1. // Ligue 1 -14e journée

Bordeaux plonge à Dijon

Bordeaux a chuté face au Dijon de Jovial et Corgnet, encore buteurs ce soir. Ailleurs, Evian s'impose à la maison et Nice pète un boulon face à Saint-Etienne...

Modififié
2 1
Montpellier - Marseille : 1-0

Diawara (csc) pour Montpellier

Et pourtant, ils y croyaient. Tous, joueurs, staff, supporteurs, espéraient voir la série de l’OM se prolonger de terre héraultaise. Forts de trois victoires lors de leurs trois dernières sorties dans l’Hexagone, les joueurs de Didier Deschamps avaient l’occasion de se tester à la Mosson, face au deuxième de Ligue 1. Et test il y a eu. Dans un match engagé mais correct, Marseillais et Montpelliérains ont offert un spectacle de bonne facture aux quelques abonnés d’Orange Sport. Bien qu’inquiétés par les nombreuses offensives des joueurs de René Girard en première période, les Phocéens ont eu le mérite de mettre le pied sur le ballon (58% de possession de balle en première période), mais ont pêché dans l’efficacité, notamment sur coup de pied arrêté. David devenu Goliath, Montpellier va bénéficier d’un petit coup de pouce du destin pour ouvrir le score. Excellent hier, Camara, à l’heure de jeu, centre en retrait. Dans l’axe, Azpilicueta se heurte à Souleymane Diawara, qui devance Mandanda et propulse la balle dans ses propres filets. Le mal est fait. Gignac a beau faire une bonne entrée, les frères Ayew tout tenter, le match se termine sur une tête de Diawara, devant le bon but, au-dessus. Dimanche prochains, tous y croiront encore. Et personne ne leur en voudra.

Evian - Lorient : 2-1

Buts : Sagbo (2eme) et Wass (59eme) pour Evian TGFC - Sunu (47eme) pour Lorient

On peut être promu, avoir l’un des maillots les plus dégueulasses de la dernière décennie, et enchaîner les bons résultats. Réalistes, les joueurs d’Evian TG se sont offerts un quatrième match consécutif sans défaite, en venant à bout de Lorientais fragile derrière. Rapidement menés suite à un pénalty éclair de Sagbo, les hommes de Gourcuff ont pourtant cru revenir quand au retour des vestiaires, Koné propulse le ballon du dos dans le but. C’était sans compter sur la bonne forme du Danois Wass, qui offre la victoire aux siens d’une belle demi-volée. Doucement mais surement, les Haut-Savoyards prennent leurs distances avec la zone rouge.


Ajaccio - Caen : 2-2

Buts : Ilan (51eme sp) et André (90eme) pour l'AC Ajaccio - Wague (54eme) et Nangis (71eme) pour Caen

Une soirée à ne pas mettre un supporteur cardiaque de l’AC Ajaccio dehors. Lanternes rouges du classement, les joueurs d’Olivier Pantaloni ont d’abord cru à la victoire, quand Ilan, sur pénalty, se rappelait aux bons souvenirs de ses années prolifiques. Ils ont ensuite cru au cauchemard quand, dominés par une bonne équipe de Caen, ils concèdent deux buts de Wague et Nangis, le tout en sept minutes. Enfin, ils ont remis le pied sur le ballon, et se sont offert le point du nul en toute fin de match, grâce à une belle frappe d’André, à la 90ème minute. Au final, les Corses ont huit points. Tout ça pour ça.


Nice - Saint Etienne : 0-2

Buts : Sinama-Pongolle (24eme sp) et Zouma (39eme) pour Saint-Etienne

Se lancer dans le grand bain, comme ça, d’un coup d’un seul. Pour sa première sur le banc de l’OGC Nice depuis l’éviction d’Eric Roy, René Marsiglia a vécu un baptême cauchemardesque. Alors que les spécialistes s’attendaient à de la castagne sur la pelouse de la Mosson, pour le bouillant Montpellier-OM, c’est au Stade du Ray, que l’arbitre a dû dégainer les cartons. Seul face à Ospina suite à une passe manquée de Renato Civelli, Aubameyang crochette, mais est fauché par le portier colombien. 22ème minute, l’heure de la fameuse « double-sanction » , carton rouge et pénalty, que Sinama-Pongolle transforme sans trembler. En galère jusqu’ici, les Stéphanois voient les événements tourner en leur faveur en même temps que l’ambiance s’électrifie. Marsiglia commence à peine à faire la tronche que Mouloungui découpe Lemoine et laisse ses partenaires à neuf pour une bonne heure de jeu. C’est donc logiquement que Zouma, de la tête sur corner, fait le break avant la pause. Le retour vestiaire sonne l’heure de la passe à dix pour l’ASSE. Rien ne se passe jusqu’à la 85ème minute et l’exclusion de Civelli, qui termine à merveille une partie dont le niveau a flirté avec la nullité. Le GYM termine donc à 8, est relégable, et sera privé de trois joueurs cadres pour le déplacement à Lorient. Oui, ça pue.


Dijon - Bordeaux : 2-0

Buts : Jovial (69eme) et Corgnet (73eme) pour Dijon

Parfois, les statistiques ne mentent pas. Les expressions, si. Depuis le début de la saison, Dijon fait la nique au proverbe « jamais deux sans trois » . Dès que les joueurs de Patrice Carteron s’inclinent à deux reprises, ils gagnent systématiquement le match suivant. Ce soir, c’est Bordeaux qui a connu le même sort que Lorient, Brest, ou encore Paris. Largement dominateurs, les hommes de Francis Gillot ont été pénalisés par une défense médiocre, à l’image d’un Ciani généreux, qui offre un boulevard à Jovial à la 70ème minute, pour que l’attaquant dijonnais puisse ouvrir le score pépère. Quatre minutes plus tard, l’inévitable Corgnet, opportuniste suite à une frappe relâchée par Carrasso, vient faire le break. Pas assez efficace, les Bordelais retombent dans leurs travers. Les yeux de Francis Gillot ne sont pas près de s’ouvrir.


Lyon - Rennes : Compte Rendu

Toulouse - Lille : Compte Rendu

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ciani et Jovial dans la même phrase, ça sent bon Charleroi tout ça!!!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 1