En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e de finale aller
  3. // Benfica/Bordeaux (1-0)

Bordeaux peut encore y croire

Battu par un Benfica très moyen (1-0) en huitième de finale aller de l'Europa League, Bordeaux nourrira quelques regrets de son déplacement au Portugal. Mais les motifs d'espoir pour la qualification existent.

Modififié
BenficaBordeaux : 1-0
But : csc Carrasso (21e) pour Benfica

Les sifflets de l'Estadio da Luz en disent long sur la prestation de Benfica, pourtant vainqueur de Bordeaux (1-0) à l'occasion du match aller des huitièmes de finale de l'Europa League. Mangés au milieu de terrain, maladroits et sans imagination devant, les Portugais s'en sont remis à la solidité de leur charnière Luisao-Garay, au talent de Rodrigo et à un brin de moule pour battre de bons Girondins, Obraniak et Sertic en tête. Les hommes de Francis Gillot avaient très clairement les moyens d'aller chercher le nul. Il leur aura seulement manqué un peu plus de présence devant le but pour reprendre les centres de Trémoulinas. Et plus de verticalité dans le jeu pour servir Rolan, qui aura beaucoup couru dans le vide.

Rodrigo, seul dans le marasme lisboète

Planus et Rodrigo n'ont pas eu droit au même type de cadeau pour leur anniversaire. Alors que le premier digère tranquillement son gâteau sur le banc, le second fête ses 22 ans avec 24 heures de retard en ouvrant le score d'une superbe frappe du gauche qui rebondit sur Carrasso après avoir touché la transversale. Un but malheureux et rageant pour des Bordelais jusque-là plutôt dominateurs. Prudents dans l'entame, les hommes de Francis Gillot profitent des approximations du milieu de terrain portugais et de l'énorme travail de Sertic pour pointer le bout de leur nez. Le côté gauche des Girondins fonctionne à merveille mais les centres de Trémoulinas ne trouvent jamais preneur, Rolan étant totalement isolé en pointe. Bouffé dans les duels par Garay et Luisao, le jeune Uruguayen multiplie les appels en profondeur mais ses coéquipiers n'ont visiblement pas envie de le servir. Électron libre, Obraniak symbolise parfaitement la mi-temps de son équipe : du rythme, de l'impact au milieu, quelques belles combinaisons, mais beaucoup trop d'imprécisions dans la zone de vérité, à l'image de son contrôle bidon dans la surface et de ses frappes non cadrées ou pas assez puissantes.

Des regrets et de l'espoir

Médiocre mais réaliste en première période, Benfica met une grosse pression sur la défense bordelaise dès le retour des vestiaires, mais Cardozo, déjà mis en échec par Carrasso avant la pause, voit sa volée une nouvelle fois repoussée par le gardien français. L'ancien Marseillais est ensuite sauvé par la maladresse de Melgarejo qui, hésitant entre servir Rodrigo et tenter sa chance seul, dégueule un centre-tir en six mètres. Beaucoup moins présent dans l'entrejeu, Bordeaux s'en remet presque exclusivement à son côté gauche et aux centres de Trémoulinas. Problème, Bellion n'a pas plus de réussite que Rolan face à l'imposante charnière lisboète. La fin de match ne ressemble pas à grand-chose. Benfica, qui enchaîne les erreurs techniques, se contente de son but d'avance et Bordeaux tente timidement d'aller chercher l'égalisation, avec une prise de risque minimale. Entré en fin de partie, Ben Khalfallah obtient une dernière occasion mais sa frappe est repoussée par Moraes. Si Bordeaux a perdu la rencontre, il a aussi gagné quelques motifs d'espoir pour le match retour à Chaban.

par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
il y a 5 heures Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 6 il y a 7 heures Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:06 Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 88 Hier à 12:16 Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20 Hier à 08:27 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 Hier à 07:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1