Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Bordeaux (1-3)

Bordeaux renverse Lyon

Malgré une ouverture du score très rapide, l'OL est retombé dans ses travers dijonnais en concédant une triste défaite, la première dans son nouveau stade. Crise en approche ?

Modififié

Olympique lyonnais 1-3 FC Girondins de Bordeaux

Buts : Kalulu (2e) pour Lyon // Malcom (33e), Sertic (70e) et Ménez (90e) pour Bordeaux

Un pas en avant, puis deux en arrière. À Lyon, le tango libre s’est fait une place de choix depuis la déconvenue dijonnaise. Face aux Girondins, l’OL n’a d’ailleurs pas tardé à remuer du popotin. Première minute, Darder se faufile dans le couloir de Sabaly, et transmet à Lacazette dans la surface. Contento vient placer sa jambe devant celle de l’attaquant, mais n’arrête pas le mouvement. Dans le rythme, Kalulu pousse au fond, et donne le la de cette rencontre. Mais cet OL n’est pas fait pour mener la danse. Abandonnant les initiatives aux Bordelais, multipliant les faux pas agressifs, Lyon n’a pu que constater ses erreurs une fois le cul par terre. Une chute terrible qui risque de faire jaser bien au-delà des parquets cirés de la cité rhodanienne.

Kalulu précoce


Une assurance, tant le Lyon de Génesio affiche des signes inquiétants de fébrilité. Pourtant, d’emblée, les choix du coach rassurent. Titularisé pour la première en défense à la place d’Nkoulou, le jeune Diakhaby maîtrise, tandis que Kalulu, préféré au coup d’envoi à Cornet, n’a besoin que d’une minute pour soigner sa feuille de stats. Mais voilà, l’ambition lyonnaise reste très mesurée. Postés très bas et auteurs d’un pressing aussi lâche que la dignité d’une star de téléréalité, les partenaires de Lacazette ont visiblement pour consigne de laisser le cuir aux Bordelais. Une tactique presque payante, puisque les actions se multiplient, à l’instar d’une volée de Diakhaby claquée sur la barre par Carrasso, un coup franc de Lacaz’ également stoppé par le gardien, ou ce duel sabordé par un Darder en bout de course. Des épiphénomènes dans un match globalement maîtrisé par les Girondins, qui ne demandaient pas tant de manqués et de liberté dans l’entrejeu. À la 33e, sur un mouvement une nouvelle fois initié sur la droite, Malcom croise aux abords de la surface et trompe un Lopes visiblement masqué lors de la frappe. Punition finalement logique pour des Lyonnais trop timorés dans le jeu, avant de se faire assassins face à la difficulté.

Bordeaux sans négoce


Car Bordeaux expose quelques arguments offensifs. Malgré son bandeau Quechua, Ménez emmène les siens vers l’avant, bien aidé par le buteur brésilien Malcom. Revenus à un partout, les Girondins ont d’ailleurs eu le mérite de ne pas se laisser abattre par l’ouverture précoce. Après la pause, les hommes de Gourvennec n’affichent pas plus de craintes, rassérénés par un Carrasso en état de grâce, et les espaces laissés par l’OL. Confrontés à leur non-maîtrise, les Lyonnais s’adonnent alors à une séance de baston de rue. Gonalons s’improvise « Reese » en dégommant la jambe de Malcom et reçoit un rouge amplement justifié, tandis que Ferri démontre encore une fois l’étendue de ses capacités intellectuelles en se fendant d’une jolie balayette. Karma is a bitch, mais visiblement pas tout le temps, puisque sur le coup franc, Sertic vient placer sa tête pour cristalliser les manques et la nervosité lyonnaise. Aulas est anéanti en tribunes, et le cauchemar se prolonge, puisqu'en fin de rencontre, l’OL se sépare de Lacazette pour une blessure à la cuisse, et encaisse même un troisième but suite à une frappe déviée de Ménez. Une fin d’après-midi bien pourrie pour cet OL, qui va sans aucun doute se faire secouer dans les prochains jours. Loin de ces considérations, Bordeaux danse provisoirement en tête de la Ligue 1.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Raphaël Gaftarnik
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 13:11 Euro Millions : 45 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti ce mardi Hier à 16:35 Nainggolan prend sa retraite internationale 77
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi
    dimanche 20 mai Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 90