En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 11e journée
  3. // Bordeaux/Toulouse (1-0)

Bordeaux remporte un derby pourri

Après être passés pour des « débiles » à l’intérieur même du vestiaire, cette semaine, les Girondins ont su réagir en battant Toulouse, à Chaban-Delmas (1-0). Bon, c’était pas folichon des deux côtés, mais cette victoire permet aux Aquitains de de renouer avec la victoire.

Modififié
Bordeaux – Toulouse : 1-0
Buts : Gouffran (87e) pour Bordeaux.

Après une semaine aussi forte en gueule qu’en défaites, les Bordelais sont prêts à affronter leurs voisins toulousains. Du moins en paroles. Les trois garçons venus au point-presse d’avant-match (Saivet, Planus, Ben Khalfallah) vendredi sont sur le banc de touche. Lol. Il n’y a aucun lien de cause à effet. Re-lol. « 4-2-3-1 » pour les locaux. « 4-1-4-1 » classique, pour les visiteurs. Zébina est blessé, Diabaté et Bellion sont restés au repos. Gillot tremble, Casanova y croit. Toulouse presse haut, Bordeaux réplique aussitôt. Intimidation, quand tu nous tiens... Didot y va de son coup de tête, mais c’est au-dessus (7e). Plasil en bout de contre-attaque tire au sol, mais Ahamada repousse ; alors, le Tchèque recommence, et son tir passe devant la cage (9e). Maurice-Belay (NMB) se prend pour Carrasso et plonge dans le bain vert... Nicolas Rainville lui colle un jaune pour simulation (10e). Les supporters aquitains sont heureux d’entonner des chants à la gloire des anus haut-et-garonnais. Normal, c’est un Garonnico, ça reste dans les annales. Gouffran, lancé en profondeur, est bousculé par Akpa-Akpro : carton jaune pour le défenseur (14e)… qui s’en tire très bien. Pas de temps morts, Sertic envoie du lourd et sa frappe axiale est fermement repoussée par Ahamada ; alors Plasil, devant le but, reprend mais le portier du Téfécé détourne encore (16e).

Ben Yedder invisible

La pluie s’invite à Chaban-Delmas, le rythme est bon, les intentions louables. Toulouse est une équipe solide et peut prétendre ce soir à prendre la première place du classement, en compagnie du PSG et de l’OM. En cas de victoire, bien sûr. 4e attaque de L1, 2e à l’extérieur, 3 victoires, et Ben Yedder qui a déjà planté 7 buts. C’est pas mal du tout. Bon, les Marine et Blanc sont dans une mauvaise passe, avec aucun succès depuis la 8e journée, mais ils restent invaincus chez eux depuis des lustres. Et ça, ça leur donne visiblement confiance, puisque ça chauffe de plus en plus dans les trente derniers mètres du TFC. Carrasso tape dans ses mains, Abdenour met des chandelles. Pauvre ballon. Ahamada et Sissoko sont les Toulousains qui touchent le plus le cuir. En face, c’est mieux réparti. 39e, Ben Yedder, lui, touche l’un de ses ballons les plus intéressants ; il est à quarante mètres. Mais sa passe pour Tabanou permet à celui-ci de dévisser et de trouer quatre drapeaux dans le virage sud. 41e, Obraniak se tient la cuisse, sur l’aile. Ça sent pas bon pour le Franco-Polonais. Idem pour Gouffran. Abdenour gratifie l’assistance de jolis sombreros. Probablement ses origines mexicaines. Puis, Nguemo sèche maladroitement Didot, carton jaune (45+2).

Au retour des vestiaires, Toulouse refait la même qu’en début de match : pressing haut. Mais ses actions sont fébriles. Assez rapidement, ce sont les gars de Gillot qui inversent la tendance. Ahamada est sollicité, mais il veille au grain. Gouffran distille une frappe à ras-de-terre, avec plein de rebonds, Ahamada bloque en deux temps. Zéro occase digne de ce nom côté Téfécé ; ça craint. Ce soir, Plasil a des jambes. Deux, même. Ça faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivé. Aurier fait son match, défensivement. Mais encore trente minutes à jouer… pas cool, tellement c’est nul. Enfin, il se passe quelque chose : Capoue bouscule Gouffran, près du poteau de corner. Carton jaune (70e). Gouffran, encore dans les bons coups, expédie un missile qui lèche la barre transversale (74e). Sinon, c’est brouillon. Bordeaux est bien (ou mal) parti pour signer un 7e nul. Rivière remplace un Ben Yedder transparent (76e). Sertic l’imite, Ben Khalfallah, l’éjaculateur précoce, entre (79e). Mais rien n’y fait, c’est toujours aussi insipide et stérile en termes de réalisme offensif. FBK et ses potes voulaient faire bander leurs supporters. Ben ce soir, ils n’auront qu’une demi-molle. Pour Toulouse, c’est un point pris, qui peut être considéré comme bon... Eh bien non ! Plasil voit Gouffran s’infiltrer malicieusement dans l’axe de la défense adverse, et celui-ci tromper Ahamada au sol (87e). 1-0 ! Et fin du calvaire. Deuxième victoire à domicile pour Bordeaux, deuxième défaite pour Toulouse.


Bordeaux :
Carrasso – Mariano, Henrique, Sané, Trémoulinas – Nguemo, Obraniak, Plasil (cap), Sertic (Ben Khalfallah, 79e), Maurice-Belay – Gouffran.

Toulouse : Ahamada – Aurier, Akpa-Akpro, Abdenour, Mbengué – E. Capoue, Tabanou, Didot (cap), M. Sissoko, Djalo (Regattin, 83e) – Ben Yedder (Rivière, 76e).

Par Laurent Brun à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 56 minutes L2 : Les résultats de la 22e journée
il y a 6 heures Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 2
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17