En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Dijon-Bordeaux (0-0)

Bordeaux peut s'estimer heureux

Dans une rencontre équilibrée, Dijonnais et Bordelais auront globalement fait jeu égal une grande partie du match. Et les locaux ont beau s’être jetés à l’assaut des buts adverses en fin de rencontre, rien n’y a fait. Partage des points, donc.

Modififié

Dijon 0-0 Bordeaux



Cela fait déjà une bonne dizaine de minutes que Bordeaux subit les attaques répétées de Dijonnais déchaînés. Nous sommes dans les tout derniers instants de cette rencontre, et clairement, les Girondins sont à deux doigts de craquer. Tous regroupés derrière, ils tentent de tenir la baraque comme ils peuvent. À l’arrache, quoi. Et ça marche. Comme sur cette ultime reprise de Kwon à bout portant que Carrasso parvient à capter. Ils étaient venus prendre les trois points dans leur course à l’Europe, ils repartent avec l’immense satisfaction d’en ramener au moins un. Les Dijonnais, eux, comme souvent cette saison, n’ont pas été récompensés de leurs efforts.

Un duel de gardiens


Après le succès lyonnais à Angers, vendredi soir, et la démonstration marseillaise face à Caen, un peu plus tôt dans l’après-midi, les Bordelais se savent donc condamnés à la victoire, au moment de pénétrer sur la pelouse de Gaston-Gérard ce dimanche, pour continuer à s’accrocher à leur rêve européen. Problème, en face d’eux se dresse un DFCO mal en point et prêt à tout pour conserver sa place dans l’élite. Logique, finalement, d’assister à une rencontre fermée où aucune des deux équipes ne parvient à prendre le dessus. Reynet justifie sa place parmi les nommés au titre de meilleur gardien de la saison sur une belle envolée qui empêche Laborde de lancer les hostilités. De l’autre côté du terrain, Carrasso tient également son rôle de dernier rempart, que ce soit sur une belle praline de Lees-Melou aux vingt mètres ou sur cette bonne tête de Varrault. Quelques occasions, donc, mais pas de quoi s’enflammer. Et surtout pas de quoi satisfaire les deux équipes.

Dijon et sa domination stérile


Ce second acte repart clairement sur les mêmes bases que le premier, avec deux équipes qui essaient de jouer, mais qui ont peur de se livrer totalement. Surtout du côté des Girondins d’ailleurs, où l'on n’hésite pas à attendre les offensives dijonnaises pour partir en contre. Mais d’un côté comme de l’autre, les tentatives ne sont pas assez franches pour réellement faire frissonner à l’image de cette frappe de Sammaritano que Carrasso n’a pas le moindre mal à capter. S’il y a une occasion qui aurait pu toutefois faire basculer cette rencontre, c’est bien ce déboulé d’Ounas côté droit. Au moment de pénétrer dans la surface, le Bordelais prend le meilleur sur Loties qui, légèrement en retard, n’a pas d’autre possibilité que de faire faute. Enfin, en théorie. Car dans la pratique, l’arbitre invite les acteurs à continuer tranquillement le jeu. Les minutes défilent, le score, lui, ne bouge pas. Alors les Dijonnais accélèrent et tentent de jeter leurs dernières forces. Au courage. Les occasions se multiplient sur les cages de Carrasso, mais entre les parades du portier bordelais et la malchance des Dijonnais, impossible de voir l’ombre d'un but. Dijon peur nourrir quelques regrets, alors que, finalement, Bordeaux va largement se contenter de ce match nul.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Gaspard Manet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 3 heures OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
    il y a 3 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1 Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 27
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 16
    À lire ensuite
    Thauvin roule sur Caen