable. Le geste est réussi à la perfection et Bordeaux mène 1-0. Et tant pis si l'arbitre refuse d'accorder un penalty pour une faute de Martins Pereira sur Vada, si Malcom touche les montants, ou si Bordeaux doit son salut à un Carrasso sur ressorts et une barre transversale solide. Alors que la pause se précise, Pallois surgit au premier poteau, démarqué, et devance la sortie mal venue de Johnsson. Malgré un nombre de frappes cadrées moins important, les Girondins mènent 2-0 à la mi-temps. De quoi se sentir intouchables, comme Kamano.

Kamanof the match


Kombouaré tente de remuer ses troupes en modifiant les joueurs. Il sort Didot et Bénézet – pourtant bien en jambes –, mais ne peut pas retirer les adversaires du terrain. Son problème du jour s'appelle donc Kamano. Depuis son but, le joueur de Bordeaux fait tout simplement ce qu'il veut sur le terrain, et sa deuxième période confirme la bonne impression. Duel perdu contre Johnsson. Frappe hors cadre. Kerbrat sauveur sur sa ligne. Le doublé ne vient pas. Alors en contre-attaque, il préfère offrir immédiatement le ballon du 3-0 à Gaëtan Laborde. Preuve que la confiance ne lui a pas fait perdre la lucidité, contrairement à Martins Pereira, nerveux et coupable d'une faute grossière sur l'homme du match. À dix contre onze, Guingamp n'avait déjà plus grand-chose à sauver de la journée. Avec trois buts encaissés, il est temps de baisser pavillon. Sérieux, les Bordelais n'ont pas lâché leur proie et reprennent de l'air pour se mêler à la lutte pour l'Europe.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:01 Il marque après 729 jours de disette 31
    Hier à 16:04 La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 56

    Le Kiosque SO PRESS

    Hier à 14:33 Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 14
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 09:52 Mediapro ne revendra pas ses droits 40 Hier à 09:23 Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 167 Hier à 08:48 Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 25
    À lire ensuite
    It's up to you, Younousse !