Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Les regrets pour Lorient, la folie pour Bordeaux

La Premier League ? Non, Bordeaux-Dijon et Metz-Lorient sont bien des affiches de Ligue 1 malgré les onze buts inscrits lors de ces deux matchs. Heureusement que les autres équipes sont là pour prouver que le championnat de France n'a pas perdu toutes ses bonnes vieilles habitudes.

Modififié

Bordeaux 3-2 Dijon

Buts : Rolan (48e), Kamano (88e, 90e+3) pour Bordeaux // Abeid (44e), Tavares (62e) pour Dijon


Jocelyn Gourvennec va se coucher ce soir avec le sentiment du devoir accompli. Plus que la victoire, l’entraîneur bordelais va savourer son coaching gagnant. Dominateurs mais jamais dangereux, les Girondins se sont fait surprendre en fin de première période sur un coup franc surpuissant de Mehdi Abeid. C’est alors que Jocelyn lance son joker Kamano et troque son 4-3-3 pour un 4-4-2. Bingo. Sur son premier ballon, Kamano déborde et permet à Rolan d'égaliser du plat du pied. Dijon reprend l’avantage grâce à Tavares, après un bon travail de Diony, mais Gourvennec ne panique pas et sort sa deuxième carte joker : Jérémy Ménez. Alors qu’il ne reste plus que quelques secondes à jouer, l'ancien Parisien mystifie toute la défense dijonnaise, voit son tir d'égoïste dévié et se transformer en offrande pour François Kamano, qui débattra lundi avec son coach pour savoir qui mérite le statut de sauveur de la patrie girondine.


Montpellier 0-0 Nancy



Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Les Montpelliérains n’ont pas réussi à déverrouiller le coffre de Nancy malgré une domination sans partage. Les hommes de Frédéric Hantz auraient pourtant pu ouvrir le score en première période, mais Sessègnon (14e) et Boudebouz (22e) ont préféré jouer au challenge Téléfoot en tapant les montants. Décidés à cadrer les frappes en seconde période, les Montpelliérains se sont cette fois-ci heurtés à un très bon Ndy Assembé, impeccable devant Sanson (53e) et Sessègnon (57e). De quoi rendre fou l’ancien milieu parisien qui laisse traîner son pied sur le gardien camerounais. Résultat, carton rouge pour la Sess' et KO pour Ndy Assembé, qui rentre aux vestiaires (82e). Sinon, de l’autre côté du terrain, Nancy a voulu faire honneur à sa première place au classement de la pire attaque de Ligue 1 en laissant tranquille Laurent Pionnier.


Nantes 0-0 Lille



Ce soir, la tribune Loire est restée calme malgré la pauvreté du spectacle proposé par son équipe. À moins que ledit spectacle ait littéralement anesthésié les spectateurs. À la demi-heure de jeu, Emiliano Sala revient sur Nicolas de Préville parti en contre. L’Argentin le tacle à la gorge, et empêche le Lillois d’aller vers le but. Tout est dit : ce soir, les attaquants ne passent pas leurs défenseurs, et ce qu’ils font de mieux, c’est défendre. Avant ça, donc, il n’y a pas eu grand-chose. Après ça, il n’y aura pas grand-chose. Un coup franc de Sébastien Corchia bien sorti par Rémy Riou. Seul tir cadré de la première mi-temps. À la reprise, Eder, dans son style tout en finesse, se présente face à Rémy Riou. Sa frappe ratée est sauvée par Lucas Lima sur la ligne de but. La légère domination lilloise se confirme. Benzia se procure une occasion après trois feintes de frappe. Sur la dernière, Gillet lui offre son derrière. L’Algérien déclenche une belle frappe parfaitement stoppée par Riou. Rideau.


Metz 3-3 Lorient

Buts : Falette (11e), Vion (75e, 78e) pour Metz // Waris (16e), Moukandjo (54e et 61e) pour Lorient

À toi, à moi. Dans un match enlevé, Metz et Lorient se sont rendu coup pour coup. Dans un premier quart d’heure qu’ils ont dominé, les Lorrains ont marqué un superbe but par Falette, ce dernier enchaînant un contrôle/frappe qui ne laisse aucune chance à Delecroix. Mais les Lorientais, bons derniers du classement, ont du répondant. Ils égalisent cinq minutes plus tard par Waris qui conclut une belle action collective. Les phases de domination de chaque équipe se succèdent. En deuxième mi-temps, la course-poursuite va gagner en intensité dramatique. En sept minutes, Moukandjo marque deux fois : d’abord à la 54e, où le Camerounais termine le boulot de près après un centre de Cafú. Les Messins n’ont le temps de rien, que Cafú et son surnom de champion du monde sont déséquilibrés dans la surface. Moukandjo prend Didillon à contre-pied et éteint Saint-Symphorien. Le ping-pong émotionnel reprend de plus belle. Thibaut Vion ringardise Moukandjo en inscrivant un doublé en deux minutes. Entré à la 75e, Vion marque quinze secondes plus tard. Et deux minutes après, le jeune attaquant messin plante encore d’une tête décroisée. Et Vion !


Caen 1-1 Guingamp

Buts : Rodelin (79e) pour Caen // De Pauw (85e) pour Guingamp

Décidément, Guingamp aime les fins de match. Après avoir égalisé dans les arrêts de jeu contre Bordeaux la semaine dernière, c’est encore dans le Kombouaré Time que les Bretons sont revenus à la marque à D'Ornano. Lancé en profondeur, Alexandre Mendy dribble Reulet, mais voit sa frappe repoussée par Yahia sur la ligne. Vigilant, De Pauw a bien suivi et marque dans le but vide. Manque de pot pour Ronny Rodelin qui pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score pour Caen d’une jolie tête lobée. Une fin de match un peu folle qui sauve 80 premières minutes bien ternes. Seul moment croustillant à se mettre sous la dent, la blessure de Rémy Vercoutre (74e) après une sortie très loin devant sa surface. N’est pas Manuel Neuer qui veut.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Steven Oliveira et Romuald Gadegbeku
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 13:11 Euro Millions : 45 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti ce mardi Hier à 16:35 Nainggolan prend sa retraite internationale 80
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    dimanche 20 mai Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 90