Bordeaux, pas ingrat

0 0
Du côté de Bordeaux, le week-end a été chargé en émotion. Et même si les Girondins, en battant Sochaux (2-0), n'ont pas (encore ?) réussi à accrocher l'Europe, l'ambiance était à la fête. Celle qui a permis à Marouane Chamakh de faire ses adieux au Stade Chaban-Delmas, avant de migrer vers la Premier League.

Un truc qui l'a beaucoup touché, donc. « J'ai essayé de me retenir, mais le naturel a pris le dessus, surtout quand je suis allé chercher ma mère à la fin du match, a-t-il indiqué, ému. Je savais que ça allait me faire bizarre, mais il était impossible de me retenir devant un public auquel je suis très attaché, ma famille et mes amis d'enfance venus de loin, a-t-il expliqué. Cette soirée sera inoubliable, et quoi qu'il en soit, ce public restera dans mon cœur. »

Et s'il a été ovationné lors de sa sortie programmée par Laurent Blanc, à vingt minutes de la fin, le Franco-Marocain formé au club a pu constater deux minutes plus tard, qu'un autre bordelais a lui aussi peut-être rendue sa dernière copie, samedi : Franck Jurietti. Le latéral droit (35 ans), présent depuis sept saisons en Gironde, a également été acclamé par la foule. Une attitude qu'il fallait souligner.

Parce que à eux deux, ce sont plus de 400 matches de championnat sous la tunique au scapulaire...
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0