Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Bordeaux-Nice (3-2)

Bordeaux se paie les Aiglons

Dans un match plaisant, les Bordelais ont largement dominé l'OGC Nice, et ont même pu se permettre de se faire peur en fin de match. Mais Nice a trop tardé à réagir.

Modififié

Girondins de Bordeaux 3-2 OGC Nice

Buts : Plašil (14e) et Laborde (21e et 55e) pour Bordeaux // Pléa (42e) et Balotelli (84e, sp) pour Nice

« La Ligue tue le football » , « Coupe de la Ligue, interdictions, horaires décalés, argent roi » , « #JeNeVaisPlusAuStade » . Ce mercredi soir, le virage sud du Matmut Atlantique avait beaucoup de choses à dire dans ses banderoles, notamment son désintérêt pour la Coupe de la Ligue. Mais peut-être que la prestation des Bordelais ce soir les aura, partiellement, fait changer d'avis. Des buts, du beau jeu et même du suspense en fin de match, les rares spectateurs en ont eu pour leur argent. Grâce à une attaque ultra-performante, et à Nicolas Pallois, décisif en fin de match, les Bordelais sont parvenus à éliminer l'une des équipes les plus en forme du championnat. De quoi mettre du baume au cœur.

Les arabesques de Jérémy


Les Girondins entrent bien dans le match et profitent d'une équipe de Nice largement remaniée, privée de ses latéraux explosifs et de son milieu de terrain habituel. Les hommes de Jocelyn Gourvennec refusent de reculer, et privent leurs adversaires de ballon. Et les fruits de ce travail se font sentir très vite. Lancé en profondeur par Malcom, Jaroslav Plašil glisse lentement la balle dans le but des Aiglons. Bouquet a beau se jeter pour la sauver, le ballon franchit la ligne. Et même pas besoin de goal-line technology. Mais les Bordelais ne s'arrêtent pas là et profitent à fond de leur temps fort. Quelques minutes plus tard, Gaëtan Laborde double la marque grâce à une faute de main de Benítez et à un rush rempli de nostalgie de Jérémy Ménez.

Bien en place, les Girondins laissent alors le ballon aux Aiglons, qui tentent d'accélérer. Résultat : Bordeaux peut opérer en contre et continue de mettre la pression sur le but de Benítez, peu inspiré. Malcolm et Ménez continuent de faire mal balle au pied, et Valentin Vada allume un bon pétard depuis l'extérieur de la surface. Laborde passe tout près du doublé, mais ne parvient pas à ajuster le portier niçois. L'OGCN a beaucoup de mal tactiquement, mais peut s'appuyer sur le génie de Super Mario. L'Italien, qui était déjà à deux doigts de réduire le score d'un astucieux petit lob, lâche une passe somptueuse pour son compère d'attaque, Alassane Pléa. L'ancien Lyonnais se dépatouille de trois Bordelais et parvient à pousser le ballon au fond des filets. 2-1.

Laborde, la pluie et le beau temps


Pas suffisant pour abattre les Girondins, qui reviennent des vestiaires avec les mêmes intentions. Grâce à un pressing haut, et à un Jérémy Toulalan qui livre sa meilleure prestation de la saison, les Bordelais continuent de se montrer dangereux. À l'aise dans les combinaisons dans les petits espaces, ils ne laissent pas respirer les Aiglons. Après un beau mouvement mené par Malcom et Ménez, encore eux, Valentin Vada trouve le petit filet. Une frappe qui sonne comme un avertissement avant le but du break qui survient une minute plus tard. Pour le troisième but, on a le droit à une copie conforme du second. Jérémy Ménez croise sa frappe du pied gauche, et Benítez repousse dans les pieds de Gaëtan Laborde, toujours bien placé pour planter.


En face, les Niçois sont incapables de réagir et frôlent la correctionnelle sur une jolie reprise acrobatique de Ménez, bien servi par Vada. Malgré les deux entrées en jeu coup sur coup de Vincent Marcel et Anastasios Donis, les hommes de Lucien Favre ne parviennent décidément pas à mettre en place leur jeu. Et même lorsque le Grec trouve un angle de frappe, Jérôme Prior sort un arrêt de handballeur. Mais alors que Nice paraît impuissant, Donis provoque un penalty, converti par Balotelli. De quoi s'offrir un peu plus de cinq minutes de folie. Nice pousse comme pas possible, mais Pallois est bien présent sur sa ligne pour empêcher Donis d'être le héros du match. Nice est éliminé de la Coupe de la Ligue. Tant pis, les Aiglons ont d'autres préoccupations.

Les résultats de Coupe de la Ligue

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 24
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 24 samedi 18 août Leeds enchaîne 20