1. //
  2. // 9e journée
  3. // Bordeaux/Sochaux (4-1)

Bordeaux torpille Sochaux

Après avoir été menés, les Girondins ont atomisé une formation sochalienne (4-1) qui a fait illusion durant une mi-temps. Du mieux pour les Aquitains, du pire pour les Francs-Comtois. Mais un bon aprem de foot, ce qui est rare à Chaban-Delmas.

Modififié
1 12
BordeauxSochaux : 4-1
Buts : Saivet (23e .s.p.), Jussiê (39e) et Ch. Diabaté (70e et 89e) pour Bordeaux – Contout (17e) pour Sochaux.

Le réalisme et la précision ont payé pour les garçons de Francis Gillot. Deux pions en première période et deux autres en seconde ont fini d'achever un effectif sochalien bien en peine. Pourtant défloreurs de marque, les hommes de l'Est ont sombré corps et âme. La faute à un collectif adverse bien mieux structuré et plus efficace dans les deux surfaces de réparation. Du Diabaté en réussite, du Rolan en passeur et du Jussiê en jambes, et c'est tout un groupe qui s'est redonné confiance, avant la trêve internationale. À la différence de celui d'Omar Daf, qui n'a pas pu entretenir l'espoir de jours meilleurs. Mais les plus forts ont gagné, ce dimanche, à Bordeaux. La vie est parfois injuste…

Une semaine pourrie

Mais d'abord, petit retour sur actu. Pas super la semaine, pour les uns ni pour les autres. Humiliés chez eux en Europa League par le Maccabi Tel-Aviv (1-2) jeudi, les hommes de Francis Gillot et leur équipe D, entre désillusions, blessures, insultes, sifflets et rumeurs de démission de leur coach, n'ont pas bien préparé leur échéance. Sans parler du problème cardiaque de Landry Nguemo, ni de l'intrusion au centre d'entraînement, samedi lors du huis clos, des Ultramarines, venus secouer leurs salades habituelles. En face, pas beaucoup mieux. Malgré la victoire obtenue contre Valenciennes (2-0), Omar Daf, intérimaire de sûreté, ne savait pas s'il allait poursuivre la mission, en Gironde. Mais beau comme un camion, il a été prolongé de quelques jours, tandis que les potentiels successeurs (Correa, Renard, Papin, J.L. Garcia, Paille, Simone, etc.) étaient – peut-être – en train de se faire damer le pion par Boghossian… Bref. Pas idéal, tout ça.

Sochaux en premier

Mais voilà, 1 victoire, 2 nuls et 5 défaites chez les Jaune et Bleu, ça fait réfléchir. Une place de 19e aussi. Idem ou presque pour les Marine et Blanc. 17es et un seul succès en onze matchs dans la saison : il fallait réagir. Ce fut donc chose faite en première période, notamment… « 4-4-2 » et « 4-2-3-1 » opposés, deux styles de jeu, également. Bordeaux tentait de monopoliser le ballon pour construire, quand Sochaux pratiquait le contre. Et bim ! D'entrée, chacun imposait sa stratégie. Un pari d'abord payant pour les visiteurs, premiers à marquer. Bien récompensés de leur bonne entame ; Dias sur coup franc direct (barre transversale, 14e), puis Contout, donc, d'une reprise de volée aussi puissante que magistrale (17e). Pas vernis, les Aquitains. Car si Obraniak avait vu sa belle reprise frôler la barre d'emblée (8e), Saivet, lui, voyait sa mine de penalty passer dessous (21e). Fallait pas faire tomber Diabaté…

Jussiê au taquet

Mais le clou, c'était la bonne forme de Jussiê. Déjà buteur en C3 jeudi, le Brésilien, ultra-tonique et très dynamique, crucifiait encore Sochaux ; 5 buts dans sa carrière en L1 face aux Francs-Comtois. Sa tête plongeante aux 5,50m faisait mouche (39e). Pouplin touchait – Corchia aussi – mais pas suffisamment pour détourner le cuir. Le portier avait pourtant été prévenu cinq minutes plus tôt, avec la double occase de la tête du numéro 20 bordelais et de Diabaté (37e). Bref, Sochaux, en dépit de sa vivacité d'exécution, subissait toute la deuxième mi-temps la maîtrise technique girondine. Et ce, malgré de bonnes intentions offensives. Et le bon match de Boudebouz, aussi. Mais hier, avec Bastia. Bon, au moins, c'était un premier acte vivant, rythmé et prometteur...

Maîtrise bordelaise et bikinis

Circulation de balle fluide, jeu précis et dans les pieds, mouvements et enchaînements techniques intéressants : pas de doute possible, les partenaires du paisible et – peu inquiété – Cédric Carrasso avaient pris des trucs illicites à la collation. Ou quand éviter de pisser dans le bocal devenait l'objectif... En revanche, les Doubistes, eux, auraient mieux fait d'en prendre. Parce que c'est pas le pauvre coup franc de la 72e minute de Dias qui aurait pu faire grimper la statistique. Au contraire, les locaux géraient leur avance, tout en l'augmentant d'une unité grâce à Diabaté et à un superbe raté défensif de Dias (70e). La frappe au sol du Malien était imparable. Mais le truc le plus dingue, dans l'histoire, c'était quand même la deuxième passe décisive de la semaine de Diego Rolan, l'ex-fantomatique attaquant de Chaban-Delmas. Rien que ça, ça valait de zapper la plage et les bikinis, un peu plus loin, sur la côte Atlantique. Ou pas. Fermez le ban. Ou pas. Puisque Diabaté, encore lui, lobait intelligemment Pouplin dans les derniers instants de jeu, pour un baroud d'honneur. Et une passe de Rolan, encore…

Bordeaux : Carrasso (cap) – Mariano (Chlamé, 65e), Henrique, L. Sané, Orban – Sertic, A. Traoré (Kaabouni, 87e), Saivet, Obraniak – Jussiê (Rolan, 65e), Ch. Diabaté.

Sochaux : Pouplin – Corchia, Kanté (cap), Zouma, Faussurier – Lopy, Dias, Contout, Guerbert (Prcić, 65e), Roudet (A. Camara, 72e) – Bakambu (Mayuka, 59e).

Par Laurent Brun, à Chaban-Delmas
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

4 buts...

Prévision météorologique de demain: temps pourrave sur toute l'Europe...
Je suis content pour Gillot, mais là ça tient du miracle ! J'ai arrêté d'essayer de comprendre Bordeaux, capable du meilleur comme du pire en très peu de temps. Dommage pour Sochaux, l'effet Daf est déjà fini, ça fleur bon la ligue 2 pour ce fleuron de notre beau football français.
Juste pour info magueule, ce soir Bordeaux, sans rien enlever au début de saison indigent, a marqué un but de moins que Paris et l'OM les deux premiers du classement donc soit ton abonnement BeIn s'est arrêté en mars dernier (peu probable), soit tu n'as pas regardé le classement (encore plus probable), soit tu parles sans savoir (quasiment certain).

Bonne soirée à toi.
Pure mauvaise foi... je te l'accorde! Juste l'esprit taquin!
Bisou...
Gillot n'a jamais été un entraîneur défensif, pour preuve le nombre de buts inscrits par Lens à son époque, ou... Sochaux, ou même Bordeaux pour la première saison. L'an passé, il l'a fait parce qu'il n'avait pas grand-chose à se mettre sous la dent en terme de joueurs offensifs, et il avait décidé de jouer sur tous les tableaux...
Mais sur Rolan: je le découvre, et il est pas si mauvais. "Fantomatique" c'est un peu fort pour un mec de 20 ans qui découvrait le championnat et qui a passé son temps à l'infirmerie. Il a une bonne technique et il est prometteur.
Jussiê, par contre, symbolise bien ce Bordeaux. Il est bon... quand il veut. Il peut être insupportable de nonchalance, mais quand il s'y met... Dommage qu'il ne soit pas plus régulier: c'ets le genre de mec à avoir 3 ou 7/ 10 comme note, jamais le juste milieu.
Enfin, là c'était quitte ou double. Bordeaux a gagné, maintenant il faudra enchaîner, mais ils ont déjà reçu Bordeaux et Paris, plus Reims qui se débrouille bien depuis le début de la saison et qui a un super Agassa. Ils ont les moyens de remonter à leur place, en milieu de tableau!!
ils ont déjà reçu Monaco* et Paris. Bordeaux-Bordeaux c'est à une autre date.
5-1 à la Mosson.

Ici 4-1.

Ca y est, on marque en ligue 1? Il s'est passé un truc que j'ai pas suivi? Les cages font la largeur du terrain maintenant? Ou alors le gardien n'a plus le droit qu'aux pieds?
Momobarca, je te rejoins dans ce que tu dis, on ne pouvait pas juger rolan vu le peu de temps qu'il avait joué, maintenant on se rend compte c'est peut être une bonne pioche, en tout cas je le sent bien ce petit gars.
Que des buts pour cette journée de ligue 1...
Le championnat démarre vraiment bien =)
Poko à Poko Niveau : DHR
Bordeaux n'a été vu ces derniers matchs qu'à travers un filtre de tocardise, alors qu'il y avait souvent une partie des matchs qui tenaient la route mais un débrayage pour enterrer tous les espoirs, quand ce n'était pas juste un manque d'efficacité ou un gardien on fire (comme contre Reims). S'ils ne lâchent plus prise comme ils en avaient pris l'habitude ça ira beaucoup mieux. Et ça fait plaisir d'assister enfin à l'éclosion du petit Rolan, c'est prometteur.
Poko à Poko Niveau : DHR
Je ne nie pas qu'il y avait beaucoup de déchet et qu'il y a encore pas mal de travail, en défense surtout. Histoire d'être clair.
Laura Bordelaise Niveau : CFA2
Enfin! Les 3 points, de l'envie. J'espère que cette victoire va nous relancer. Encore une fois, ça fait mal de dire ça et ça fera surement rire, mais Diabate est réellement indispensable dans cette équipe.
Pour une fois ce lundi, tous les tocards de la presse ont fermé leur gueule sur mon club.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 12